Top 5 des évènements clés à retenir sur les marchés ce vendredi

Investing.com – Voici les cinq principales choses à savoir sur les marchés financiers le vendredi 28 juin:

La réunion des dirigeants du G20 est en cours à Osaka, au Japon, le marché étant concentré sur des discussions bilatérales en marge de l’événement principal.

Les têtes d’affiche incontestées seront le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping lors d’une réunion bilatérale qui se tiendra samedi à 04h30 à Osaka.

Le marché sera centré sur le point de savoir si les deux dirigeants s’accordent au moins sur une trêve dans leur conflit commercial actuel, une démarche considérée comme essentielle pour progresser dans la conclusion d’un accord.

Les marchés pétroliers vont quant à eux attendre la décision résultant d’une réunion entre le président russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman, qui, selon un porte-parole du Kremlin, était en préparation pour samedi.

Les deux vont probablement discuter de la question de savoir si et comment prolonger l’accord actuel de réduction de la production entre l’OPEP et d’autres producteurs, dont la Russie est de loin le plus important.

Le ministre russe de l’Énergie, Alexander Novak, a déclaré vendredi qu’il espérait que le rassemblement du G20 clarifierait l’offre et la demande mondiales de pétrole pour les producteurs de pétrole de l’OPEP et les autres producteurs, avant leur décision lors de la prochaine réunion du 1-2 juillet.

En prévision du résultat final de la réunion entre les deux leaders mondiaux, Wall Street se concentrera sur les données de dépense de consommation et d’inflation pour le mois de mai qui doivent être publiées vendredi à 14h30. Les marchés s’attendent à ce que la banque centrale américaine accorde sa première réduction de taux depuis décembre 2008 lors de sa réunion de juillet.

Les dépenses personnelles devraient avoir repris jusqu’à une croissance de 0,4%, alors même que les attentes concernant le revenu personnel ont ralenti pour atteindre un gain de 0,3%.

La jauge d’inflation préférée de la Fed, l’indice des prix des dépenses de consommation personnelles (PCE) core, qui exclut les aliments et l’énergie, devrait avoir augmenté de 0,2% en mai, le taux annuel restant à 1,6%.

Le PMI de Chicago pour juin sera publié à 15h45, suivi 15 minutes plus tard par le sentiment du consommateur de l’Université du Michigan.

Sur le plan des sociétés, Constellation Brands (NYSE: STZ) publiera ses résultats avant l’ouverture US, alors que RealReal commencera ses opérations boursières vendredi matin après avoir fixé son offre publique initiale à 20$, au-dessus de la fourchette attendue entre 17 et 19$.

Les contrats à terme américains ont indiqué une ouverture en hausse. Les futures Dow ont gagné 85 points, ou 0,3%, à 12h20, les futures S&P 500 ont gagné 8 points, ou 0,3%, tandis que les futures Nasdaq 100 ont progressé de 8 points, ou 0,1%.

Les actions européennes ont progressé en raison du fait que Deutsche Bank (DE: DBKGn) a passé les tests de résistance de la Fed, et de l’acquisition de Merlin Entertainment par Blackstone (NYSE: BX) et la famille fondatrice de Lego qui ont stimulé le sentiment.

Les actions asiatiques ont connu plus de nervosité avant la réunion Trump-Xi, avec le Shanghai Composite en Chine et le Nikkei 225 en baisse de 0,3% au Japon.

Les actions de Apple (NASDAQ: AAPL) ont perdu 1% avant l’ouverture de Wall Street, après que la société ait annoncé que Jony Ive, son directeur de la conception, quittait la société.

Ive travaille dans l’entreprise depuis plus de 20 ans et est responsable de l’aspect et de la convivialité de tous les produits Apple.

Il semblerait qu’Ives envisage de créer sa propre entreprise de design, appelée LoveFrom, dont le Financial Times a déclaré qu’Apple serait un client.

Les banques américaines étaient prêtes à renforcer la confiance dans les échanges vendredi après avoir appris qu’elles avaient réussi les tests de résistance de la Réserve fédérale, ouvrant la voie à une augmentation des dividendes.

Goldman Sachs (NYSE: GS) a vu ses actions grimper de 2,3% dans les échanges avant ouverture, après avoir presque doublé son dividende.

Bank of America (NYSE: BAC), JP Morgan (NYSE: JPM), Citigroup (NYSE: C) et Bank of New York Mellon (NYSE: BK) ont également enregistré de solides gains en prévision de l’ouverture.

Les actions de Boeing (NYSE: BA) ont glissé de près de 3%, ce qui a entraîné une baisse du Dow, après que la US Federal Aviation Administration ait identifié un nouveau risque qui devra être corrigé sur le 737 MAX avant sa remise en service.

À la suite de cette découverte, un responsable de Boeing aurait déclaré à Reuters que la société pense désormais qu’elle va achever la mise à jour logicielle la plus récente en septembre.

Le retard suggère que les vols ne reprendront probablement pas avant au moins octobre.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé