Top 5 des évènements clés à retenir sur les marchés ce vendredi

Investing.com – Les cinq principales choses à connaître sur les marchés financiers le vendredi 5 juillet:

Le rapport sur l’emploi de juin doit être publié à 14h30 et devrait cimenter les attentes d’une réduction des taux d’intérêt lors de la décision de la Fed lors de la réunion des 30 et 31 juillet.

L’ emploi non agricole devrait rebondir après un maigre 75 000 en mai, avec la création de 160 000 emplois, tandis que le taux de chômage devrait rester à un plus bas de 50 ans à 3,6%.

Des données plus faibles que prévu pourraient en fait être bien accueillies par les marchés car elles renforceraient la nécessité d’un assouplissement accru des politiques. Les marchés pensent déjà que la réduction des taux d’intérêt à la fin du mois est un fait acquis et estiment que la possibilité de trois réductions d’ici la fin de l’année dépasse les 60%.

Samsung Electronics (KS: 005930) prévoit une forte baisse de son bénéfice d’exploitation au deuxième trimestre à la suite du différend commercial entre les États-Unis et la Chine.

Les prix des puces ont chuté en raison de la surabondance de l’offre et des sanctions américaines imposées à Huawei Technologies, fabricant chinois d’équipements de télécommunication, client clé de Samsung.

Les prévisions sombres ont provoqué des vagues dans le secteur technologique européen, ce qui devrait également se faire sentir aux États-Unis.

Les commandes d’usines allemandes ont chuté de 2,2% en mai, ce qui est bien pire que la baisse de 0,1% attendue. Sur une base annuelle, les commandes ont plongé de 8,6%, soit la pire lecture depuis 2009.

L’Allemagne, traditionnellement le moteur de l’économie de la zone euro, a enregistré une série de données approximatives cette semaine. Le mois de juin de son marché du travail a été le moins performant depuis 2002, combiné à des ventes au détail décevantes pour le mois de mai.

L’Europe étant également confrontée à des droits de douane potentiels des États-Unis, ces faibles chiffres corroborent l’argument selon lequel la Banque Centrale Européenne devrait intervenir avec des mesures de relance supplémentaires. Lors d’une interview jeudi, Olli Rehn, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, a déclaré que le ralentissement ne devait plus être considéré comme « temporaire » et a déclaré que la banque était prête à agir.

Les contrats à terme américains ont indiqué une ouverture légèrement en baisse vendredi alors que Wall Street doit rouvrir ses portes après la fête du 4 juillet. Après avoir atteint des records à la clôture de mercredi, les investisseurs ont semblé réticents à faire de gros paris en prévision du rapport sur l’emploi.

Les futures Dow ont perdu 31 points, ou 0,1%, à 12h20, les futures S&P 500 ont perdu 4 points, ou 0,2%, tandis que les contrats à terme Nasdaq 100 ont perdu 10 points, ou 0,1%.

Les actions européennes ont également reculé avec une légère pression provenant de la faiblesse des données allemandes et de l’avertissement sur les bénéfices de Samsung.

Les marchés boursiers asiatiques ont été mitigés, oscillant autour des plus hauts de deux mois, eux aussi largement en mode attentiste.

Le brut US a chuté de plus de 1% vendredi alors que les données économiques allemandes s’ajoutaient à un modèle de faiblesse économique similaire à celui observé dans les commandes d’usines aux États-Unis, renforçant les inquiétudes que le ralentissement de l’économie globale pourrait peser sur la demande de pétrole.

Le pétrole West Texas Intermediate devrait faire face à des pertes de plus de 3% cette semaine, car les données d’inventaire américaines ont également montré des signes de faible demande.

Cette forte baisse s’est produite en dépit du fait que l’OPEP et ses alliés ont prolongé leur accord de réduction de la production pour une nouvelle période de neuf mois. Cela a également eu lieu malgré la tension actuelle au Moyen-Orient. Les Royal Marines britanniques ont saisi jeudi un pétrolier iranien géant près de Gibraltar pour avoir tenté d’acheminer du pétrole vers la Syrie, en violation des sanctions imposées par l’Union Européenne et les États-Unis.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé