Top 5 des évènements clés à retenir sur les marchés ce lundi

Investing.com – Voici les cinq principales choses à savoir sur les marchés financiers le lundi 8 juillet:

Le solide rapport sur l’emploi américain publié vendredi dernier continue de se faire sentir sur les marchés boursiers mondiaux. Les futures US ont indiqué une ouverture inférieure après une clôture négative en Asie et alors que les actions européennes ont également chuté dans les échanges matinaux.

La création de 224 000 emplois aux États-Unis a forcé les marchés à réduire leurs attentes concernant un assouplissement agressif de la Réserve fédérale, mettant ainsi fin aux espoirs de réduction d’un demi-point lors de la réunion des 30 et 31 juillet.

Le président de la Fed, Jerome Powell, doit témoigner mercredi et jeudi devant des commissions du Congrès, lors de comparutions qui éclaireront probablement son interprétation du rapport sur l’emploi. Les marchés anticipent une baisse de taux d’un quart de point à la fin du mois.

Deutsche Bank (DE: DBKGn) a annoncé dimanche qu’elle allait supprimer 18 000 emplois dans le monde après une restructuration de 7,4 milliards € (8,3 milliards $) qui réduirait sa présence mondiale d’environ un quart.

La banque prévoit de se séparer de ses activités liées aux actions mondiales et de réduire ses activités beaucoup plus vastes à revenu fixe.

Le prêteur prévoit également de mettre en place une nouvelle « unité de libération de capital » qui réduira d’environ 74 milliards € (83,1 milliards $) les actifs pondérés aux risques. Les actions de Deutsche ont grimpé de 2,5% au début des échanges avant de se retourner pour baisser de 0,5%.

Les actions de Boeing (NYSE: BA) ont perdu lundi plus de 1% en préouverture après que la compagnie aérienne saoudienne a annulé une commande provisoire portant sur 30 Boeing 737 MAX, évalués à 5,9 milliards de dollars aux prix catalogue.

La compagnie aérienne low cost saoudienne avait indiqué qu’elle envisageait de revenir sur son achat après deux crashs fatals du modèle 737 MAX. Elle a maintenant choisi de changer sa flotte à des avions du rival Airbus (PA: AIR).

La perte de la commande est le dernier recul pour Boeing dont le 737 MAX a été immobilisé à terre dans l’attente de mises à jour pour assurer sa sécurité. La Federal Aviation Association a déclaré qu’elle ne lèverait l’interdiction «que si nous estimons qu’il est prudent de le faire».

WeWork envisage d’augmenter sa dette de 3 à 4 milliards de dollars avant de devenir public, selon des sources citées par Reuters.

WeWork, qui perd de l’argent, a été interrogé sur la durabilité de son modèle commercial, qui repose sur des accords de revenus à court terme et des passifs au titre de prêts à long terme.

Une offre de dette substantielle pourrait lui permettre de présenter une base de financement plus sûre avant de se présenter aux investisseurs potentiels dans le cadre d’une offre publique initiale (IPO) planifiée.

Bien que le dollar se soit incliné face aux principaux rivaux lundi, il a bondi contre la lire turque après que le président Recep Tayyip Erdogan ait limogé le gouverneur de la banque centrale Murat Cetinkaya au cours du weekend.

Erdogan aurait pris la décision après le refus de Cetinkaya de réitérer ses demandes de réduction des taux.

Sa décision a ravivé les inquiétudes quant à la sécurité de la lire, compte tenu de ses précédentes pressions sur la banque centrale en vue de réduire les taux d’intérêt malgré un taux d’inflation annuel toujours supérieur à 15% en juin.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé