Indicateurs Techniques – Sont Ils Vraiment Utiles? par LuxAlgo

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Cette article traite de l'utilité des indicateurs techniques. Nous pouvons conclure que la question de savoir si les indicateurs techniques sont utiles ou non dépend de nombreux aspects, tels que les paramètres de l'indicateur, la méthodologie d'interprétation (contrarien/suici de tendances), etc. 1. Introduction Depuis l'introduction des indicateurs techniques, la communauté scientifique a produit une quantité importante de recherches afin de savoir si les indicateurs techniques sont utiles ou non pour trader de facon profitable, avec des résultats pointant vers des conclusions mitigées. Certaines études soutiennent l'efficacité des indicateurs techniques, tandis que d'autres rejettent cette idée. L'attitude de la communaute scientifique envers l'analyse technique a radicalement changé au fil du temps. Dans le passé, cette attitude était souvent négative, Malkiel (1981) étant souvent cité : "Évidemment, j'ai un parti pris contre le chartiste. Il ne s'agit pas seulement d'une prédilection personnelle, mais aussi d'une prédilection professionnelle. L'analyse technique est un anathème pour le monde universitaire. Nous aimons nous en prendre à elle. Nos "tactiques d'intimidation" sont motivées par deux considérations : (1) la méthode est manifestement fausse ; et (2) il est facile de s'en prendre à elle. Et même s'il peut sembler un peu injuste de s'en prendre à une cible aussi désolante, n'oubliez pas' : C'est votre argent que nous essayons de sauver." Ce scepticisme est partiellement dû à l'hypothèse des marchés financiers efficients (EMH), il est vrai que toute méthode reposant sur l'étude/traitement des prix passés est par nature sujette à l'inefficacité des marchés, ce qui impliquerait que les analystes techniques sont irrationnels, cependant, l'EMH a fait l'objet de nombreux débats au fil des années. Des études ont révélé des inefficacités et une mémoire dans les prix du marché, ce qui encouragerait l'utilisation de l'analyse technique. Les nouveaux arrivants dans le monde du trading peuvent facilement être attirés par les indicateurs techniques, ceci est dû à leur simplicité et à leur popularité, et même s'ils sont critiqués, ils sont souvent mis en avant dans les articles éducatifs de certains brokers, et sont couramment disponibles dans la plupart des plateformes de trading. En tant que tels, il peut être difficile de ne pas les utiliser, puisqu'ils sont les principaux outils à la disposition des traders. 2. Évolution Des Indicateurs Techniques Les prix historiques décrivent une série temporelle/signal numérique. En tant que tels, les outils conçus pour l'analyse des séries temporelles et le traitement du signal peuvent être utilisés pour traiter les prix historiques. La plupart des indicateurs techniques peuvent etre decris comme de simples statistiques glissantes, telles que les moyennes mobiles, la variance/écart-type glissante, l'oscillateur momentum, etc... Avec les progrès de la technologie informatique et la possibilité pour tout utilisateur d'accéder plus facilement aux prix historiques, la création et l'utilisation d'indicateurs techniques sont devenues plus simples. Les plateformes de trading ont commencé à inclure certains indicateurs techniques, démocratisant ainsi leur disponibilité pour les traders. L'introduction de langages de programmation spécifiquement conçus pour la création d'outils de trading (tels que Pinescript) marque un tournant important pour les indicateurs techniques. Aujourd'hui tout trader a la possibilité de créer ses propres indicateurs techniques et de les partager avec la communauté. A ce stade, nous pouvons voir l'apparition d'indicateurs techniques plus avancés faisant appel à des calculs et des éléments graphiques plus complexes. 3. Performances Des Indicateurs Techniques Il existe actuellement un grand nombre d'indicateurs techniques. Cela montre que la création de nouveaux indicateurs est une pratique récurrente, mais cela montre également qu'il n'existe pas un ensemble prédéterminé d'indicateurs techniques avec des performances prouvées. Les plus utilisés par les traders restent d'anciens indicateurs tels que les moyennes mobiles simples/exponentielles, l'oscillateur momentum, l'oscillateur stochastique, l'indice de force relative, les bandes de Bollinger, etc.... La plupart de ces indicateurs techniques ne tiennent pas compte des conditions dynamiques des prix du marché, ce qui a conduit à la création d'indicateurs adaptatifs tels que la moyenne mobile adaptative de Kaufman ( KAMA (1)), la moyenne mobile adaptative fractale ( FRAMA (2)) etc.... Pourtant, l'adaptativité ne semble pas introduire une amélioration significative de la rentabilité par rapport aux moyennes mobiles utilisants des periodes fixes (3). Une tentative d'explication pourrait être que les moyennes mobiles adaptatives nécessitent toujours un paramètre d'utilisateur. Les paramètres d'utilisateurs utilisés par les indicateurs techniques restent un énorme problème car ils nécessitent d'etre optimisés et comme les résultats passés ne sont pas indicatifs des résultats futurs, les paramètres optimaux peuvent changer avec le temps. On peut donc dire qu'un indicateur technique doit produire des résultats positifs en utilisant une grande variété de combinaisons de paramètres pour être considéré optimal, ce qui est rarement le cas. Un autre aspect intéressant des paramètres d'utilisateur est que deux indicateurs différents pourraient potentiellement donner des signaux identiques ou similaires en utilisant des paramètres différents, ce qui rendrait certains indicateurs redondants. En tant que tel, il est extrêmement difficile, voire impossible, de répondre à la question "Existe-t-il un indicateur technique profitable" en tenant compte des conditions de marché sujette à une constante évolution. Une question plus réaliste, mais toujours aussi complexe, est la suivante : "Quel est le meilleur indicateur technique sous certaines conditions de marché ?". 4. Les Indicateurs Populaires Sont-Ils Les Plus Profitables ? La popularité d'un indicateur technique est-elle une bonne indication de son utilité ? Une réponse logique pourrait être oui, mais nous pouvons voir que ce n'est pas toujours le cas, et que la popularité d'un indicateur peut être déterminée par de nombreux facteurs. La popularité de tout outil peut être déterminée par des facteurs externes tels que le marketing, la popularité de l'auteur, et par le comportement des consommateurs/utilisateurs, etc... Un point intéressant est l'aspect visuel des indicateurs techniques, car les indicateurs techniques sont entièrement numériques et comptent principalement sur leur aspect visuel pour attirer les utilisateurs. La psychologie de la couleur a été étudiée pour voir comment les comportements des consommateurs peuvent réagir à certaines couleurs, et il a été démontré que les couleurs jouent un rôle important lorsqu'il s'agit du jugement des gens concernant certains produits. Les produits plus colorés peuvent être perçus comme plus complexes, tandis que la complexité visuelle peut inciter un utilisateur à penser qu'une plus grande quantité d'informations sera affichée, augmentant ainsi ses chances de prendre de meilleurs decisions. Si l'on considère que les indicateurs techniques peuvent également être des "produits", il peut être plus commode pour tout auteur/vendeur de se concentrer sur des indicateurs techniquement simples, dotés de caractéristiques visuellement plus attrayantes, plutôt que de se concentrer sur les performances afin d'accroître leur popularité. La publicité est également une bonne option, car les indicateurs mis en avant par des éditeurs/journaux réputés n'auront pas nécessairement de hautes performances mais auront tout de même un impact sur la communauté de traders. 5. Informations Redondantes L'objectif de tout bon indicateur technique est de fournir à l'utilisateur un maximum d'informations utiles, faciles à interpreter/accéder et non redondantes, tout en minimisant l'interaction avec les paramètres de l'indicateur. En théorie, les deux devraient être corrélés, avec un plus grand nombre d'informations nécessitant un plus grand nombres d'interaction avec l'interface des paramètres de l'indicateur. Le problème de la redondance est majeur car il affecte tous les objectifs d'un bon indicateur décrits précédemment. Prenons l'exemple de l'oscillateur momentum : Cet oscillateur a de nombreuses propriétés intéressantes, il peut déterminer la tendance actuelle, montrer des divergences, mais aussi déterminer le signe des changements d'une moyenne mobile simple utilisant la même période. https://www.tradingview.com/x/fNd7H2Uq En se basant sur cette information, un indicateur montrant le signe des changements d'une moyenne mobile simple sera moins intéressant qu'un oscillateur de momentum, qui renvoie plus d'informations et est plus rapide à calculer. Il y a beaucoup d'indicateurs existants qui ont le potentiel d'être redondants. Les rubans de moyenne mobiles sont de bons exemples d'indicateurs qui renvoient souvent des informations excessives et redondantes. Les rubans consistent en de multiples moyennes mobiles utilisant différentes périodes. Selon la façon dont le type de moyennes mobiles et leurs périodes sont choisis, les informations renvoyées par le ruban peuvent être redondantes et difficiles à analyser. https://www.tradingview.com/x/3LVFvf48 6. Repainting Et Non Causalité Nous avons mentionné précédemment que l'aspect visuel d'un indicateur peut être un facteur déterminant de sa popularité, alors que les indicateurs attrayants peuvent généralement susciter un intérêt significatif de la part des utilisateurs, ce sont toujours les indicateurs qui semblent générer d'excellents signaux qui suscitent le plus d'intérêt de la part des traders. Au fil des années, un ensemble particulier d'indicateurs techniques a été connu pour montrer des résultats extrêmement attractifs, il s'agit d'indicateurs sujet au "repainting". Les indicateurs repeignant réfèrent à des indicateurs dont les valeurs passées sont sujettes à des changements dans le temps, le repeinting peut être causé lorsqu'un indicateur utilise des données futures ou lorsque des données historiques sont supprimées, ce qui fait recalculer l'indicateur et donc peut potentiellement introduire des changements. Ces indicateurs ne sont utiles que pour des applications qui ne sont pas en temps réel, la plupart d'entre eux ne suivent que le prix ou peuvent montrer un signal après un certain temps à un emplacement passé, en tant que tels, ces indicateurs sont rarement utiles lorsqu'il s'agit de déterminer des points d'entrée et sont généralement soumis à un certain retard. Cela les rend aussi utiles que n'importe quel autre indicateur avec un décalage (c'est le cas pour beaucoup d'indicateurs de support et de résistance reposant sur les pivots). https://www.tradingview.com/x/ta0e79sH 7. Conclusions Il peut être difficile de soutenir la rentabilité des stratégies basées sur des indicateurs techniques. Les stratégies de suivi de tendances auront de bon resultats lorsqu'une tendance est presente, tandis que les stratégies contrariennes auront de meilleures resultats lorsque le prix est stationnaire, si on considére que le prix a tendance à basculer entre ces deux conditions, il est facile de voir où les indicateurs peuvent rencontrer des problèmes pour être rentables sur le long-terme. En tant que tel, la valeur d'un indicateur technique ne réside pas dans sa capacité à vous faire gagner de l'argent par lui-même. La complexité des variations des prix du marché rend la tâche beaucoup trop difficile et un indicateur technique n'est pas assez intelligent ni adaptatif pour surmonter des conditions aussi extrêmes, mais ce n'est généralement pas le cas pour un trader expérimenté qui pourrait utiliser l'indicateur comme un outil de soutien à la prise de décision. Si l'on considère le rôle d'un trader, on peut conclure que l'utilité d'un indicateur réside dans la quantité d'informations non redondantes et utiles qu'il peut produire, et pas nécessairement par sa capacité à fournir des points d'entrée en avance avec précision, ce qui est beaucoup plus difficile pour un indicateur. La création d'un tel indicateur reste un défi considerable, compte tenu de la quantité de méthodologies utilisées par les traders. Un tel indicateur "universel" demanderait une certaine interaction avec l'utilisateur, ce qui demande une utilisation aussi facile que possible et qui jouera un rôle dans l'utilité globale de l'indicateur. 8. Code utilisé //@version=4 study("Ribbon",overlay=true) ma1 = ema (close,20) ma2 = ema (close, 40 ) ma3 = ema (close,60) ma4 = ema (close,80) ma5 = ema (close,100) ma6 = ema (close,120) ma7 = ema (close,140) ma8 = ema (close,160) a = plot(ma1,transp=100) b = plot(ma2,transp=100) c = plot(ma3,transp=100) d = plot(ma4,transp=100) e = plot( ma5 ,transp=100) f = plot(ma6,transp=100) g = plot(ma7,transp=100) h = plot(ma8,transp=100) F(x)=>x>ma8?#0cb51a:#ff1100 fill(a,b,F(ma1),transp=80) fill(b,c,F(ma2),transp=70) fill(c,d,F(ma3),transp=60) fill(d,e,F(ma4),transp=50) fill(e,f,F( ma5 ),transp=40) fill(f,g,F(ma6),transp=30) fill(g,h,F(ma7),transp=20) //@version=4 study("Pivots S/R (negative offset)",overlay=true) length = input(14) //---- ph = fixnan(pivothigh(length,length)) pl = fixnan(pivotlow(length,length)) plot( ph ,"Plot",change( ph ) ? na : color.black,2,offset=-length) plot(pl,"Plot",change(pl) ? na : color.black,2,offset=-length) 9. Les Références (1) Kaufman, P.J. 1995. Smarter Trading. McGraw-Hill, New York. (2) Ehlers , John. "FRAMA–Fractal Adaptive Moving Average ." Technical Analysis of Stocks & Commodities (2005). (3) Ellis, Craig A. and Simon A. Parbery. "Is smarter better? A comparison of adaptive, and simple moving average trading strategies." Research in International Business and Finance 19.3 (2005): 399-411.
Indicateurs Techniques - Sont Ils Vraiment Utiles? pour COINBASE:BTCUSD par LuxAlgo

Cette article traite de l’utilité des indicateurs techniques. Nous pouvons conclure que la question de savoir si les indicateurs techniques sont utiles ou non dépend de nombreux aspects, tels que les paramètres de l’indicateur, la méthodologie d’interprétation (contrarien/suici de tendances), etc.

1. Introduction

Depuis l’introduction des indicateurs techniques, la communauté scientifique a produit une quantité importante de recherches afin de savoir si les indicateurs techniques sont utiles ou non pour trader de facon profitable, avec des résultats pointant vers des conclusions mitigées. Certaines études soutiennent l’efficacité des indicateurs techniques, tandis que d’autres rejettent cette idée.

L’attitude de la communaute scientifique envers l’analyse technique a radicalement changé au fil du temps. Dans le passé, cette attitude était souvent négative, Malkiel (1981) étant souvent cité :

“Évidemment, j’ai un parti pris contre le chartiste. Il ne s’agit pas seulement d’une prédilection personnelle, mais aussi d’une prédilection professionnelle. L’analyse technique est un anathème pour le monde universitaire. Nous aimons nous en prendre à elle. Nos “tactiques d’intimidation” sont motivées par deux considérations : (1) la méthode est manifestement fausse ; et (2) il est facile de s’en prendre à elle. Et même s’il peut sembler un peu injuste de s’en prendre à une cible aussi désolante, n’oubliez pas’ : C’est votre argent que nous essayons de sauver.”

Ce scepticisme est partiellement dû à l’hypothèse des marchés financiers efficients (EMH), il est vrai que toute méthode reposant sur l’étude/traitement des prix passés est par nature sujette à l’inefficacité des marchés, ce qui impliquerait que les analystes techniques sont irrationnels, cependant, l’EMH a fait l’objet de nombreux débats au fil des années. Des études ont révélé des inefficacités et une mémoire dans les prix du marché, ce qui encouragerait l’utilisation de l’analyse technique.

Les nouveaux arrivants dans le monde du trading peuvent facilement être attirés par les indicateurs techniques, ceci est dû à leur simplicité et à leur popularité, et même s’ils sont critiqués, ils sont souvent mis en avant dans les articles éducatifs de certains brokers, et sont couramment disponibles dans la plupart des plateformes de trading. En tant que tels, il peut être difficile de ne pas les utiliser, puisqu’ils sont les principaux outils à la disposition des traders.

2. Évolution Des Indicateurs Techniques

Les prix historiques décrivent une série temporelle/signal numérique. En tant que tels, les outils conçus pour l’analyse des séries temporelles et le traitement du signal peuvent être utilisés pour traiter les prix historiques. La plupart des indicateurs techniques peuvent etre decris comme de simples statistiques glissantes, telles que les moyennes mobiles, la variance/écart-type glissante, l’oscillateur momentum, etc…

Avec les progrès de la technologie informatique et la possibilité pour tout utilisateur d’accéder plus facilement aux prix historiques, la création et l’utilisation d’indicateurs techniques sont devenues plus simples. Les plateformes de trading ont commencé à inclure certains indicateurs techniques, démocratisant ainsi leur disponibilité pour les traders.

L’introduction de langages de programmation spécifiquement conçus pour la création d’outils de trading (tels que Pinescript) marque un tournant important pour les indicateurs techniques. Aujourd’hui tout trader a la possibilité de créer ses propres indicateurs techniques et de les partager avec la communauté. A ce stade, nous pouvons voir l’apparition d’indicateurs techniques plus avancés faisant appel à des calculs et des éléments graphiques plus complexes.

3. Performances Des Indicateurs Techniques

Il existe actuellement un grand nombre d’indicateurs techniques. Cela montre que la création de nouveaux indicateurs est une pratique récurrente, mais cela montre également qu’il n’existe pas un ensemble prédéterminé d’indicateurs techniques avec des performances prouvées. Les plus utilisés par les traders restent d’anciens indicateurs tels que les moyennes mobiles simples/exponentielles, l’oscillateur momentum, l’oscillateur stochastique, l’indice de force relative, les bandes de Bollinger, etc….

La plupart de ces indicateurs techniques ne tiennent pas compte des conditions dynamiques des prix du marché, ce qui a conduit à la création d’indicateurs adaptatifs tels que la moyenne mobile adaptative de Kaufman ( KAMA (1)), la moyenne mobile adaptative fractale ( FRAMA (2)) etc…. Pourtant, l’adaptativité ne semble pas introduire une amélioration significative de la rentabilité par rapport aux moyennes mobiles utilisants des periodes fixes (3). Une tentative d’explication pourrait être que les moyennes mobiles adaptatives nécessitent toujours un paramètre d’utilisateur.

Les paramètres d’utilisateurs utilisés par les indicateurs techniques restent un énorme problème car ils nécessitent d’etre optimisés et comme les résultats passés ne sont pas indicatifs des résultats futurs, les paramètres optimaux peuvent changer avec le temps. On peut donc dire qu’un indicateur technique doit produire des résultats positifs en utilisant une grande variété de combinaisons de paramètres pour être considéré optimal, ce qui est rarement le cas. Un autre aspect intéressant des paramètres d’utilisateur est que deux indicateurs différents pourraient potentiellement donner des signaux identiques ou similaires en utilisant des paramètres différents, ce qui rendrait certains indicateurs redondants.

En tant que tel, il est extrêmement difficile, voire impossible, de répondre à la question “Existe-t-il un indicateur technique profitable” en tenant compte des conditions de marché sujette à une constante évolution. Une question plus réaliste, mais toujours aussi complexe, est la suivante : “Quel est le meilleur indicateur technique sous certaines conditions de marché ?”.

4. Les Indicateurs Populaires Sont-Ils Les Plus Profitables ?

La popularité d’un indicateur technique est-elle une bonne indication de son utilité ? Une réponse logique pourrait être oui, mais nous pouvons voir que ce n’est pas toujours le cas, et que la popularité d’un indicateur peut être déterminée par de nombreux facteurs.

La popularité de tout outil peut être déterminée par des facteurs externes tels que le marketing, la popularité de l’auteur, et par le comportement des consommateurs/utilisateurs, etc… Un point intéressant est l’aspect visuel des indicateurs techniques, car les indicateurs techniques sont entièrement numériques et comptent principalement sur leur aspect visuel pour attirer les utilisateurs.

La psychologie de la couleur a été étudiée pour voir comment les comportements des consommateurs peuvent réagir à certaines couleurs, et il a été démontré que les couleurs jouent un rôle important lorsqu’il s’agit du jugement des gens concernant certains produits. Les produits plus colorés peuvent être perçus comme plus complexes, tandis que la complexité visuelle peut inciter un utilisateur à penser qu’une plus grande quantité d’informations sera affichée, augmentant ainsi ses chances de prendre de meilleurs decisions.

Si l’on considère que les indicateurs techniques peuvent également être des “produits”, il peut être plus commode pour tout auteur/vendeur de se concentrer sur des indicateurs techniquement simples, dotés de caractéristiques visuellement plus attrayantes, plutôt que de se concentrer sur les performances afin d’accroître leur popularité. La publicité est également une bonne option, car les indicateurs mis en avant par des éditeurs/journaux réputés n’auront pas nécessairement de hautes performances mais auront tout de même un impact sur la communauté de traders.

5. Informations Redondantes

L’objectif de tout bon indicateur technique est de fournir à l’utilisateur un maximum d’informations utiles, faciles à interpreter/accéder et non redondantes, tout en minimisant l’interaction avec les paramètres de l’indicateur. En théorie, les deux devraient être corrélés, avec un plus grand nombre d’informations nécessitant un plus grand nombres d’interaction avec l’interface des paramètres de l’indicateur.

Le problème de la redondance est majeur car il affecte tous les objectifs d’un bon indicateur décrits précédemment. Prenons l’exemple de l’oscillateur momentum : Cet oscillateur a de nombreuses propriétés intéressantes, il peut déterminer la tendance actuelle, montrer des divergences, mais aussi déterminer le signe des changements d’une moyenne mobile simple utilisant la même période.

https://www.tradingview.com/x/fNd7H2Uq

En se basant sur cette information, un indicateur montrant le signe des changements d’une moyenne mobile simple sera moins intéressant qu’un oscillateur de momentum, qui renvoie plus d’informations et est plus rapide à calculer.

Il y a beaucoup d’indicateurs existants qui ont le potentiel d’être redondants. Les rubans de moyenne mobiles sont de bons exemples d’indicateurs qui renvoient souvent des informations excessives et redondantes. Les rubans consistent en de multiples moyennes mobiles utilisant différentes périodes. Selon la façon dont le type de moyennes mobiles et leurs périodes sont choisis, les informations renvoyées par le ruban peuvent être redondantes et difficiles à analyser.

https://www.tradingview.com/x/3LVFvf48

6. Repainting Et Non Causalité

Nous avons mentionné précédemment que l’aspect visuel d’un indicateur peut être un facteur déterminant de sa popularité, alors que les indicateurs attrayants peuvent généralement susciter un intérêt significatif de la part des utilisateurs, ce sont toujours les indicateurs qui semblent générer d’excellents signaux qui suscitent le plus d’intérêt de la part des traders.

Au fil des années, un ensemble particulier d’indicateurs techniques a été connu pour montrer des résultats extrêmement attractifs, il s’agit d’indicateurs sujet au “repainting”. Les indicateurs repeignant réfèrent à des indicateurs dont les valeurs passées sont sujettes à des changements dans le temps, le repeinting peut être causé lorsqu’un indicateur utilise des données futures ou lorsque des données historiques sont supprimées, ce qui fait recalculer l’indicateur et donc peut potentiellement introduire des changements.

Ces indicateurs ne sont utiles que pour des applications qui ne sont pas en temps réel, la plupart d’entre eux ne suivent que le prix ou peuvent montrer un signal après un certain temps à un emplacement passé, en tant que tels, ces indicateurs sont rarement utiles lorsqu’il s’agit de déterminer des points d’entrée et sont généralement soumis à un certain retard. Cela les rend aussi utiles que n’importe quel autre indicateur avec un décalage (c’est le cas pour beaucoup d’indicateurs de support et de résistance reposant sur les pivots).

https://www.tradingview.com/x/ta0e79sH

7. Conclusions

Il peut être difficile de soutenir la rentabilité des stratégies basées sur des indicateurs techniques. Les stratégies de suivi de tendances auront de bon resultats lorsqu’une tendance est presente, tandis que les stratégies contrariennes auront de meilleures resultats lorsque le prix est stationnaire, si on considére que le prix a tendance à basculer entre ces deux conditions, il est facile de voir où les indicateurs peuvent rencontrer des problèmes pour être rentables sur le long-terme.

En tant que tel, la valeur d’un indicateur technique ne réside pas dans sa capacité à vous faire gagner de l’argent par lui-même. La complexité des variations des prix du marché rend la tâche beaucoup trop difficile et un indicateur technique n’est pas assez intelligent ni adaptatif pour surmonter des conditions aussi extrêmes, mais ce n’est généralement pas le cas pour un trader expérimenté qui pourrait utiliser l’indicateur comme un outil de soutien à la prise de décision.

Si l’on considère le rôle d’un trader, on peut conclure que l’utilité d’un indicateur réside dans la quantité d’informations non redondantes et utiles qu’il peut produire, et pas nécessairement par sa capacité à fournir des points d’entrée en avance avec précision, ce qui est beaucoup plus difficile pour un indicateur. La création d’un tel indicateur reste un défi considerable, compte tenu de la quantité de méthodologies utilisées par les traders. Un tel indicateur “universel” demanderait une certaine interaction avec l’utilisateur, ce qui demande une utilisation aussi facile que possible et qui jouera un rôle dans l’utilité globale de l’indicateur.

8. Code utilisé

//@version=4
study(“Ribbon”,overlay=true)
ma1 = ema (close,20)
ma2 = ema (close, 40 )
ma3 = ema (close,60)
ma4 = ema (close,80)
ma5 = ema (close,100)
ma6 = ema (close,120)
ma7 = ema (close,140)
ma8 = ema (close,160)
a = plot(ma1,transp=100)
b = plot(ma2,transp=100)
c = plot(ma3,transp=100)
d = plot(ma4,transp=100)
e = plot( ma5 ,transp=100)
f = plot(ma6,transp=100)
g = plot(ma7,transp=100)
h = plot(ma8,transp=100)
F(x)=>x>ma8?#0cb51a:#ff1100
fill(a,b,F(ma1),transp=80)
fill(b,c,F(ma2),transp=70)
fill(c,d,F(ma3),transp=60)
fill(d,e,F(ma4),transp=50)
fill(e,f,F( ma5 ),transp=40)
fill(f,g,F(ma6),transp=30)
fill(g,h,F(ma7),transp=20)

//@version=4
study(“Pivots S/R (negative offset)”,overlay=true)
length = input(14)
//—-
ph = fixnan(pivothigh(length,length))
pl = fixnan(pivotlow(length,length))
plot( ph ,”Plot”,change( ph ) ? na : color.black,2,offset=-length)
plot(pl,”Plot”,change(pl) ? na : color.black,2,offset=-length)

9. Les Références

(1) Kaufman, P.J. 1995. Smarter Trading. McGraw-Hill, New York.
(2) Ehlers , John. “FRAMA–Fractal Adaptive Moving Average .” Technical Analysis of Stocks & Commodities (2005).
(3) Ellis, Craig A. and Simon A. Parbery. “Is smarter better? A comparison of adaptive, and simple moving average trading strategies.” Research in International Business and Finance 19.3 (2005): 399-411.
Cette article traite de l’utilité des indicateurs techniques. Nous pouvons conclure que la question de savoir si les indicateurs techniques sont utiles ou non dépend de nombreux aspects, tels que les paramètres de l’indicateur, la méthodologie d’interprétation (contrarien/suici de tendances), etc.

1. Introduction

Depuis l’introduction des indicateurs techniques, la communauté scientifique a produit une quantité importante de recherches
afin de savoir si les indicateurs techniques sont utiles ou non pour trader de facon profitable, avec des résultats pointant vers des conclusions mitigées. Certaines études soutiennent l’efficacité des indicateurs techniques, tandis que d’autres rejettent cette idée.

L’attitude de la communaute scientifique envers l’analyse technique a radicalement changé au fil du temps. Dans le passé, cette attitude était souvent négative, Malkiel (1981) étant souvent cité :

“Évidemment, j’ai un parti pris contre le chartiste. Il ne s’agit pas seulement d’une prédilection personnelle, mais aussi d’une prédilection professionnelle. L’analyse technique est un anathème pour le monde universitaire. Nous aimons nous en prendre à elle. Nos “tactiques d’intimidation” sont motivées par deux considérations : (1) la méthode est manifestement fausse ; et (2) il est facile de s’en prendre à elle. Et même s’il peut sembler un peu injuste de s’en prendre à une cible aussi désolante, n’oubliez pas’ : C’est votre argent que nous essayons de sauver.”

Ce scepticisme
est partiellement dû à l’hypothèse des marchés financiers efficients (EMH), il
est vrai que toute méthode reposant sur l’étude/traitement des prix passés
est par nature sujette à l’inefficacité des marchés, ce qui impliquerait que les analystes techniques sont irrationnels, cependant, l’EMH a fait l’objet de nombreux débats au fil des années. Des études ont révélé des inefficacités et une mémoire dans les prix du marché, ce qui encouragerait l’utilisation de l’analyse technique.

Les nouveaux arrivants dans le monde du trading peuvent facilement être attirés par les indicateurs techniques, ceci
est dû à leur simplicité et à leur popularité, et même s’ils sont critiqués, ils sont souvent mis en avant dans les articles éducatifs de certains brokers, et sont couramment disponibles dans la plupart des plateformes de trading. En tant que tels, il peut être difficile de ne pas les utiliser, puisqu’ils sont les principaux outils à la disposition des traders.

2. Évolution Des Indicateurs Techniques

Les prix historiques décrivent une série temporelle/signal numérique. En tant que tels, les outils conçus pour l’analyse des séries temporelles et le traitement du signal peuvent être utilisés pour traiter les prix historiques. La plupart des indicateurs techniques peuvent etre decris comme de simples statistiques glissantes, telles que les moyennes mobiles, la variance/écart-type glissante, l’oscillateur momentum, etc…

Avec les progrès de la technologie informatique et la possibilité pour tout utilisateur d’accéder plus facilement aux prix historiques, la création et l’utilisation d’indicateurs techniques sont devenues plus simples. Les plateformes de trading ont commencé à inclure certains indicateurs techniques, démocratisant ainsi leur disponibilité pour les traders.

L’introduction de langages de programmation spécifiquement conçus pour la création d’outils de trading (tels que Pinescript) marque un tournant important pour les indicateurs techniques. Aujourd’hui tout trader a la possibilité de créer ses propres indicateurs techniques et de les partager avec la communauté. A ce stade, nous pouvons voir l’apparition d’indicateurs techniques plus avancés faisant appel à des calculs et des éléments graphiques plus complexes.

3. Performances Des Indicateurs Techniques

Il existe actuellement un grand nombre d’indicateurs techniques. Cela montre que la création de nouveaux indicateurs
est une pratique récurrente, mais cela montre également qu’il n’existe pas un ensemble prédéterminé d’indicateurs techniques avec des performances prouvées. Les plus utilisés par les traders restent d’anciens indicateurs tels que les moyennes mobiles simples/exponentielles, l’oscillateur momentum, l’oscillateur stochastique, l’indice de force relative, les bandes de
Bollinger , etc….

La plupart de ces indicateurs techniques ne tiennent pas compte des conditions dynamiques des prix du marché, ce qui a conduit à la création d’indicateurs adaptatifs tels que la moyenne mobile adaptative de Kaufman (
KAMA (1)), la moyenne mobile adaptative fractale (
FRAMA (2)) etc…. Pourtant, l’adaptativité ne semble pas introduire une amélioration significative de la rentabilité par rapport aux moyennes mobiles utilisants des periodes fixes (3). Une tentative d’explication pourrait être que les moyennes mobiles adaptatives nécessitent toujours un paramètre d’utilisateur.

Les paramètres d’utilisateurs utilisés par les indicateurs techniques restent un énorme problème car ils nécessitent d’etre optimisés et comme les résultats passés ne sont pas indicatifs des résultats futurs, les paramètres optimaux peuvent changer avec le temps. On peut donc dire qu’un indicateur technique doit produire des résultats positifs en utilisant une grande variété de combinaisons de paramètres pour être considéré optimal, ce qui
est rarement le cas. Un autre aspect intéressant des paramètres d’utilisateur
est que deux indicateurs différents pourraient potentiellement donner des signaux identiques ou similaires en utilisant des paramètres différents, ce qui rendrait certains indicateurs redondants.

En tant que tel, il
est extrêmement difficile, voire impossible, de répondre à la question “Existe-t-il un indicateur technique profitable” en tenant compte des conditions de marché sujette à une constante évolution. Une question plus réaliste, mais toujours aussi complexe,
est la suivante : “Quel
est le meilleur indicateur technique sous certaines conditions de marché ?”.

4. Les Indicateurs Populaires Sont-Ils Les Plus Profitables ?

La popularité d’un indicateur technique est-elle une bonne indication de son utilité ? Une réponse logique pourrait être oui, mais nous pouvons voir que ce n’est pas toujours le cas, et que la popularité d’un indicateur peut être déterminée par de nombreux facteurs.

La popularité de tout outil peut être déterminée par des facteurs externes tels que le marketing, la popularité de l’auteur, et par le comportement des consommateurs/utilisateurs, etc… Un point intéressant
est l’aspect visuel des indicateurs techniques, car les indicateurs techniques sont entièrement numériques et comptent principalement sur leur aspect visuel pour attirer les utilisateurs.

La psychologie de la couleur a été étudiée pour voir comment les comportements des consommateurs peuvent réagir à certaines couleurs, et il a été démontré que les couleurs jouent un rôle important lorsqu’il s’agit du jugement des gens concernant certains produits. Les produits plus colorés peuvent être perçus comme plus complexes, tandis que la complexité visuelle peut inciter un utilisateur à penser qu’une plus grande quantité d’informations sera affichée, augmentant ainsi ses chances de prendre de meilleurs decisions.

Si l’on considère que les indicateurs techniques peuvent également être des “produits”, il peut être plus commode pour tout auteur/vendeur de se concentrer sur des indicateurs techniquement simples, dotés de caractéristiques visuellement plus attrayantes, plutôt que de se concentrer sur les performances
afin d’accroître leur popularité. La publicité
est également une bonne option, car les indicateurs mis en avant par des éditeurs/journaux réputés n’auront pas nécessairement de hautes performances mais auront tout de même un
impact sur la communauté de traders.

5. Informations Redondantes

L’objectif de tout bon indicateur technique
est de fournir à l’utilisateur un maximum d’informations utiles, faciles à interpreter/accéder et non redondantes, tout en minimisant l’interaction avec les paramètres de l’indicateur. En théorie, les deux devraient être corrélés, avec un plus grand nombre d’informations nécessitant un plus grand nombres d’interaction avec l’interface des paramètres de l’indicateur.

Le problème de la redondance
est majeur car il affecte tous les objectifs d’un bon indicateur décrits précédemment. Prenons l’exemple de l’oscillateur momentum :
Cet oscillateur a de nombreuses propriétés intéressantes, il peut déterminer la tendance actuelle, montrer des divergences, mais aussi déterminer le signe des changements d’une moyenne mobile simple utilisant la même période.

En se basant sur cette information, un indicateur montrant le signe des changements d’une moyenne mobile simple sera moins intéressant qu’un oscillateur de momentum, qui renvoie plus d’informations et
est plus rapide à calculer.

Il y a beaucoup d’indicateurs existants qui ont le potentiel d’être redondants. Les rubans de moyenne mobiles sont de bons exemples d’indicateurs qui renvoient souvent des informations excessives et redondantes. Les rubans consistent en de multiples moyennes mobiles utilisant différentes périodes. Selon la façon dont le type de moyennes mobiles et leurs périodes sont choisis, les informations renvoyées par le ruban peuvent être redondantes et difficiles à analyser.

6. Repainting Et Non Causalité

Nous avons mentionné précédemment que l’aspect visuel d’un indicateur peut être un facteur déterminant de sa popularité, alors que les indicateurs attrayants peuvent généralement susciter un intérêt significatif de la part des utilisateurs, ce sont toujours les indicateurs qui semblent générer d’excellents signaux qui suscitent le plus d’intérêt de la part des traders.

Au fil des années, un ensemble particulier d’indicateurs techniques a été connu pour montrer des résultats extrêmement attractifs, il s’agit d’indicateurs sujet au “repainting”. Les indicateurs repeignant réfèrent à des indicateurs dont les valeurs passées sont sujettes à des changements dans le temps, le repeinting peut être causé lorsqu’un indicateur utilise des données
futures ou lorsque des données historiques sont supprimées, ce qui fait recalculer l’indicateur et donc peut potentiellement introduire des changements.

Ces indicateurs ne sont utiles que pour des applications qui ne sont pas en temps réel, la plupart d’entre eux ne suivent que le prix ou peuvent montrer un signal après un certain temps à un emplacement passé, en tant que tels, ces indicateurs sont rarement utiles lorsqu’il s’agit de déterminer des points d’entrée et sont généralement soumis à un certain retard. Cela les rend aussi utiles que n’importe quel autre indicateur avec un décalage (c’est le cas pour beaucoup d’indicateurs de support et de résistance reposant sur les
pivots ).

7. Conclusions

Il peut être difficile de soutenir la rentabilité des stratégies basées sur des indicateurs techniques. Les stratégies de suivi de tendances auront de bon resultats lorsqu’une tendance
est presente, tandis que les stratégies contrariennes auront de meilleures resultats lorsque le prix
est stationnaire, si on considére que le prix a tendance à basculer entre ces deux conditions, il
est facile de voir où les indicateurs peuvent rencontrer des problèmes pour être rentables sur le long-terme.

En tant que tel, la valeur d’un indicateur technique ne réside pas dans sa capacité à vous faire gagner de l’argent par lui-même. La complexité des variations des prix du marché rend la tâche beaucoup trop difficile et un indicateur technique n’est pas assez intelligent ni adaptatif pour surmonter des conditions aussi extrêmes, mais ce n’est généralement pas le cas pour un trader expérimenté qui pourrait utiliser l’indicateur comme un outil de soutien à la prise de décision.

Si l’on considère le rôle d’un trader, on peut conclure que l’utilité d’un indicateur réside dans la quantité d’informations non redondantes et utiles qu’il peut produire, et pas nécessairement par sa capacité à fournir des points d’entrée en avance avec précision, ce qui
est beaucoup plus difficile pour un indicateur. La création d’un tel indicateur reste un défi considerable, compte tenu de la quantité de méthodologies utilisées par les traders. Un tel indicateur “universel” demanderait une certaine interaction avec l’utilisateur, ce qui demande une utilisation aussi facile que possible et qui jouera un rôle dans l’utilité globale de l’indicateur.

8. Code utilisé

//@version=4 = [__tag__=ema]ema(close,20)
ma2 = = [__tag__=ema]ema(close,60)
ma4 = = = = = [__tag__=ema]ema(close,160)
a = plot(ma1,transp=100)
b = plot(ma2,transp=100)
c = plot(ma3,transp=100)
d = plot(ma4,transp=100)
e = = plot(ma6,transp=100)
g = plot(ma7,transp=100)
h =
//@version=4
study(“Pivots S/R (negative offset)”,overlay=true)
length = = = ? na : ? na : color.black,2,offset=-length)

9. Les Références

(1) Kaufman, P.J. 1995. Smarter Trading. McGraw-Hill, New York.

(2)
Ehlers , John. “FRAMA–Fractal
Adaptive Moving Average .”
Technical Analysis of Stocks
Commodities (2005).

(3) Ellis, Craig A. and Simon A. Parbery. “Is smarter better? A comparison of adaptive, and
simple moving average trading strategies.” Research in International Business and Finance 19.3 (2005): 399-411.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé