Press "Enter" to skip to content

3 décisions de banque centrale à négocier cette semaine

Pour les amateurs d’analyse fondamentale, la semaine devrait être animée ! Trois banques centrales feront, en effet, leur déclaration de politique monétaire, une bonne occasion d’engranger des pips sur le marché des changes.

Banque centrale du Japon – 31 janvier
La banque centrale du Japon sera la première à ouvrir le bal cette semaine. Elle dévoilera demain ses taux d’intérêt lors de la session asiatique. La performance économique nippone actuelle se situe davantage dans le rouge que dans le vert. Pour preuve, l’IPC a imprimé sa première lecture négative depuis cinq mois et l’excédent commercial s’est réduit en raison du ralentissement des exportations. Sur une note un peu plus optimiste, les entreprises et les consommateurs semblent toujours actifs ce qui devrait se traduire, à terme, par un rebond de la fabrication et des dépenses.
Au regard de tout cela, la banque centrale du Japon s’abstiendra probablement de tout changement. Elle devrait simplement augmenter ses prévisions de croissance pour les prochaines années afin d’améliorer les perspectives économiques du pays. Les traders amateurs de yen seront également attentifs au positionnement de Kuroda vis à vis des décisions politiques prises par Trump et en particulier celles liées aux accords commerciaux qui pourraient affecter le rendement des obligations mondiales.


Réserve fédérale américaine – 1er février

Le 1er février, la fed fera sa première déclaration de politique monétaire de l’année. Elle est évidemment très attendue par les traders du marché des changes car la banque centrale des Etats-Unis a non seulement rehausser ses taux d’intérêt en décembre dernier, mais elle doit, en plus, le faire encore à trois reprises cette année.
Gardez en mémoire, cependant, qu’il y a eu quelques changements récemment dans les membres votants du FOMC et que, de ce fait, la tendance générale pourrait évoluer. A l’heure actuelle, la question des hausses de taux reste au programme mais maintenant que Trump a officiellement pris ses fonctions, les choses pourraient évoluer différemment.
Vous l’aurez compris, la réunion du 1er février ne devrait pas causer trop de remous sur le marché des changes à moins que le ton soit au changement (négatif).

Banque centrale d’Angleterre – 2 février
La BoE sera la dernière à s’exprimer cette semaine. Ce sera d’ailleurs le « Super Jeudi » du pays puisque sont attendus le rapport sur l’inflation et le compte rendu du MPC.
Comme la banque centrale du Japon et celle des Etats-Unis, aucun changement de politique monétaire n’est prévu pour le moment. Les traders du forex attendent, cependant, les dernières mises à jour relatives au brexit qui influencent le biais de la BoE.
Le climat économique de la Grande Bretagne reste globalement moins maussade qu’avant le brexit alors le gouverneur Carney devrait surfer sur les améliorations enregistrées. La faiblesse de la livre a également fait du bien à l’économie du pays en maintenant le niveau des prix et en stimulant les dépenses de consommation

Maintenant que vous connaissez les trois banques centrales qui pourraient causer des remous sur les devises du marché des changes, à vous de bien vous préparer pour optimiser ces évènements.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *