Press "Enter" to skip to content

3 facteurs qui pourraient faire glisser la livre sterling sur le forex

La livre sterling connaît en ce moment quelques turbulences. En effet, elles a accumulé des pertes importantes sur ses homologues du marché des changes au cours des derniers jours et pourrait continuer encore cette chute pour les raisons que nous vous présentons dans cet article.

Une inflation basse qui atteint des records
La semaine dernière, le Royaume-Uni a publié des chiffres d’inflation bien plus faibles que prévu. En effet, l’IPC global est passé de 1,5% à 1,2% en septembre, son plus bas niveau depuis 2009.
La chute des prix du pétrole est principalement imputable à la baisse de la pression sur les prix et à la récente appréciation de la livre qui ont, tous deux, pesés sur les prix des importations. L’inflation de base qui exclut les prix des produits a chuté de 1,9% à 1,5%, on est donc bien loin des objectifs de la banque centrale d’Angleterre situés à 2%.
Les fonctionnaires de la BoE pourraient donc à nouveau s’interroger sur l’éventuelle augmentation des taux d’intérêt de l’année prochaine.

Des craintes dans le marché du travail
Il semblerait que les jours heureux du marché du travail anglais soient déjà loin. En effet, après quatre mois consécutifs de résultats meilleurs que prévu, les chiffres de septembre ont été en deçà des attentes. Les analystes s’attendaient à voir une augmentation de 34 200 nouveaux emplois alors que c’est un simple gain de 16 800 qui a été enregistré. Pour couronner le tout, la lecture du mois précédent a été rétrogradée.
Une note plus positive cependant concerne le taux de chômage puisqu’il est tout de même passé de 6,2% à 6% ce qui signifie que le nombre de chômeur britannique est tombé sous la barre des 2 millions, une première depuis 2008.


Une BoE moins belliciste ?
Bien que les données internes indiquent que l’économie britannique peut se maintenir, les facteurs externes suggèrent le contraire. Certains responsables de la BoE ont, en effet, déclaré au cours du mois d’octobre que la possibilité de récession en zone euro pourrait compromettre la croissance du Royaume-Uni. Rappelons en effet que la zone euro est le principal partenaire commercial du pays.
Il semble donc que la majorité des décideurs anglais ne soient pas impressionnés par les dernières améliorations de l’économie britannique.

La libération cette semaine des procès verbaux de la BoE devrait fournir plus d’indice quant au fait de savoir si oui ou non le MPC se dirige vers une politique monétaire moins belliciste. Le niveau de la livre sterling sur le forex sera donc largement tributaire de ces informations.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *