4 évènements qui devraient agiter la livre cette semaine

Les amateurs de livre sterling devraient être à la fête cette semaine sur le marché des changes. Rapport d’inflation, discours du premier ministre, données relatives à l’emploi et aux ventes au détail sont en effet, au programme. Voyons tout cela plus en détail.

Rapport sur l’inflation – 17 janvier
Lors d’un récent discours, le gouverneur Carney a reconnu que le niveau des prix augmentait plus rapidement que prévu, principalement en raison de la dépréciation constante de la livre sur les douze derniers mois. Au mois de novembre, le Royaume-Uni a, en effet, dévoilé une inflation de 1,2%, un chiffre plus fort que le précédent 0,9% et supérieur aux prévisions situées à 1,1%.
Gardez à l’esprit qu’il en va du devoir de la banque centrale d’Angleterre de maintenir la stabilité des prix. Carney a donc indiqué que sa tolérance envers des niveaux de prix plus élevés était limitée. Des pressions inflationnistes plus fortes pourraient empêcher les observateurs du marché de spéculer sur un assouplissement supplémentaire et le brexit pointe toujours à l’horizon.
Pour le mois de décembre, l’IPC devrait passer de 1,2% à 1,4%. D’autres indicateurs d’inflation comme l’indice des prix de détail et l’Indice des prix à la production sont également en hausse.
livre sterling_new
Les amateurs de livre sterling devraient être à la fête cette semaine sur le marché des changes. Rapport d’inflation, discours du premier ministre, données relatives à l’emploi et aux ventes au détail sont en effet, au programme. Voyons tout cela plus en détail.

Rapport sur l’inflation – 17 janvier
Lors d’un récent discours, le gouverneur Carney a reconnu que le niveau des prix augmentait plus rapidement que prévu, principalement en raison de la dépréciation constante de la livre sur les douze derniers mois. Au mois de novembre, le Royaume-Uni a, en effet, dévoilé une inflation de 1,2%, un chiffre plus fort que le précédent 0,9% et supérieur aux prévisions situées à 1,1%.
Gardez à l’esprit qu’il en va du devoir de la banque centrale d’Angleterre de maintenir la stabilité des prix. Carney a donc indiqué que sa tolérance envers des niveaux de prix plus élevés était limitée. Des pressions inflationnistes plus fortes pourraient empêcher les observateurs du marché de spéculer sur un assouplissement supplémentaire et le brexit pointe toujours à l’horizon.
Pour le mois de décembre, l’IPC devrait passer de 1,2% à 1,4%. D’autres indicateurs d’inflation comme l’indice des prix de détail et l’Indice des prix à la production sont également en hausse.


Discours du premier ministre – 17 janvier

Theresa May, le premier ministre britannique s’exprimera mardi. Elle devrait décrire le plan du gouvernement concernant les négociations avec l’UE et aborder, en particulier, les questions relatives aux accords commerciaux et au contrôle de l’immigration.
Les aficionados du marché des changes comptent sur le fait que le premier ministre réitère que le Royaume-Uni renonce à l’accès au marché unique européen en échange de plus de contrôle sur l’immigration et d’une indépendance par rapport aux décisions de la Cour européenne de Justice.
Ce scenario signifierait un brexit difficile qui fera certainement plus de mal que de bien au pays c’est pourquoi Theresa May devrait tenter de rassurer les marchés et les traders amateurs de livre britannique.

Données sur l’emploi – 18 janvier
En milieu de semaine, le Royaume-Uni publiera le dénombrement de ses demandeurs d’emploi, l’indice de salaire moyen et son taux de chômage. En novembre, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 2 400, la croissance des salaires a montré une dynamique forte, +2,5% et le taux de chômage a attient un niveau record, 4,8%.
Pour le mois de décembre, le nombre de demandeurs d’emploi devrait progresser de 4 600, l’indice de rémunération moyen devrait atteindre 2,6% et le taux de chômage se maintenir à 4,8%.

Ventes au détail
En fin de semaine, le Royaume-Uni publiera son rapport sur les ventes au détail du mois de décembre. Ce dernier devrait montrer une baisse de 0,1% dans les dépenses de consommation. L’élévation du niveau des prix commence probablement à se répercuter sur le pouvoir d’achat conduisant certains consommateurs à repenser leurs achats ou à les remplacer par des produits moins chers pour tenir leur budget.
Si ce scenario se révèle vrai alors, ce sera la première baisse des ventes au détail depuis août 2016. Ce pourrait aussi être le début des problèmes liés au brexit.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie