Press "Enter" to skip to content

Baisse du dollar suite aux rumeurs sur la Grèce

Le dollar a baissé vendredi suite aux rumeurs selon lesquelles l’Union européenne donnerait un soutien financier à la Grèce, en plus de rumeurs selon lesquelles les ventes de maison sont tombées au niveau le plus bas depuis 7 mois.

Les chiffres pour le PNB américain du quatrième trimestre ont été révisé à la hausse, du niveau annualisé de 5.7% à celui de 5.9%, le rythme le plus rapide depuis plus de six ans, bien que les consommateurs aient dépensé moins qu’enregistré initialement. Ce chiffre vient après une hausse de 2.2% au troisième trimestre. Cette hausse semble indiquer un renforcement de l’économie américaine.

Les marchés actions ont réagi en très légère hausse, alors que l’Euro se traitait en hausse pour la troisième journée consécutive. Suite à une déclaration d’officiels allemands selon laquelle l’Allemagne pourrait acheter des obligations grecques par l’entremise du prêteur étatique KfW.

Le GBP, qui a perdu du terrain 5 semaines sur les 6 dernières, a poursuivi sa baisse à cause des craintes sur le déficit fiscal anglais. Ceci étant, comme aux Etats-Unis, le PNB pour le quatrième trimestre a été revu à la hausse.

L’AUD et le CAD sont montés vendredi dernier mais ont enregistré une semaine négative pour la première fois en trois semaines suite à une baisse des matières premières, en dépit des gains de vendredi. Le Yen et l’USD, qui sont considérablement surachetés, devraient consolider la semaine prochaine.

La paire USD/JPY est tombée pour le sixième jour consécutif et se trouve maintenant sous le niveau de 89, en direction de l’important support de 88. La production industrielle japonaise et les ventes de détail sont en forte hausse alors que la déflation est sans changements.

Le Ministre des finances japonais Naoto Kan a dit que le Japon fait toujours face à la déflation mais que le déclin des prix ralentit.

En Europe, l’inflation a monté pour atteindre le rythme annuel de 1.0% en janvier, le plus haut niveau depuis février 2009, en hausse par rapport à décembre, où le niveau était de 0.9%.

Au Canada, une décision de la Banque du Canada (BoC) devrait à nouveau être dénuée de changements significatifs, y compris pour le taux d’intérêts. Les taux ne devraient pas monter avant le quatrième trimestre de cette année, même si les derniers chiffres ont été plus élevés que prévus. La BoC s’intéresse plus aux attentes inflationnistes, qui restent modérées.

Et comme toujours, n’oubliez pas vos stops!

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *