Beaucoup de déclarations mais peu d’action sur le marché des changes

Cette semaine, les cambistes ont été plutôt rassurés par les propos du président de la BCE qui, outre sa volonté de maintenir le taux directeur à 0.75%, affiche un optimisme certain pour cette année 2013. Mais bien que Mario Draghi se soit révélé confiant quant à l’avenir de la zone euro, aucune solution à la crise de la dette européenne n’a encore été entendue. La réponse des investisseurs forex à ses déclarations semblent témoigner d’un regain d’optimisme bien plus qu’un regain de confiance. En d’autres termes, rien qui pourrait perturber la volonté de David Cameron de voir le Royaume-Uni couper le cordon avec le continent européen.

Un avenir plus positif qu’en 2012, dit-on. Mercredi, le recul du PIB de l’Allemagne au quatrième trimestre s’est confirmé. Les perspectives de croissance de la première économie de la zone euro ont été officiellement revues à la baisse et on espère désormais une croissance du PIB à 0.4% en 2013, contre 0.7% en 2012. Jeudi, l’émission obligataire espagnole de 4.505 milliards d’euros à des taux en baisse a quelques peu apaisé les tensions.

Le ralentissement de l’économie allemande a tout de même réveillé les interrogations concernant l’équilibre économique de la zone euro. Les propos de Jean-Claude Juncker, en contradiction avec ceux d’un gouverneur de la BCE, n’ont pas vraiment orienté les marchés et le doute devrait s’accentuer dans ce contexte européen indécis.

Aux Etats-Unis, la publication d’un déficit commercial en forte hausse en novembre a assené un nouveau coup à la confiance des investisseurs. Lundi, le Président de la Réserve Fédérale a expliqué l’importance que pouvait avoir l’élévation du plafond de la dette sur la relance de l’économie américaine. Un cours de macroéconomie qui n’a pas réellement convaincu les marchés. S’attendaient-ils à des réponses orientées sur les moyens de combler cette dette?

forex.fr devises

Cette semaine, les cambistes ont été plutôt rassurés par les propos du président de la BCE qui, outre sa volonté de maintenir le taux directeur à 0.75%, affiche un optimisme certain pour cette année 2013. Mais bien que Mario Draghi se soit révélé confiant quant à l’avenir de la zone euro, aucune solution à la crise de la dette européenne n’a encore été entendue. La réponse des investisseurs forex à ses déclarations semblent témoigner d’un regain d’optimisme bien plus qu’un regain de confiance. En d’autres termes, rien qui pourrait perturber la volonté de David Cameron de voir le Royaume-Uni couper le cordon avec le continent européen.

Un avenir plus positif qu’en 2012, dit-on. Mercredi, le recul du PIB de l’Allemagne au quatrième trimestre s’est confirmé. Les perspectives de croissance de la première économie de la zone euro ont été officiellement revues à la baisse et on espère désormais une croissance du PIB à 0.4% en 2013, contre 0.7% en 2012. Jeudi, l’émission obligataire espagnole de 4.505 milliards d’euros à des taux en baisse a quelques peu apaisé les tensions.

Le ralentissement de l’économie allemande a tout de même réveillé les interrogations concernant l’équilibre économique de la zone euro. Les propos de Jean-Claude Juncker, en contradiction avec ceux d’un gouverneur de la BCE, n’ont pas vraiment orienté les marchés et le doute devrait s’accentuer dans ce contexte européen indécis.

Aux Etats-Unis, la publication d’un déficit commercial en forte hausse en novembre a assené un nouveau coup à la confiance des investisseurs. Lundi, le Président de la Réserve Fédérale a expliqué l’importance que pouvait avoir l’élévation du plafond de la dette sur la relance de l’économie américaine. Un cours de macroéconomie qui n’a pas réellement convaincu les marchés. S’attendaient-ils à des réponses orientées sur les moyens de combler cette dette?

Les chiffres macroéconomiques américains restent mitigés: les ventes au détail ont augmenté de 0.5% en décembre, contre un consensus à 0.2% et les chiffres de l’emploi américain seront ressortis en baisse. De l’autre côté, l’indice manufacturier de la FED de Philadelphie est en repli à -5.8 en janvier alors que le consensus s’attendait à une hausse.

En accord avec sa volonté de surmonter les difficultés du Japon, Shinzo Abe a mis en place un plan de soutien économique. L’action du Premier ministre japonais vise une dévaluation du yen mais sa décision devrait pénaliser les exportations du pays. Le ministre de l’économie a émis des doutes quant à l’ampleur de l’action de Shinzo Abe qu’il juge dangereuse pour sortir le Japon de ses difficultés économiques.

Analyse technique:

EURUSD: La paire a reculé de 0.27% cette semaine mais se maintient au-dessus du seuil psychologique des 1.32. L’euro s’est échangé contre le dollar entre un plus bas à 1.3257 mercredi et un plus haut 1.3404 lundi, niveau qu’il n’avait pas atteint depuis 11 mois. Portés par l’optimiste de Mario Draghi et l’émission obligataire espagnole, l’euro a gagné du terrain face à la majorité de ses contreparties en début et en fin de semaine.

USDJPY: Cette semaine, la paire a progressé de 0.83%, fluctuant entre un plus bas à 87.7850 enregistré mercredi et un plus haut à 90.1850 aujourd’hui. Conséquence directe de la politique du nouveau Premier ministre japonais, la devise nippone a poursuivi sa tendance baissière face à la majorité de ses contreparties. Sa volonté d’affaiblir de yen a été fortement remise en cause par le ministre de l’économie mercredi ce qui a permis au yen de reprendre des couleurs en milieu de semaine. La dévaluation du yen reste cependant d’actualité et les rumeurs concernant l’action prochaine de la BoJ se multiplient.

GBPUSD: La paire a entamé la semaine à son plus haut niveau hebdomadaire à 1.6155 pour atteindre graduellement sa plus faible valeur affichée aujourd’hui, 1.5911. La GBPUSD a reculé de 1.30% sur les cinq derniers jours. La chute de la livre sterling face au dollar et à l’euro peut être expliquée par l’entrée du pays en récession et la conjoncture économique américaine en légère amélioration.

 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie