Press "Enter" to skip to content

Comment les épargnants doivent réagir ?

Avec les rebondissements de la semaine dernière en Europe, notamment la nationalisation de Fortis et les déboires du géant Dexia, les épargnants européens ont été pris de court et ont commencé à s’inquiéter de la sécurité de leurs avoirs.

Face aux questions qui affluent, la rédaction de forex.fr a décidé de bousculer un peu sa ligne éditoriale en repoussant d’une semaine le nouvel article consacré aux conseils de day-trading. En effet, il nous a paru important, sachant qu’en plus de nombreux traders du marché des changes ont un portefeuille diversifié, de répondre aux inquiétudes des épargnants et surtout de les rassurer.

Faut-il avoir peur des placements en action ?

D’abord, il faut surtout ne pas s’affoler. En dépit de la forte volatilité des actions, nombre d’entre elles ayant connu des chutes vertigineuses, il est important de poursuivre sa stratégie initiale, de garder la tête froide et de ne pas se désengager immédiatement, sous risque d’encaisser les pertes. En effet, la plupart des analystes conseillent de garder de la distance afin de préserver sa capacité de jugement. Le marché des actions connaît très souvent des mouvements de forte amplitude et devrait retrouver un équilibre à terme. Pour les investisseurs qui sont capables de se placer sur du long terme, il existe toujours de très bonnes opportunités de placements sur le marché des actions. Par exemple, il peut s’agit de l’action Carrefour.

Est-ce que les comptes bancaires sont protégés ?

Les particuliers n’ont pas pour l’instant de raison suffisante pour s’inquiéter de la solidité des banques françaises qui ne se sont pas aussi massivement égarées dans des investissements douteux que les banques américaines. Il faut savoir qu’en cas de défaillance d’une banque, les clients peuvent être indemnisés jusqu’à 70 000 euros. Pour les clients possédant sur leur compte une somme plus importante, il peut être intéressant de répartir ses revenus dans différentes banques afin de bénéficier à chaque fois de cette garantie. Que vous optez pour une banque française ou une filiale de banque étrangère qui a son siège en France, comme Fortis, vous bénéficiez de la même garantie. En revanche, si vous optez pour des succursales de banques étrangères, comme Barclays, le traitement est différent et parfois moins avantageux pour les clients.

Faut-il craindre pour les contrats d’assurance vie ?

L’assurance vie reste le placement préféré des français qui le sollicitent abondamment. Contrairement aux Etats-Unis, les compagnies d’assurance françaises ont les reins solides et le gouvernement a une nouvelle fois réitéré qu’il ne laisserait pas les épargnants perdre un euro. Seul le rendement des fonds en euro pourrait pâtir un peu de la crise. Pour les plus inquiets, il faut savoir qu’en cas de défaillance d’une assurance, les contrats d’assurance vie sont partiellement couverts à hauteur de 70 000 euros par le Fonds de garantie des assurances de personnes.

Quels sont les placements les plus sûrs en période de crise ?

En cette période de relative incertitude, certains placements ont de nouveau le vent en coupe, notamment le livre A qui est rémunéré à 4%, net d’impôts. C’est évidemment l’un des placements les plus sûrs et les mieux rémunérés à l’heure actuelle en France. Enfin, de nombreux conseillers en gestion de patrimoine orientent leurs clients vers les SICAV monétaires « pures » qui reproduisent exactement les variations des taux monétaires. Ce sont des placements très sécurisés. Pour éviter les effets de l’inflation, il peut enfin également être intéressant de s’orienter vers des SICAV obligataires en emprunts d’Etats européens.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *