Press "Enter" to skip to content

Des rumeurs circulent sur le sauvetage de la Grèce

En Europe, on a vu hier des échanges nerveux sur la paire EUR/USD, avec une tendance à la hausse dans le contexte des nouvelles concernant la Grèce. On a même entendu une rumeur selon laquelle le changement de programme du vol de Trichet, le directeur de la BCE , était pour discuter de la situation et d’envisager une plan de sauvetage.

Plus tard dans la journée, les titres faisaient références à un accord pan-européen de sauvetage du gouvernement d’Athènes et de sa mise de facto sous tutelle par l’Union européenne. La paire EUR/USD a immédiatement réagi pour retourner au niveau de 1.3840.

Le démenti du porte-parole du gouvernement allemand a ensuite refroidi les ardeurs en disant que ces rumeurs de plan de de sauvetage étaient « infondées », sans toutefois nier l’existence de discussions à ce sujet. L’EUR/USD a tout de suite réagi en reculant à 1.3800 avant de poursuivre ce matin sa chute vers les 1.377. Le marché attend maintenant les nouvelles avant de se décider sur une direction.

En Allemagne, les chiffres de l’inflation ont été publiés, avec un niveau de 0.8% en rythme annuel et une balance du commerce en surplus de 13.5 milliards d’Euros. 

Hier, on a eu un calendrier économique assez léger avec peu d’annonces majeurs aux Etats-Unis, autre les inventaires, qui ont donné un résultat plus négatif que prévu de 0.8%.

Ben Bernanke devait parler devant le Congrès mais son intervention a été repoussé suite aux conditions climatiques déplorables. Le texte de son intervention sera quand même rendu public aujourd’hui à 15:00 GMT.

Au Japon, le ministre des finances, Naoto Kan, a dit que le forex était la cause de la chute récente des marchés et qu’il n’y avait pas eu de récents développements négatifs dans l’économie japonaise. Cela tendrait à montrer que la communauté des affaires est inconfortable avec le niveau actuel du JPY. Sur la paire USD/JPY, on traite sur un range étroit de 89.20 à 90.01, en attente de nouveaux développements.

En Chine, les exportations ont augmenté de 21% pour le mois de janvier en rythme annuel, ce qui augmentera la pression sur le gouvernement chinois de laisser le Yuan s’apprécier. L’objectif de l’inflation pour la Chine est maintenant de 3% en rythme annualisé et on enregistre de nouvelles spéculations sur un nouveau tour de vis monétaire de la PboC, la baque centrale chinoise.

Aujourd’hui, le calendrier financier sera très chargé avec la BoE qui doit donner son rapport sur l’inflation trimestrielle. Le rapport inclus aussi les projections de croissance et d’inflation de la BoE pour les deux prochaines années, les deux facteurs principaux façonnant sa politique, ce qui rend ce rapport toujours très intéressant.

Bernanke devrait aussi dévoiler sa stratégie de sortie de crise, et on attend aussi les détails de la balance du commerce aux Etats-Unis ainsi que les réserves de pétrole hebdomadaires aux Etats-Unis.

On regardera en particulier les paires EUR/USD et USD/JPY, qui nous donneront une indication de la réaction des marchés à la situation en Grèce et à l’appétit du risque, après une bonne session hier soir.

Le Dow Jones et le S&P500 ont terminé en hausse de respectivement 1.52% et 1.30%. EN Europe également, on a enregistré de légères hausse, avec le FTSE en hausse de 0.38%, comme le DAX et le CAC, qui ont fermé en hausse de 0.24% et de 0.15%, respectivement. En Asie, le Nikkei a fermé en hausse de 0.31% et le Hang-Seng de 0.84%, comme la plupart des autres marchés.

Au vu de l’extrême volatilité de la situation, on ne peut que vous conjurer d’être extrêmement prudent de serrer vos stops !

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *