Fiche sur la balance commerciale du Japon

La balance commerciale des biens et services retrace la différence entre les exportations de biens et services et les importations de biens et services, exprimée en pourcentage du PIB.

Une balance positive indique que les exportations dépassent en valeur les importations (excédent commercial). Une balance négative indique au contraire que les importations dépassent en valeur les exportations (déficit commercial). La statistique met en relation ce solde avec la taille de l'activité économique (PIB).

Au Japon, les principales exportations sont: les véhicules à moteur (21% du total des exportations); les machines non électriques, outils et appareils mécaniques (21%) et l'électronique grand public et semi-conducteurs (18%).

Et ses principales importations sont les suivantes: carburant (32% du total des importations), les machines (19%), la nourriture (9%) et les produits manufacturés (9%).

Les principaux partenaires commerciaux du Japon sont la Chine (30% du total des exportations et 24% des importations) et les États-Unis (15 % des exportations et 9% des importations).

D'autres comprennent: la Corée du Sud, l'Allemagne et l'Australie.

Les exportations de produits de haute technologie, transformés à base de matières premières importées, ont été le principal moteur de la croissance économique du Japon depuis 1960.

Balance commerciale_Japon

La balance commerciale des biens et services retrace la différence entre les exportations de biens et services et les importations de biens et services, exprimée en pourcentage du PIB.

Une balance positive indique que les exportations dépassent en valeur les importations (excédent commercial). Une balance négative indique au contraire que les importations dépassent en valeur les exportations (déficit commercial). La statistique met en relation ce solde avec la taille de l’activité économique (PIB).

Au Japon, les principales exportations sont: les véhicules à moteur (21% du total des exportations); les machines non électriques, outils et appareils mécaniques (21%) et l’électronique grand public et semi-conducteurs (18%).

Et ses principales importations sont les suivantes: carburant (32% du total des importations), les machines (19%), la nourriture (9%) et les produits manufacturés (9%).

Les principaux partenaires commerciaux du Japon sont la Chine (30% du total des exportations et 24% des importations) et les États-Unis (15 % des exportations et 9% des importations).

D’autres comprennent: la Corée du Sud, l’Allemagne et l’Australie.

Les exportations de produits de haute technologie, transformés à base de matières premières importées, ont été le principal moteur de la croissance économique du Japon depuis 1960.

Le ministère des Finances japonais publie le chiffre de la balance commerciale japonaise 23 jours environ après la fin de chaque mois.

Historiquement, de 1979 à 2012, la balance commerciale du Japon est de 628.23 milliards de yens en moyenne pour atteindre un niveau record de 1608.70 milliards de yens en septembre 2007 et un creux record de -1476.90 milliards de yens en janvier 2012.

Depuis 2011, l’excédent commercial se détériore en raison de la faiblesse de la demande et d’une hausse des importations d’énergie. Des facteurs temporaires sont aussi à prendre en considération comme le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars 2011 qui ont perturbé la production et les exportations. Dans le même temps, les importations ont été gonflées par les prix élevés du pétrole et des importations d’énergie suite à l’arrêt du nucléaire, les centrales électriques.

Influence sur le forex:

Traditionnellement, même si les chiffres de la balance commerciale sont scrutés de près par les économistes, ils n’ont aucun impact direct sur la valeur des devises. On notera toutefois que dans le cas du Japon, la balance commerciale peut donner quelques indices sur les mesures que peut prendre la banque centrale.

En effet, l’économie nippone étant tournée vers les exportations, la banque centrale fait de son mieux pour que le niveau du yen favorise la croissance économique. Un déficit commercial important et durable peut donc laisser augurer des mesures d’affaiblissement de la monnaie nationale par la Banque du Japon. La mise en place d’un gouvernement interventionniste en termes de politique monétaire et de taux de change depuis décembre 2012 accentue par ailleurs l’intérêt de cette publication économique pour les cambistes.
 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie