Press "Enter" to skip to content

Guide de trading forex : le rapport sur l’emploi canadien

Vous êtes à la recherche d’évènements susceptibles d’entrainer de la volatilité sur le marché des changes ? Et bien notez sur vos agendas que le Canada publiera ses niveaux d’emploi vendredi aux alentours de 13h30. Pour vous aider à optimiser l’événement, voici un petit guide de trading.

Sur quoi porte le rapport ?
Pour les débutants sur le forex, sachez que le Canada publie son rapport sur l’emploi chaque mois. Il regroupe de nombreux indicateurs su marché du travail mais les traders s’attachent principalement à suivre trois d’entre eux : le taux de chômage, le taux de participation au marché du travail et l’évolution de l’emploi (augmentation ou diminution du nombre de personnes occupées au cours de la période considérée).
Les indicateurs du marché du travail et sa santé globale sont importants pour la plupart des investisseurs du forex car ils donnent un bon aperçu de la force potentielle des dépenses de consommation et ils révèlent aussi le sentiment des consommateurs quant à leur économie.

Que s’est-il passé la dernière fois ?
Le dernier rapport a montré une stagnation du taux de chômage à 6,8% au mois de juillet et ce, pour le sixième mois d’affilée. Le taux de participation a, quant à lui, glissé de 65,8% à 65,7% ce qui n’avait pas été une très bonne nouvelle car cela signifie que de nombreux canadiens s’étaient détournés du marché du travail.
Concernant la variation de l’emploi, l’économie canadienne a seulement vu un gain net de 6 600 emplois sur la période. Si le chiffre est faible, il est tout de même plus important que les 5 300 attendus et il a effacé les pertes enregistrées en juin. En observant le rapport de plus près, on constatait, cependant, une diminution des emplois à temps plein de 17 300 et un bond des emplois à temps partiel de 23 900. L’augmentation ne repose donc pas sur de bonnes raisons.


A quoi peut-on s’attendre cette fois ?

Pour le mois d’août, les économistes et les traders s’attendent à ce que le taux de chômage reste une nouvelle fois stable et que la variation nette de l’emploi baisse d’environ 5 000.
Si ces chiffres reposent sur des estimations, il se pourrait qu’ils collent, cependant, à la réalité. En effet, le rapport PMI du mois d’août a révélé de nombreux départs volontaires des salariés non-remplacés dans les entreprises. Cela devrait donc avoir, fatalement, un impact sur l’emploi.

Comment la paire USD-CAD devrait-elle réagir ?
La lecture légèrement positive des données relatives à l’emploi canadien et les résultats moins forts que prévu des emplois non agricoles américains ont étrangement soutenus le dollar américain. Cette étonnante réaction s’explique par le fait que la demande de dollar canadien a baissé à cause de la baisse des prix du pétrole au cours de la semaine. Avec cela, les traders du forex se sont davantage axés sur la publication du rapport sur l’emploi américain pour voir si la fed augmentera ou non ses taux d’intérêt en septembre. La réaction n’a cependant pas duré.

D’une manière générale, gardez à l’esprit que l’emploi canadien devrait se détériorer, que le pétrole continue de baisser tout comme la demande de dollar CAD alors, avec cela, la monnaie du pays devrait chuter. Si le Canada semble de plus en plus tomber en récession, il reste, tout de même, un peu d’espoir dans la mesure où le PIB du pays a augmenté de 0,5% en juin.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *