Illustration: Le Brexit de nouveau au point mort, un report semble inévitable

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Illustration: Le Brexit de nouveau au point mort, un report semble inévitable

Investing.com – Le Parlement UK a rejeté la perspective de quitter l’Union européenne sans un accord le 29 mars, ouvrant la voie à un autre vote jeudi qui pourrait retarder le Brexit jusqu’à au moins la fin juin.

Le ministre britannique des Finances, Philip Hammond, a averti que Bruxelles pourrait exiger un long délai pour le Brexit si le gouvernement britannique demandait une prolongation du processus.

« Ce n’est pas de notre ressort et l’Union européenne signale que ce n’est que si nous avons un accord qu’elle sera disposée à accorder une courte extension technique pour faire passer la législation », a déclaré Hammond à Sky News.

« Si nous ne concluons pas d’accord et si nous discutons toujours entre nous de la bonne façon d’aller de l’avant, il est tout à fait possible que l’UE insiste pour une période beaucoup plus longue », a-t-il déclaré.

La Première ministre Theresa May a déclaré mercredi que les législateurs devraient s’entendre sur un moyen d’aller de l’avant avant d’obtenir une prolongation. Les 27 autres États membres de l’UE doivent accepter toute prolongation.

Elle a déclaré préférer un délai de courte durée, ce qui signifie que le gouvernement pourrait essayer de faire accepter l’accord qu’elle avait négocié avec l’UE au milieu de la semaine prochaine, même s’il a été lourdement rejeté par les législateurs en janvier et à nouveau mardi.

Andrew Bridgen, un législateur eurosceptique du parti conservateur de May, l’a accusée de poursuivre une politique de la « terre brûlée » consistant à détruire toutes les autres options du Brexit afin de laisser aux législateurs le choix entre son accord et un délai d’un an ou plus.

De son côté, l’Union Européenne a déclaré qu’il n’y aurait plus de négociations avec Londres sur les termes du divorce conclu avec May après deux ans et demi de négociations tortueuses.

Les Britanniques ont voté en juin 2016 pour quitter l’UE, mais la décision a non seulement divisé les principaux partis, mais a également mis en lumière de profondes divisions dans la société britannique.

Les partisans disent que cela permet à la Grande-Bretagne de contrôler l’immigration et de tirer parti des opportunités mondiales, en concluant de nouveaux accords commerciaux avec les États-Unis et d’autres pays tout en maintenant des liens étroits avec l’UE.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie