La Banque centrale canadienne tournerait-elle belliciste ?

Alors que la plupart des banques centrales se tournent vers des positions prudentes en termes de politique monétaire, la banque centrale canadienne semble être moins accommodante que d’habitude. Elle a en effet maintenu des taux d’intérêt inchangés à 1,0% mais elle a tout de même supprimé le mot « neutre » de sa déclaration de politique générale ce qui a déclenché un rassemblement autour de la monnaie canadienne sur le forex.

La BoC observe un statu quo depuis un certain temps en s’abstenant d’annoncer des changements drastiques dans leurs perspectives économiques. Dans leur déclaration de politique de septembre, les responsables de la banque centrale canadienne ont insisté sur la forte reprise de l’inflation qui a, selon ces derniers, été stimulée par des facteurs temporaires plutôt que par des progrès économiques réels.

Voila qui explique pourquoi la plupart des traders du marché des changes ont été pris au dépourvu. Ces derniers ont, en effet, été quelque peu déroutés lorsque la BoC a décidé de mettre à jour ses prévisions trimestrielles relatives à l’inflation, les faisant passer de 1,8% à 2,1%.

En outre, les décideurs canadiens ont reconnu la force des industries du logement et de l’automobile ainsi que la contribution positive potentielle des dépenses publiques sur la croissance. Selon ces derniers, l’amélioration des perspectives de l’économie américaine continue également de soutenir la croissance du pays en particulier dans le secteur des exportations.
La BoC a également exprimé des préoccupations au sujet de la récession qui menace la zone euro et du ralentissement en cours au Japon. La confiance financière fragile partout dans le monde, les risques géopolitiques et la baisse des prix du pétrole font également partie de la liste des préoccupations des décideurs canadiens.
banque centrale canada forex
Alors que la plupart des banques centrales se tournent vers des positions prudentes en termes de politique monétaire, la banque centrale canadienne semble être moins accommodante que d’habitude. Elle a en effet maintenu des taux d’intérêt inchangés à 1,0% mais elle a tout de même supprimé le mot « neutre » de sa déclaration de politique générale ce qui a déclenché un rassemblement autour de la monnaie canadienne sur le forex.

La BoC observe un statu quo depuis un certain temps en s’abstenant d’annoncer des changements drastiques dans leurs perspectives économiques. Dans leur déclaration de politique de septembre, les responsables de la banque centrale canadienne ont insisté sur la forte reprise de l’inflation qui a, selon ces derniers, été stimulée par des facteurs temporaires plutôt que par des progrès économiques réels.

Voila qui explique pourquoi la plupart des traders du marché des changes ont été pris au dépourvu. Ces derniers ont, en effet, été quelque peu déroutés lorsque la BoC a décidé de mettre à jour ses prévisions trimestrielles relatives à l’inflation, les faisant passer de 1,8% à 2,1%.

En outre, les décideurs canadiens ont reconnu la force des industries du logement et de l’automobile ainsi que la contribution positive potentielle des dépenses publiques sur la croissance. Selon ces derniers, l’amélioration des perspectives de l’économie américaine continue également de soutenir la croissance du pays en particulier dans le secteur des exportations.
La BoC a également exprimé des préoccupations au sujet de la récession qui menace la zone euro et du ralentissement en cours au Japon. La confiance financière fragile partout dans le monde, les risques géopolitiques et la baisse des prix du pétrole font également partie de la liste des préoccupations des décideurs canadiens.


Malheureusement pour les acteurs du marché des changes qui espéraient entendre plus de détails sur l’évaluation économique de la BoC et le biais de politique monétaire, le communiqué de presse de la banque centrale a été annulé en raison de la fusillade et de la fermeture du parlement. Avec cela, les analystes n’ont pas eu d’autres choix que de lire entre les lignes pour essayer de comprendre si la BoC est vraiment en train de devenir plus belliciste ou non.

Certains soutiennent qu’il est trop tôt pour dire que la BoC se rapproche d’une hausse des taux d’intérêt dans la mesure où le ton employé est toujours neutre. Même si quelques risques ont diminué, de nouvelles préoccupations ont surgit laissant les décideurs quelque peu attentistes. Il faudra donc encore attendre pour connaître la position de la banque centrale canadienne concernant les taux d’intérêt.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie