Press "Enter" to skip to content

La banque centrale chinoise renforce les contrôles

La Chine a décidé de resserrer le financement immobilier en demandant aux entrepreneurs de soumettre au gouvernement leurs plans de construction pour approbation.

La Commission chinoise de régulation des produits financiers a transféré des demandes de financement de 41 sociétés au Ministère du terrain et des ressources. Les officiels chinois dissent toujours être en faveur d’une politique monétaire relativement souple, même si le gouvernement central essaie toujours d’éviter la formation d’une bulle.

Zhou Xiachuan, le Gouverneur de la Banque Populaire de Chine, la banque centrale, a en effet dit dans un communiqué à une reunion du FMI que son pays maintiendra une politique monétaire expansive mais qu’ils travaillaient à empêcher la formation d’une bulle.

Néanmoins, le gouvernement chinois est pris entre le marteau et l’enclume et essaient de trouver le bon équilibre entre d’un côté la lutte contre l’inflation et de l’autre le soutien de la reprise économique, spécialement alors que les incertitudes se poursuivent sur la reprise économique avec le retrait des mesures de « stimulus ».

Souvenons-nous que la Chine a introduit des mesures de soutien de l’ordre de 4 trillions de Yuan, soi-disant pour « soutenir l’économie et faire face aux conséquences de la crise financière ».

Ces dernières mesures sont venues alors que les banques chinoises ont prêté environ 9.6 trillion de Yuan l’année dernière, soit 1.4 trillion de dollars, afin de relancer la machine économique chinoise en légère perte de vitesse. La croissance semble être revenue au troisième et au quatrième trimestre de l’année dernière mais il semble que l’hydre de l’inflation s’apprête à faire son retour, ce qui ne calme pas les décideurs chinois.

De plus, la Commission de Régulation Bancaire a dit en janvier dernier que la Chine allait contrôler la croissance du crédit pour qu’il ne dépasse pas 7.5 trillion de Yuan (1.1 trillion de dollars) cette année, en plus d’avoir « demandé » à certaines banques de limiter leurs prêts pour faire face aux pressions inflationnistes.

Concernant les prix des proprieties en Chine, ceux-ci ont augmenté en moyenne de 11.7% d’après une étude effectuée sur 70 villes en mars, le plus important chiffre depuis 2005. Certains y voient le début de la formation d’une bulle dans le marché immobilier, qui pourrait empêcher la réalisation du potentiel économique chinois.

Le gouverneur de la Banque centrale a donc dans cet environnement promis de « mettre en application une politique fiscale proactive et une politique monétaire assez souple ».

La croissance chinoise a accéléré au rythme incroyable de 11.9% au premier trimestre de cette année, ce qui pourrait néanmoins forcer la banque centrale a resserré les boulons pour lutter contre l’inflation.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *