La BCE se montre de nouveau dovish et la Commission Européenne sabre ses prévision

La BCE se montre de nouveau dovish et la Commission Européenne sabre ses prévision

Investing.com – De nouvelles confirmations d’un ralentissement économique en Europe ont pu être glanées depuis ce matin.

La BCE a en effet publié son bulletin économique mensuel, dans lequel elle déclare que les « informations à propos de l’activité dans la Zone Euro ont surpris à la baisse », une déclaration similaire aux propos tenus lors de la dernière réunion de la BCE.

La Banque Centrale a par ailleurs souligné que les « indicateurs économiques signalent une modération de la dynamique de croissance globale », et que les « risques baissiers ont augmenté ».

En ce qui concerne l’inflation, la BCE a relevé que « l’augmentation de la pression sur le coût du travail ne s’est pas traduite par une augmentation de la pression sur les prix », concluant que « l’inflation devrait décliner davantage sur les prochains mois », avec également un impact baissier des prix du pétrole.

La Commission Européenne est également venue rappeler la dégradation de la situation économique en Europe, en abaissant ses prévisions de croissance 2019 de 1.9% à 1.3% pour la Zone Euro, et sa prévision d’inflation de 1.8% à 1.4%.

Dans le détail des pays de la Zone Euro, c’est l’Italie qui a subit la plus forte révision, avec une croissance désormais anticipée à 0.2%, contre 1.2% précédemment, ce qui montre une fois de plus que la question des finances de l’Italie et de ses dérapages budgétaires se posera à nouveau dans un futur assez proche.

La France a quant à elle vu sa prévision de croissance ramenée à 1.3%, contre 1.6% précédemment, tandis que l’Allemagne devrait afficher selon la Commission Européenne une hausse du PIB de +1.1%, contre +1.8% dans les précédentes prévisions.

Pierre Moscovisci, Commissaire Européen aux affaires économiques et financières, a commenté ces prévisions avec des propos prudents, soulignant que « la décélération de l’économie va se poursuivre en 2019 », et que la ralentissement est en bonne voie pour être « plus prononcé que prévu », citant notamment les « incertitudes globales sur le Commerce » ou encore « l’incertitude considérable au sujet de la situation fiscale de l’Italie ».

Sur les marchés financiers, on notera que ces déclarations peu rassurantes, bien qu’également peu surprenantes, n’aident pas les bourses à remonter, celles-ci étant par ailleurs affectées depuis ce matin par des résultats d’entreprises peu reluisants, avec un CAC 40 et un DAX dans le rouge ce jeudi. L’Euro semble également directement affecté, comme on le voit avec la chute de la paire EUR/USD, bien que ce recul soit également dû à un renforcement du Dollar.

Retrouvez les actualités et analyses Investing.com France sur Facebook-Investingcomfrance, Twitter-InvestingFrance et Telegram-Investingfr.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie