Press "Enter" to skip to content

La livre sterling au fond du gouffre face à l’euro

Le journal La Tribune a su faire preuve d’humour dans son édition d’aujourd’hui pour évoquer la chute vertigineuse de la livre sterling sur le marché des changes. En effet, en référence au film de Steven Spielberg, les rédacteurs du quotidien ont intitulé l’article se référant à la devise britannique « Il faut sauver le soldat sterling ». Un tel titre s’impose pour maintes raisons : alors qu’il y a un peu plus d’un an la livre sterling était clairement surévaluée, dépassant même le seuil de 2,10 dollars, le dollar a cédé le quart de sa valeur face au dollar depuis janvier, soit sa plus forte baisse depuis 1992, année au cours de laquelle la livre sterling fut boutée hors du SME. Face au yen, la chute est moins brutale puisque la livre sterling a perdu depuis l’été seulement, si l’on peut dire, 45% de sa valeur, refluant toutefois à son plus bas niveau depuis une décennie. Enfin, face à l’euro, la livre sterling s’affiche en totale perdition, pulvérisant hier son troisième record consécutif de faiblesse vis-à-vis de la devise de la zone euro. La crise que traverse la devise britannique de nos jours a maintes conséquences, notamment sur le statut à peine retrouvée de Londres en tant que principale place financière et boursière d’Europe.

Outre les mésaventures de la livre sterling sur le marché des changes, les cambistes ont opéré un repositionnement vis-à-vis du dollar. En effet, l’accord trouvé concernant le secteur automobile américain a porté un coup au statut de valeur refuge du dollar. A cela, il faut aussi prendre en compte les inquiétudes concernant le déficit budgétaire américain dont les chiffres furent rendus publics ce matin. Ces derniers, mettant en exergue un doublement en l’espace d’un an du déficit, n’ont rien pour rassurer les investisseurs, sachant que le déficit devrait se creuser encore au cours de l’année 2009 afin de sortir de la récession. Ainsi, à terme, le statut du dollar pourrait en prendre un coup sur le marché des changes.

Enfin, les baisses de taux sont encore de rigueur aujourd’hui avec une nouvelle baisse des taux de la Banque Nationale Suisse, peu après son conseil extraordinaire du 20 novembre, et une baisse d’un point de pourcentage par la banque centrale sud-coréenne.

La banque centrale russe a également annoncé un nouvel élargissement du corridor dans lequel évolue le rouble, ce qui correspond à la cinquième dévaluation de la devise russe en l’espace de quelques semaines.

Pour finir, nombreux sont les cambistes à s’attendre à une nouvelle baisse des taux de la Fed alors qu’une baisse très mesurée est attendue en janvier par la BCE.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *