La « guerre des devises » au coeur de l’année 2010

L'expression « guerre des devises » fut remise au goût du jour par le ministre des Finances brésilien. Depuis, l'expression a essaimé et elle a été reprise par tous les responsables politiques et financiers et par tous les médias. Certains ont joué la langue de bois, refusant de confirmer qu'une « guerre des devises » a lieu, alors que d'autres, honnêtes, comme Dominique Strauss Kahn ou Hubert Vedrine, ont reconnu bien volontiers qu'elle est en cours.

Le sujet est désormais un cas d'école et les étudiants s'y collent volontiers dans les salles obscures de conférence des universités.
banque_dangleterre
L’expression « guerre des devises » fut remise au goût du jour par le ministre des Finances brésilien. Depuis, l’expression a essaimé et elle a été reprise par tous les responsables politiques et financiers et par tous les médias. Certains ont joué la langue de bois, refusant de confirmer qu’une « guerre des devises » a lieu, alors que d’autres, honnêtes, comme Dominique Strauss Kahn ou Hubert Vedrine, ont reconnu bien volontiers qu’elle est en cours.

Le sujet est désormais un cas d’école et les étudiants s’y collent volontiers dans les salles obscures de conférence des universités.

La « guerre des devises », pour faire simple, est issue d’un différentiel flagrant entre les taux de change des devises des pays occidentaux et les devises des pays émergents. Dans le premier cas, les mesures d’assouplissement quantitatif poussent à une chute des monnaies concernées tandis que dans le deuxième cas, les monnaies des pays en question subissent de plein fouet la spéculation car ces devises bénéficient d’un rendement élevé en raison de taux d’intérêt hauts destinés à lutter contre l’inflation.

Les critiques fusent vis à vis de la Fed qui est l’artisan de ces mesures d’assouplissement quantitatif poussées à l’extrême. Notre rédaction a d’ailleurs, au détour de deux articles, critiqué, arguments à l’appui, la position américaine:

La Fed va racheter 600 milliards de titres d’Etat, le dollar chute

La Fed en passe de gagner la guerre des devises

Warsh et Fisher critiquent l’action de la Fed, l’USD se renforce

En face, les pays émergents essaient de réagir en ordre dispersé. Ci-dessous, un petit échantillon des mesures prises:

Le real brésilien au coeur d’une guerre des devises

Breaking News: Le Brésil impose un impôt de 2% sur les flux de capitaux

Le peso chilien fébrile avant une intervention de la banque centrale

Le peso colombien baisse pour la première fois en six jours

L’Asie du Sud-Est cherche ses marques dans la “guerre des devises”

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie