La newsletter hebdomadaire du marché des changes du 12 octobre 2012

En Europe, c’est la crise de la dette qui est toujours au centre des préoccupations, d’autant plus que l’agence de notation Statndard & Poor's a dégradé la note souveraine de l’Espagne de deux crans, à BBB-. En Grèce, le plan de rigueur est entré en vigueur jeudi, ce qui n’a pas manqué de raviver la colère des citoyens grecs. Dans ce contexte de tensions sociales persistantes, les mouvements contestataires ont repris leur cours. Le versement de la tranche d’aide de 31.5 milliards d’euros, attendu à Athènes depuis juin, ne sera effectué que si le plan de réforme est respecté.

L’inquiétude des investisseurs forex quant à l’avenir de la zone euro est restée intacte cette semaine. Cependant, le passage d’Angela Merkel à Athènes mardi et la rencontre entre François Hollande et Mariano Rajoy mercredi ont mis fin aux rumeurs concernant la sortie de la Grèce et de l’Espagne. L’Eurogroupe et le lancement officiel du MES ont donné le rythme dès lundi: le Portugal va bénéficier d’une nouvelle tranche d’aide de 4.3 milliards d’euros et le FMI a revu à la baisse ses prévisions de croissance en France, passant de 0.3% à 0.1% pour cette année 2012. La semaine a donc été très mitigée du côté européen; elle n’a pas vraiment rassuré les marchés.

Outre-Atlantique, les multiples signes de reprise économique ont contrasté avec la tendance européenne. En effet, les Etats-Unis ont révélé un niveau d’inscriptions au chômage au plus bas depuis février 2008 alors que les chiffres étaient attendus en hausse. A l’approche des résultats trimestriels d’entreprises, la confiance des cambistes s’est renforcée et devrait se confirmer après les chiffres de la confiance des consommateurs attendus cet après-midi.

billets en_euro_forex.fr

En Europe, c’est la crise de la dette qui est toujours au centre des préoccupations, d’autant plus que l’agence de notation Statndard & Poor’s a dégradé la note souveraine de l’Espagne de deux crans, à BBB-. En Grèce, le plan de rigueur est entré en vigueur jeudi, ce qui n’a pas manqué de raviver la colère des citoyens grecs. Dans ce contexte de tensions sociales persistantes, les mouvements contestataires ont repris leur cours. Le versement de la tranche d’aide de 31.5 milliards d’euros, attendu à Athènes depuis juin, ne sera effectué que si le plan de réforme est respecté.

L’inquiétude des investisseurs forex quant à l’avenir de la zone euro est restée intacte cette semaine. Cependant, le passage d’Angela Merkel à Athènes mardi et la rencontre entre François Hollande et Mariano Rajoy mercredi ont mis fin aux rumeurs concernant la sortie de la Grèce et de l’Espagne. L’Eurogroupe et le lancement officiel du MES ont donné le rythme dès lundi: le Portugal va bénéficier d’une nouvelle tranche d’aide de 4.3 milliards d’euros et le FMI a revu à la baisse ses prévisions de croissance en France, passant de 0.3% à 0.1% pour cette année 2012. La semaine a donc été très mitigée du côté européen; elle n’a pas vraiment rassuré les marchés.

Outre-Atlantique, les multiples signes de reprise économique ont contrasté avec la tendance européenne. En effet, les Etats-Unis ont révélé un niveau d’inscriptions au chômage au plus bas depuis février 2008 alors que les chiffres étaient attendus en hausse. A l’approche des résultats trimestriels d’entreprises, la confiance des cambistes s’est renforcée et devrait se confirmer après les chiffres de la confiance des consommateurs attendus cet après-midi.

Analyse technique

EURUSD: La monnaie unique a commencé sa semaine par un recul face à la majeure partie des autres devises. Avec la crise de la dette en Europe, le billet vert a pu profiter jusqu’à mercredi de son statut de valeur refuge. Cependant, depuis jeudi, l’euro gagne du terrain face au dollar qui a souffert de l’inquiétude des cambistes très regardant sur la situation économique en Chine et son impact sur la première économie mondiale. Mais l’absence de signes positifs du côté européen révèle une fragilité de la tendance. Ainsi, on a vu le cours de la paire fluctué entre un plus bas à 1.2836 mercredi, et un plus haut à 1.3016 affiché lundi. Même si l’euro a repris des couleurs ces deux derniers jours, les trois jours de recul consécutifs ont porté la régression de la paire à 0.54% sur l’ensemble de la semaine.

USDJPY: Cette semaine, l’USDJPY a fluctué entre 77.9350, niveau de jeudi et 78.7250, niveau de lundi. La paire accuse une baisse de 0.41% sur les cinq jours. Même si vendredi les cambistes se sont désintéressés du yen au profit de l’euro et du dollar, la situation économique européenne continuera à être favorable à la devise nippone, préférée en temps de crise.

AUDUSD: La devise australienne a gagné du terrain cette semaine face au dollar avec une progression de 0.51% sur l’ensemble de la semaine. Cependant, les mauvais chiffres de l’emploi australien publiés jeudi ont suffi à inverser la tendance: la paire a suivi une tendance baissière aujourd’hui affichant un recul de 0.39%. Les cours ont progressivement augmenté depuis le début de la semaine pour atteindre un plus haut à 1.0294 jeudi. La valeur la plus faible a été enregistrée lundi à 1.0149. Bien qu’il soit difficile de rivaliser avec les bons chiffres de l’emploi américain, la situation sur les marchés asiatiques devrait continuer à profiter au dollar australien dans les semaines à venir.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie