Press "Enter" to skip to content

La revue écofi et les devises

La revue écofi

Les points essentiels : à ce stade, la faiblesse du dollar ne semble pas porter préjudice au marché obligataire américain, même si des craintes persistent. On enregistre un léger rebond du dollar, suite à son écroulement de hier. Sur les marchés asiatiques, les bourses sont en baisse significatives. La situation sur les marchés

Les gains sur le marché US hier ont été concentrés à nouveau sur les actions des sociétés de matières premières, suite à la hausse des prix des matières premières, comme nous l’écrivions hier. Le sentiment s’est néanmoins retourné et les marchés asiatiques ont fini la session assez fortement orientés à la baisse. Le renforcement du Yen, qui a fini contre l’USD à 92.35, pèse sans doute sur le Nikkei mais il y a aussi des peurs concernant la valorisation des sociétés.

Sur le marché obligataire, la vente des 38 milliards de dollars d’obligations avec une maturité de 3 ans a été bien accueillie par le marché, ce qui est une agréable surprise pour les analystes et semble quelque peu amoindrir les craintes d’un désinvestissement des banques centrales étrangères envers le dollar à court terme. A long terme, en revanche, les craintes ont refait surface sur les offres des obligations à maturité de 10 ans et 30 ans, ce qui tend à montrer que les investisseurs croient au dollar à court terme mais sont sceptiques sur ses perspectives de plus long terme.

On attend pour aujourd’hui l’indice des prix à la consommation en Allemagne, ce qui aura sans nul doute une influence sur le cours de l’Euro, poussé par la reprise allemande. Le Livre Beige pour le mois écoulé sera également publié.
Le marché du Forex est resté calme cette nuit, avec donc un léger rebond du dollar. En Scandinavie, à la fois le NOK et le SEK se sont dépréciés face à l’Euro.

Pour la première fois depuis un mois et demi, le EUR/USD est sorti du range 1.40/1.44, avec probablement, du point de vue technique, une poursuite de l’appréciation de l’Euro vers le point de 1.4622, puis éventuellement celui de 1.4720. Le cours du GBP/USD a légèrement monté pour atteindre 1.6515. Nous continuons de penser que le marché du Forex va prendre sa direction de celui des matières premières, surtout par rapport au prix du pétrole.

En Asie, l’AUD et le NZD ont fortement monté contre l’USD vers leurs plus hauts niveaux annuels, mais en fin de session, suite à des chiffres économiques plus faibles que prévus, ils se sont repliés vers des niveaux plus modestes, de 0.8615 pour l’AUD/USD et de 0.6950 pour le NZD/USD. On observe aussi un retour des carry trades de traders vendant le dollar ou le yen pour acheter des devises avec un rendement plus élevé.

Nos cambistes doivent donc à notre avis profiter de ses tendances et identidier les carry trade pour en profiter le moment venu, mais toujours sans oublier les stops loss !

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *