La revue ecofin du 10 janvier 2012

- La Banque de France a confirmé mardi son estimation d'une croissance nulle au quatrième trimestre 2011 selon l'indicateur synthétique mensuel d'activité (ISMA).
 
- Le crédit à la consommation américain: 20 milliards de plus à rembourser, ce chiffre record s’explique par le recours de plus en plus poussif des citoyens américains à maintenir leur niveau de vie. Le système à crédit va conduire les Etats-Unis à la faillite...
 

Hier sur les marchés
 

Wall Street a terminé en légère hausse la séance dernière dans de faible volumes d‘échanges. Les investisseurs se sont montrés prudents avant la séance des résultats des sociétés aux Etats-Unis ainsi qu’à une semaine consacrée essentiellement à la dette européenne.
 
Les gains sont limités car les investisseurs s'inquiètent de l'absence de progrès tangibles dans la résolution de la crise de la dette dans la zone euro, malgré une nouvelle rencontre Merkel-Sarkozy hier, et des difficultés de plusieurs grandes banques à rassurer sur leur situation financière.
Europe
15019
– La Banque de France a confirmé mardi son estimation d’une croissance nulle au quatrième trimestre 2011 selon l’indicateur synthétique mensuel d’activité (ISMA).
 
– Le crédit à la consommation américain: 20 milliards de plus à rembourser, ce chiffre record s’explique par le recours de plus en plus poussif des citoyens américains à maintenir leur niveau de vie. Le système à crédit va conduire les Etats-Unis à la faillite…
 

Hier sur les marchés
 

Wall Street a terminé en légère hausse la séance dernière dans de faible volumes d‘échanges. Les investisseurs se sont montrés prudents avant la séance des résultats des sociétés aux Etats-Unis ainsi qu’à une semaine consacrée essentiellement à la dette européenne.
 
Les gains sont limités car les investisseurs s’inquiètent de l’absence de progrès tangibles dans la résolution de la crise de la dette dans la zone euro, malgré une nouvelle rencontre Merkel-Sarkozy hier, et des difficultés de plusieurs grandes banques à rassurer sur leur situation financière.
Europe
En Europe, la situation est confuse. Alors que la BCE ne cesse d’assurer qu’elle ne rachètera pas la dette des Etats en difficulté, son bilan ne cesse de s’alourdir avec la provision de liquidités fournies aux banques, sans limites et à taux dérisoires. Les achats de dettes souveraines sont restés négligeables en regard de la taille du bilan, 200 milliards d’euros à comparer à une augmentation du bilan de 1 000 milliards.
 

Le sommet Sarkozy/Merkel
 

Lundi s’est déroulé le sommet franco-allemand sur une série de pourparlers visant à un accord sur les détails des nouvelles règles de la zone euro sur la politique fiscale et économique.
 
Sur le front européen, le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel se sont efforcés d’afficher leur entente dans la crise financière, en particulier sur le maintien de la Grèce dans l’euro.
 
La chancelière a précisé lors d’une conférence de presse commune avec le président français Nicolas Sarkozy que la situation en Grèce, au bord de la cessation de paiement et en négociations serrées avec ses créanciers pour obtenir un nouveau prêt.
 
Mme Merkel et M. Sarkozy ont insisté lundi sur l’urgence pour Athènes de mettre en oeuvre les réformes promises et de boucler les négociations avec ses créanciers privés sur sa dette.
 
La crise de la dette en zone euro risque de repartir de plus belle, dû aux inquiétudes de la zone euro.
 

La taxe Tobin
 

Hier la chancelière a soutenu l’appel du président français d’une taxe des transactions financières à travers l’UE des 27 pays.
 
Néanmoins, le Royaume-Uni a rejeté à cette taxe et craint que cette dernière mette la city dans un désavantage concurrentiel.
 
François Baroin a déclaré mardi, lors d’un entretien, qu’un projet de loi sur l’instauration unilatérale de cette taxe en France pourrait être soumis au Parlement le mois prochain.
 
Jeudi une réunion avec son homologue allemand Wolfgang Schäuble est prévue.
 
La taxe Tobin porterait sur les actions, les obligations et les mouvements autour des dérivés avec un taux relativement bas.
 

Aujourd’hui
 

La journée de mardi est consacrée à la rencontre d’Angela Merkel et Christine Lagarde.
 
Mme Merkel et Mme Lagarde sont attendues aujourd’hui pour discuter du projet d’aide de 200 milliards de dollars du FMI convenu lors du sommet du mois dernier de l’Union européenne.
 
La banque centrale allemande, la Bundesbank, a déclaré qu’elle ne contribuerait seulement si le Royaume-Uni le fait aussi, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle.

Par William Durandet

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie