La revue écofin du 12 juin: La tendance de fond reprend elle le dessus?

Les éléments Forex clés

- Les marchés dans l'attente de l’élection grecque

- Le Forex erratique en ce début de journée

- Un trade exotique pour faire sortir le soleil!

Semaine de tous les dangers, du moins c'est le sentiment qu'ont les investisseurs forex en regardant le calendrier de la semaine. En ligne de mire, dans tous les esprits, les élections législatives grecques du 17 juin qui, au final, ne devraient certainement rien résoudre. Même en cas de victoire des partis gouvernementaux pro-austérité, comme les médias ont coutume de les appeler, le chemin de sortie de crise pour la Grèce est encore semé d'embûches. D'ailleurs, les grecs eux-mêmes ne sont pas dupes.

Aussi, plus que la Grèce, c'est surtout l'avenir de la zone euro qui est en jeu. Après un enthousiasme éphémère à l'annonce du plan de 100 milliards d'euros à destination des banques espagnoles, les interrogations et critiques fusent non seulement au sujet de la mise en oeuvre exacte de ce plan mais aussi au sujet du signal que cela peut envoyer à d'autres pays. L'Irlande, qui a connu une dégradation de sa situation économique principalement à cause de ses banques, envisage aussi de demander à bénéficier rétrospectivement du traitement accordé à l'Espagne, c'est à dire une aide européenne sans contrepartie, notamment en termes de mesures d'austérité. Du côté des Etats-Unis et du Royaume-Uni, les modalités de l'aide à l'Espagne semblent ainsi avoir ouvert la "boite à Pandore". Ainsi, la firme spécialisée dans la sécurité, Stratfor, a souligné que cette aide sans condition marque un tournant dans la gestion de la crise qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour l'euroland.

BCE sige_social

Les éléments Forex clés

– Les marchés dans l’attente de l’élection grecque

– Le Forex erratique en ce début de journée

– Un trade exotique pour faire sortir le soleil!

Semaine de tous les dangers, du moins c’est le sentiment qu’ont les investisseurs forex en regardant le calendrier de la semaine. En ligne de mire, dans tous les esprits, les élections législatives grecques du 17 juin qui, au final, ne devraient certainement rien résoudre. Même en cas de victoire des partis gouvernementaux pro-austérité, comme les médias ont coutume de les appeler, le chemin de sortie de crise pour la Grèce est encore semé d’embûches. D’ailleurs, les grecs eux-mêmes ne sont pas dupes.

Aussi, plus que la Grèce, c’est surtout l’avenir de la zone euro qui est en jeu. Après un enthousiasme éphémère à l’annonce du plan de 100 milliards d’euros à destination des banques espagnoles, les interrogations et critiques fusent non seulement au sujet de la mise en oeuvre exacte de ce plan mais aussi au sujet du signal que cela peut envoyer à d’autres pays. L’Irlande, qui a connu une dégradation de sa situation économique principalement à cause de ses banques, envisage aussi de demander à bénéficier rétrospectivement du traitement accordé à l’Espagne, c’est à dire une aide européenne sans contrepartie, notamment en termes de mesures d’austérité. Du côté des Etats-Unis et du Royaume-Uni, les modalités de l’aide à l’Espagne semblent ainsi avoir ouvert la “boite à Pandore”. Ainsi, la firme spécialisée dans la sécurité, Stratfor, a souligné que cette aide sans condition marque un tournant dans la gestion de la crise qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour l’euroland.

Du fait de ces interrogations nombreuses, sans surprise, le forex connait une évolution assez erratique ce matin. Difficile de dégager des tendances claires, ceux qui tradaient de bon matin l’ouverture des places européennes l’ont certainement remarqué. A peine une courte tendance s’installe qu’elle est immédiatement remplacée par son inverse. Aversion pour le risque un jour, appétit pour le risque le lendemain difficile de s’orienter en ce moment.

Dans ces conditions, il peut être intéressant de s’orienter vers des paires de devises moins influencées par la situation européenne. En est-il ainsi de l’USD/HKD, la parité entre le dollar américain et le dollar de Hong-Kong. C’est une des seules paires forex qui évolue dans un range imposé par un currency board, un système protectionniste du taux de change. Bref cette paire évolue donc dans un range compris entre 7.7500 et 7.8500 soit 1000 pips.

Regardez sur vos graphiques vous verrez que depuis 2005 lorsque ce système a été mis en place la paire n’est jamais sortie de son range. Quoi de plus naturel alors que d’acheter on plus bas, sans risque, quand l’occasion se présente.

Et bien la parité vient de décrocher aujourd’hui et se rapproche de son plus bas actuellement à 7.7539, il est donc possible de réaliser un jolie opération d’achat. Attention toutefois la parité peut mettre du temps à remonter donc il faut faire attention au position en overnight qui peuvent vous coûter de l’argent.

 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie