Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 15 février 2012

Les éléments clefs

• Point sur les marchés
• Remontée grotesque de Wall street hier soir.
• Pas encore de soutient formel au plan d’austérité en Grèce
 
Point sur les marchés
 
La Bourse de Paris devrait a ouvert en hausse mercredi matin, alors que les indices américains ont terminé in extremis dans le vert à l’issue de la séance d’hier.
 
A environ 8h15, le contrat futur sur l’indice CAC 40 – livraison fin février affiche un gain de l’ordre de 0.9%.
 
Les commentateurs attribuent la remontée miracle des marchés américains au cours de la dernière demi-heure par une nouvelle vague de rumeurs concernant le dossier grec.
 
Remontée grotesque de Wall Street hier
 
C’est toujours la confusion qui domine et on ne sait pas vraiment si la Grèce va réussir à se sortir de sa situation à l’heure actuelle”, estime un analyste. Les indices US terminent in extremis (à 21H59 et 50 secondes) dans le vert et par le plus petit écart concevable (+0.01% pour le Nasdaq), après avoir passé 99.9% de la séance en territoire négatif.
 
Cette remontée miracle des indices US au cours de la dernière demi-heure justifiée par une rumeur invérifiable de nouvelle avancée sur le dossier grec apparaît aux yeux de beaucoup de commentateurs comme une manipulation grotesque des cours. Les cambistes n’y ont d’ailleurs pas cru une seule seconde comme le démontre sans contestation possible la poursuite du recul de l’Euro pendant que les indices US remontaient de 0.7% vers zéro.
C’est à l’évidence une manipulation, c’est à l’évidence un bras d’honneur adressé par les maîtres du jeu à l’actualité économique, aux nombreux non initiés qui n’y comprennent plus rien ! Mais ce n’est pas une manoeuvre gratuite ni grotesque, loin de là ! Cela fait des jours et des semaines que les plus influents brokers de Wall Street s’emploient avec l’aide de puissants robots algorithmiques à écraser consciencieusement la volatilité, afin de ramener le VIX sous le seuil technique des 20 (ce qui entretient le sentiment illusoire que le risque est pratiquement absent du marché et incite les derniers sceptiques à prendre le train en marche).
 
Alors le fin mot de l’histoire provient du fait que les contrats à terme adossés au VIX expirent demain. Le basculement d’une échéance sur l’autre s’opère toujours le 3ème mercredi du mois, c’est à dire 48H avant l’expiration des contrats et options sur indices boursiers classiques.
 
Pas encore de soutient formel de la Grèce au plan d’austérité
 
Antonis Samaras, le chef de file du parti conservateur grec Nouvelle démocratie, n’a pas encore apporté son soutien écrit aux nouvelles mesures d’austérité négociées avec la “troïka” des créanciers internationaux de la Grèce, a-t-on appris mardi de source proche des discussions.
 
Pour l’heure, Samaras n’a pas remis de lettre d’engagement, et c’est un problème.
 
En revanche, George Papandreou, ancien Premier ministre et dirigeant du Parti socialiste (PASOK), a remis l’engagement signé par lequel il apporte son soutien aux mesures adoptées par le parlement grec dans la nuit de dimanche à lundi.
 
Le soutien des partis politiques au plan du Premier ministre Lucas Papadémos est jugé indispensable pour convaincre les partenaires grecs au sein de la zone euro de débloquer une aide de 130 milliards d’euros sans laquelle la Grèce pourrait être dans l’incapacité de faire face à ses échéances le mois prochain. La loi votée par 199 députés sur 300, sur fond d’émeutes à Athènes, prévoit 3,3 milliards d’économies par le biais de nouvelles baisses des salaires et des retraites et d’une vague de suppressions d’emplois dans la fonction publique.
 

Scénario du jour
 

A 11h on attendra le climat économique (ZEW), prévue à -11.6 au lieu de 5.4 actuellement. Il détermine le sentiment des investisseurs institutionnels. L’indicateur mensuel reflète la différence entre la part des investisseurs optimistes et la part des investisseurs pessimistes. Un niveau positif signifie que la part des optimistes l’emporte sur la part des pessimistes.
 
A 11h30, La Banque d’Angleterre produit une note sur l’inflation et donne son analyse sur les perspectives d’inflation. Cette note n’est publiée uniquement lorsque le CPI est supérieur à 3.0%.
 
A 14h30, aux Etat-Unis, annonce des principales ventes au détails (MoM) prévue à 0.6 et actuellement à 0.7. La Dérivée de vente au détail omet la vente des automobiles dans son fonctionnement. La vente au détail à l’exclusion de ce composant volatil est considérée comme un meilleur indicateur de la tendance sous-jacente de la consommation. Les ventes d’automobiles représentent environ 25% des ventes au détail, mais elles peuvent être très volatiles de mois en mois et peuvent fausser l’image.
 
Le dollar a touché mardi son plus haut niveau depuis le 2 novembre face au yen, sous l’effet de l’annonce par la Banque du Japon de l’augmentation de son programme de rachats obligataires. Le dollar a atteint un pic à 78.43 yens à 16h50, soit une hausse de plus de 1% par rapport au cours de clôture de lundi, à 77.57 yens. La Banque du Japon a annoncé mardi une augmentation de 10.000 milliards de yens de son programme de rachats d’obligations d’Etat.
 
– Un puissant rallye haussier est intervenu sur la parité USD/JPY qui a cassé la résistance à 78.13. La parité teste actuellement la résistance suivante à 78.50.
 
Nous continuons de conseiller les positions longues tant que 78 est support.
 
Sur du court terme
 
– La parité AUD/USD vient d’effectuer un nouveau pullback sur une résistance court terme très importante à 1.0723.
Sur le court terme, la parité évolue également sous une oblique baissière (ligne violette) qui correspond au niveau de cette résistance.
Il est donc possible de rentrer short pour viser un retour sur le support à 1.0686 puis sur 1.0668 en extension.
Le scénario reste valable tant que le pivot du jour à 1.0733 est résistance.
 
– La parité EUR/CHF se situe toujours sous son oblique baissière en résistance.
Point clé : 1.15
Résistance 1 : 1.20
Résistance 2 : 1.25
Support 1 : 1.10
Support 2 : 1.05
 
Par William Durandet,

 


Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *