La revue écofin du 18 juillet 2013

La journée du 17 juillet a été marqué par le discours du président de la banque centrale américaine. Celui-ci s’est exprimé devant la Chambre des Représentants concernant la poursuite ou non de la politique monétaire accommodante. Ben Bernanke s’est servi des dernières statistiques pour établir son témoignage, notamment le taux d’inflation et le taux de chômage afin de donner sa direction concernant le prolongement des rachats d’actifs.

Les dernières publications ne sont pas encourageantes, en particulier la situation concernant l’emploi qui ne connait pas de bonnes perspectives d’avenir malgré les nombreux stimulus. Le taux de chômage est actuellement de 7.6%, même si ce chiffre s’améliore, il reste encore trop élevé. Cependant, si la situation ne connait pas de meilleurs jours d’ici septembre la FED prévoit de changer ses plans et peut être d'augmenter de nouveau ses rachats d’actifs. La FED a donc finalement affirmé que sa politique monétaire serait poursuivie jusqu’à ce que le taux de chômage passe la barrière des 7%, on pourrait donc peut-être envisager cette situation pour l’année prochaine. Aujourd’hui, il faudra alors suivre de près les chiffres concernant les revendications chômage qui sont prévus en baisse ainsi que les demandes d’indemnisations chômage permanentes. Un discours du gouverneur est également prévu pour 16H.

forex en_france

La journée du 17 juillet a été marqué par le discours du président de la banque centrale américaine. Celui-ci s’est exprimé devant la Chambre des Représentants concernant la poursuite ou non de la politique monétaire accommodante. Ben Bernanke s’est servi des dernières statistiques pour établir son témoignage, notamment le taux d’inflation et le taux de chômage afin de donner sa direction concernant le prolongement des rachats d’actifs.

Les dernières publications ne sont pas encourageantes, en particulier la situation concernant l’emploi qui ne connait pas de bonnes perspectives d’avenir malgré les nombreux stimulus. Le taux de chômage est actuellement de 7.6%, même si ce chiffre s’améliore, il reste encore trop élevé. Cependant, si la situation ne connait pas de meilleurs jours d’ici septembre la FED prévoit de changer ses plans et peut être d’augmenter de nouveau ses rachats d’actifs. La FED a donc finalement affirmé que sa politique monétaire serait poursuivie jusqu’à ce que le taux de chômage passe la barrière des 7%, on pourrait donc peut-être envisager cette situation pour l’année prochaine. Aujourd’hui, il faudra alors suivre de près les chiffres concernant les revendications chômage qui sont prévus en baisse ainsi que les demandes d’indemnisations chômage permanentes. Un discours du gouverneur est également prévu pour 16H.

En attendant l’intervention du gouverneur de la FED, les investisseurs restaient également attentifs au compte-rendu de la réunion de politique monétaire de la BoE en présence de son nouveau gouverneur Mark Carney. Au cours de cette réunion, les membres du comité de la politique monétaire ont discuté de l’évolution des taux directeurs ainsi que des rachats d’actifs. Les dernières réunions tenus par le comité ont retenu des conclusions positives concernant les plans menés par celui-ci, cependant les résultats restent assez faibles par rapport aux résultats attendus. Les décideurs ont par ailleurs réfléchi à un nouveau plan d’actions si la situation ne s’améliore pas davantage notamment à cause de la crise dans la zone euro. Le comité poursuivra donc certainement les rachats d’actifs.

Les chiffres concernant les permis de construire et les mises en chantiers américains ont par ailleurs déçu les analystes, les chiffres publiés ont été bien en dessous du consensus: 0.84M ce qui représente une baisse de 10% par rapport au mois précédent pour les mises en chantiers de logement. En ce qui concerne les permis de construire, le niveau publié fut de 0.911 contre 1.000 de consensus. Cependant sur une année les résultats sont plutôt positifs avec des hausses de 10% et 16% pour les mises en chantier et les permis de construire respectivement.

Enfin, le nouveau gouverneur de la banque centrale du Canada s’est également exprimé hier pour la première fois. Le taux directeur ne change pas depuis 2010 et reste au niveau de 1%. L’institut d’émission porte également une attention particulière au sujet de la situation économique de la zone euro et de celle de la Chine. La prochaine décision concernant le taux directeur est prévue pour le 4 septembre.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie