Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 24 mai: L’Europe affirme sa volonté de garder la Grèce dans l’Union

Les éléments Forex clés

– Convergence sur le souhait que la Grèce reste dans l’Union

– Les chiffres économiques de l’Allemagne se dégradent

– Le dollar continue sa progression sur le marché

Hier, se tenait le sommet de Bruxelles, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union ont réaffirmé la volonté de garder la Grèce au sein de la zone euro. Mais à quel prix? François Hollande à déjà annoncé la levée d’un fonds structurel pour aider le pays hellénique. Les plans d’aides se succèdent et l’espoir de voir la Grèce se relever un jour est de plus en plus mince.

Mais tout en voulant conserver la Grèce dans l’UE, il semblerait que nos dirigeants se préparent à une sortie inéluctable. D’ailleurs, François Hollande n’a pas caché qu’il existe des simulations pour prévoir les conséquences d’un éventuel “Grexit” tout en ajoutant : “Mais si je me mettais publiquement à parler de l’hypothèse de la sortie de la Grèce ça voudrait dire que nous aurions déjà envoyé un signal, un signal aux Grecs et un signal aux marchés” .

Cela n’est pas de très bonne augure pour le sort de la Grèce. A mesure que nous approchons du scrutin les Grecs apparaissent bien démunis face à l’ampleur du problème, une nouvelle élection changera t-elle vraiment la donne ?

C’est d’autant plus difficile que la Grèce plonge la zone Euro en récession, les chiffres allemands jusqu’ici plutôt bons n’ont pas été épargnés ce matin: l’indice du climat des affaires s’est fortement contracté laissant tout de même les prévisions pour le PIB inchangées.

L’équation devient difficilement solvable quand les deux pays phares de l’Union, la France et l’Allemagne, s’opposent quant aux solutions pour gérer la crise. Le couple Merkhollande est déjà en désaccord sur le point des Eurobonds, ces fameuses obligations européennes communes dont le but est de doper la croissance.

C’est de ce contexte d’agitation des marchés que le dollar tire sa force sur le Forex. Bien que largement suracheté, le billet vert continue tranquillement son ascension poussé par l’aversion pour le risque. Tant qu’une solution n’est pas trouvée pour la zone Euro il est très improbable qu’un changement de tendance durable se profile.

Aujourd’hui et dans les jours à venir il faudra surveiller avec attention le palier des 1.25 pour l’EURUSD. S’il est cassé, alors nous serons certainement engagés sur la route des 1.20.

Dans les conditions actuelles du marché il n’y a pas de beaucoup de place pour l’analyse technique, nous l’avons vu les conseils techniques récemment donnés ont été infructueux. La solution reste donc de trader les annonces économiques mais aussi les annonces médiatiques sur la Grèce, l’Espagne et sur le sort de la zone euro en général.

Prenez dans l’immédiat garde aux revendications chômage aux Etats-Unis à 14h30 qui devraient faire bouger les cours sur le forex.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *