La revue écofin du 29 février 2012

Les éléments clefs
 

• Point sur le marché asiatique
• Approbation de nouvelles mesures budgétaires en Grèce
• Prévisions du jour
 
Point sur le marché asiatique
 
La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0.01% mercredi, l'indice phare de la place financière japonaise ayant effacé la quasi-intégralité de ses gains en fin de séance alors qu'il était n passe de réaliser son meilleur mois de février depuis 1991. L'indice Nikkei a gagné 0.72 point à 9.723,24 et le Topix, plus large, a cédé 2.52 points (0,3%) à 835,96. Les investisseurs ont finalement préféré prendre leurs bénéfices dans l'attente du résultat de la deuxième injection de liquidités à trois ans par la Banque centrale européenne. Le repli à Tokyo n'a toutefois pas pesé sur les bourses européennes à l'ouverture.
 
Approbation de nouvelles mesures budgétaires en Grèce
 
Le parlement grec a approuvé hier une nouvelle série de coupes budgétaires demandées par les bailleurs de fonds de la Grèce en échange du nouveau plan d'aide. Cette décision a eu peu d'écho sur les marchés mais est d'une grande importance. Une majorité de plus de 202 députés sur les 283 qui ont participé au vote ont approuvé des réductions de dépenses d'un montant total de 3.2 milliards d'euros pour 2012, a indiqué le président de séance Grigoris Niotis. 80 députés ont voté contre et un s'est abstenu, a-t-il précisé.
15019

Les éléments clefs
 

• Point sur le marché asiatique
• Approbation de nouvelles mesures budgétaires en Grèce
• Prévisions du jour
 
Point sur le marché asiatique
 
La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0.01% mercredi, l’indice phare de la place financière japonaise ayant effacé la quasi-intégralité de ses gains en fin de séance alors qu’il était n passe de réaliser son meilleur mois de février depuis 1991. L’indice Nikkei a gagné 0.72 point à 9.723,24 et le Topix, plus large, a cédé 2.52 points (0,3%) à 835,96. Les investisseurs ont finalement préféré prendre leurs bénéfices dans l’attente du résultat de la deuxième injection de liquidités à trois ans par la Banque centrale européenne. Le repli à Tokyo n’a toutefois pas pesé sur les bourses européennes à l’ouverture.
 
Approbation de nouvelles mesures budgétaires en Grèce
 
Le parlement grec a approuvé hier une nouvelle série de coupes budgétaires demandées par les bailleurs de fonds de la Grèce en échange du nouveau plan d’aide. Cette décision a eu peu d’écho sur les marchés mais est d’une grande importance. Une majorité de plus de 202 députés sur les 283 qui ont participé au vote ont approuvé des réductions de dépenses d’un montant total de 3.2 milliards d’euros pour 2012, a indiqué le président de séance Grigoris Niotis. 80 députés ont voté contre et un s’est abstenu, a-t-il précisé.
Ces mesures se traduiront notamment par des coupes dans les retraites les plus élevées de la fonction publique, dans les salaires des dirigeants de collectivités locales et des fusions d’organismes publics de recherche.
 
Ces nouvelles économies budgétaires étaient la condition fixée par les bailleurs de fonds du pays pour l’octroi d’un deuxième prêt de 130 milliards d’euros qui s’ajoute à un effacement de dette de 107 milliards d’euros en cours de bouclage avec les créanciers privés de la Grèce afin qu’il puisse échapper à un défaut de paiement désordonné le mois prochain. Athènes doit rembourser près de 15 milliards d’euros d’obligations arrivant à échéance le 20 mars, ce que le pays ne peut pas faire sans assistance financière.
 
Le leader de la Nouvelle Démocratie Antonis Samaras avait invité l’assemblée à approuver ces mesures impopulaires afin de clore un chapitre misérable de l’histoire du pays. Ces mesures devaient être votées avant la réunion des ministres des Finances de l’Eurogroupe jeudi à Bruxelles, destinée à vérifier l’avancement dans les réformes demandées à la Grèce.
 
Une autre loi prévoyant une réduction des dépenses de santé et de retraites complémentaires, également demandée par la troïka des bailleurs de fonds (UE, FMI, BCE) doit être adoptée aujourd’hui au Parlement en procédure d’urgence, alors que les syndicats grecs appelent à un arrêt de travail de trois heures dans le cadre d’une journée d’action européenne contre les mesures d’austérité qui se généralisent dans la zone euro pour combattre la crise de la dette.
 
Prévisions du jour
 
A 14h30, aux Etats-Unis est attendu l’annonce du PIB actuelllement à 2.8% et qui devrait rester inchangé. Il est fort probable que cette annonce soit eclipsées par la deuxième opération de refinancement à trois ans de la BCE qui devrait vraisemblablement profiter à l’euro et éventuellement permettre à la monnaie de franchir le cap de 1.35. Notons aussi que le président de la Fed, Ben Bernanke, doit s’exprimer à 16h.
 
Enfin, la tendance est toujours haussière pour l’EURJPY après avoir feinté hier un retour sous 108 pour atteindre en extension le retracement Fiboacci 23.60% du dernier mouvement haussier. L’opération de la BCE, dans ce cas-ci également, devrait amplement profiter à la paire.

 

Par William Durandet

 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie