La revue écofin du 30 mai: L’Espagne dans le collimateur des intervenants forex

Les éléments Forex clés 

- L'euro sous le seuil psychologique des 1.25

- Les marchés sous pression, regards tournés vers l'Espagne

- La BCE refuserait le plan de recapitalisation des banques ibériques

L'eurodollar a cassé hier le support symbolique des 1.25 ce qui a permis au dollar de reprendre de plus belle son rallye haussier sur le marché des changes. La baisse est encore au rendez-vous pour la paire, et elle s'est même accélérée avec l'ouverture de Londres ce matin. Dans ce cas de figure, toutes les zones de double zéro peuvent faire office de support. On surveillera aussi, d'un point de vue macroéconomique, le discours attendu cet après-midi de Mario Draghi et les non-farm payrolls vendredi, qui vont certainement créér du mouvement sur le marché des changes. Si les chiffres sont bons, nul doute que l'hécatombe se poursuivra pour l'euro. Déjà, on entend de nombreux opérateurs de marché évoquer la possibilité d'un euro à 1.20. Les plus pessimistes, peu nombreux pour l'instant, n'hésitent pas à parler même d'une parité entre la monnaie unique européenne et le billet vert. Tous les scénarios ont cours.

draghi BCE

Les éléments Forex clés 

– L’euro sous le seuil psychologique des 1.25

– Les marchés sous pression, regards tournés vers l’Espagne

– La BCE refuserait le plan de recapitalisation des banques ibériques

L’eurodollar a cassé hier le support symbolique des 1.25 ce qui a permis au dollar de reprendre de plus belle son rallye haussier sur le marché des changes. La baisse est encore au rendez-vous pour la paire, et elle s’est même accélérée avec l’ouverture de Londres ce matin. Dans ce cas de figure, toutes les zones de double zéro peuvent faire office de support. On surveillera aussi, d’un point de vue macroéconomique, le discours attendu cet après-midi de Mario Draghi et les non-farm payrolls vendredi, qui vont certainement créér du mouvement sur le marché des changes. Si les chiffres sont bons, nul doute que l’hécatombe se poursuivra pour l’euro. Déjà, on entend de nombreux opérateurs de marché évoquer la possibilité d’un euro à 1.20. Les plus pessimistes, peu nombreux pour l’instant, n’hésitent pas à parler même d’une parité entre la monnaie unique européenne et le billet vert. Tous les scénarios ont cours.

D’ailleurs, les différents signaux reçus sont dans l’ensemble négatifs pour le moment et semblent accréditer les thèses les plus dramatiques. Ainsi, on a appris que, d’après le Financial Times, la BCE aurait rejeté le mode de recapitalisation des banques ibériques proposé par Madrid. Il s’agissait principalement d’injecter des obligations d’Etat dans les banques. Le ministre espagnol de l’Economie a rapidement réagi à cette information en affirmant que “le gouvernement espagnol n’a présenté aucun plan à la BCE et la BCE n’a rien rejeté“. La confusion règne ce qui engendre évidemment l’affolement sur les marchés financiers.

Au rythme où la crise s’intensifie, on peut évidemment se demander quel sera le prochain pays a faire les frais de la crise. Les pronostics vont bon train dans les salles de trading. Au demeurant on notera que les médias n’arrangent rien et contribuent même à l’affolement des marchés financiers en adoptant une position toujours plus alarmite. Vous entendrez un bon nombre de journalistes s’indigner de la spéculation financière mais s’ils prenaient du recul, ils verraient qu’ils jouent un rôle non négligeable dans cette spéculation. En résumé, l’atmosphère est extrèmement anxiogène en ce printemps 2012! Les élections grecques du 17 juin ne devraient rien arranger.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie