La revue écofin du 5 septembre: L’aversion au risque domine

Les éléments forex clés

- Inquiétude des cambistes quant à l'issue de la réunion de la BCE

- L'euro continue son affaiblissement face au dollar

- Le dollar australien en perte de vitesse après les chiffres du PIB

L'euro, la fameuse monnaie des 17, entamait sa deuxième journée de baisse sur le marché des changes face au dollar en raison d'incertitudes quant à l'issue de la réunion de la BCE qui pourrait, c'est en effet une possibilité, ne pas être en mesure de restaurer la confiance durable en la région. L'affaiblissement de l'euro n'est d'ailleurs pas isolé au dollar puisque la devise perd du terrain face à 13 des 16 principales contreparties prises en compte par Bloomberg. Evidemment, le déclin des ventes au détail, qui était largement attendu, n'a pas arrangé la situation mais il faut bien reconnaître que les traders forex sont habitués déjà depuis longtemps aux mauvaises statistiques européennes. Pouvez-vous vous rappeler quand la zone euro vous a réellement surpris positivement en termes de statistiques? Il y a longtemps..tout le monde en conviendra.

En fait, c'est bien l'issue de la réunion de demain qui pose problème. Les marchés financiers ont mis des espoirs importants dans cet évènement en oubliant parfois un peu trop vite l'intransigeance de l'Allemagne et surtout le poids immense dans le processus décisionnel de la banque centrale de la Bundesbank qui défend bec et ongles les intérêts de Berlin en matière monétaire.

billets en_euro_forex.fr

Les éléments forex clés

– Inquiétude des cambistes quant à l’issue de la réunion de la BCE

– L’euro continue son affaiblissement face au dollar

– Le dollar australien en perte de vitesse après les chiffres du PIB

L’euro, la fameuse monnaie des 17, entamait sa deuxième journée de baisse sur le marché des changes face au dollar en raison d’incertitudes quant à l’issue de la réunion de la BCE qui pourrait, c’est en effet une possibilité, ne pas être en mesure de restaurer la confiance durable en la région. L’affaiblissement de l’euro n’est d’ailleurs pas isolé au dollar puisque la devise perd du terrain face à 13 des 16 principales contreparties prises en compte par Bloomberg. Evidemment, le déclin des ventes au détail, qui était largement attendu, n’a pas arrangé la situation mais il faut bien reconnaître que les traders forex sont habitués déjà depuis longtemps aux mauvaises statistiques européennes. Pouvez-vous vous rappeler quand la zone euro vous a réellement surpris positivement en termes de statistiques? Il y a longtemps..tout le monde en conviendra.

En fait, c’est bien l’issue de la réunion de demain qui pose problème. Les marchés financiers ont mis des espoirs importants dans cet évènement en oubliant parfois un peu trop vite l’intransigeance de l’Allemagne et surtout le poids immense dans le processus décisionnel de la banque centrale de la Bundesbank qui défend bec et ongles les intérêts de Berlin en matière monétaire.

Mario Draghi fera certainement tout ce qui est en son pouvoir pour défendre l’intégrité de l’euro, d’ailleurs il l’a répété à maintes reprises et pas plus tard que lundi devant le Parlement européen. Mais les déclarations d’intention ne suffisent pas à ramener la confiance. On l’a vu avec les retombées du discours de Ben Bernanke à Jackson Hole cette semaine. Ce qui est le plus probable d’arriver, et d’ailleurs les gros investisseurs du marché des changes s’attendent à cela c’est pourquoi ils sont short sur l’eurodollar, Mario Draghi risque d’annoncer un dispositif d’aide aux pays en difficulté, sur le très court terme, mais qui ne sera pas mis en place pour le moment, attendant notamment que la Cour Constitutionnelle allemande juge de la légalité du MES ce qui ne sera fait que le 12 septembre prochain. Il n’est pas d’ailleurs exclu que le plan de la BCE ne soit détaillé qu’après cette date. Il semble désormais clair que les autorités monétaires, des deux côtés de l’Atlantique, ne veulent pas que les marchés leur dicte la conduite à suivre, et donc elles persistent à avancer à leur rythme. Le marché des changes semble de plus en plus intégré une déception demain mais cette déception pourrait faire chuter l’euro encore plus face à ses contreparties majeures.

Outre l’euro, c’est le dollar australien qui fait les frais d’une aversion au risque plus grande et ce, depuis trois jours. La publication d’une croissance de seulement 0.6% au deuxième trimestre, en-dessous des prévisions, n’a bien sûr pas permis à la devise de reprendre le dessus face à un dollar triomphant comme valeur refuge.

 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie