Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du trader du 23 avril 2012

Les éléments clés du marché des changes

– Le yen affaibli dans l’attente d’un nouveau stimulus de la BoJ cette semaine
– L’euro stable en dépit des pertes historiques des banques grecques
– Cascade d’indicateurs PMI européens ce matin
 
Les traders ont les yeux tournés depuis plusieurs jours sur le yen japonais qui a atteint vendredi dernier un plus bas niveau de deux mois face à l’euro en raison de spéculations sur de nouvelles mesures d’assouplissement afin d’aider l’archipel à sortir de la déflation.
 
Depuis les propos du gouverneur de la Banque du Japon (BoJ) sur la nécessité d’un nouveau stimulus, le yen a perdu beaucoup de terrain face aux principales monnaies. Seule exception, le real brésilien qui est en phase de dépréciation rapide. Selon les traders, de nouvelles mesures devraient être annoncées par le Japon lors de la rencontre du 27 avril mais elles devraient avoir un impact plus faible sur le marché des devises que les précédentes décisions.
Du côté de l’euro, la devise des 17 a connu une semaine passée remarquablement bonne, finissant sur une note positive du fait de la publication d’un indice Ifo allemand en hausse. La question épineuse de la dette souveraine a été passée au second plan bien que les défis sont nombreux, que ce soit pour l’Espagne qui affronte des taux en hausse sur le marché obligataire, que pour la Grèce qui doit faire face à une recapitalisation urgente de ses principales banques afin de pouvoir espérer renouer à terme avec la croissance. En effet, suite à l’opération d’échanges de dettes en mars dernier, les banques grecques ont accusé des pertes historiques, qui ont atteint 9.3 milliards d’euros pour Alpha Bank et Eurobank, soit près de 10 fois leur capitalisation boursière. De son côté, Piraeus Bank a annoncé une perte de 6.6 milliards d’euros pour 2011.

Les prévisions Forex du jour:

Comme c’est souvent le cas le lundi, les échanges vont être légèrement plus faibles qu’à l’accoutumée et il va falloir principalement s’attendre à des mouvements sur les paires en euros du fait de la publication de plusieurs indices PMI dans les heures à venir.
 
Les PMI allemands seront ceux qui auront le plus d’influence. Ils sont attendus à 9h30 avec un PMI manufacturier prévu en léger recul à 48.4 et un PMI Services à 52.1. Il est fort probable également que les bons chiffres de l’Ifo publiés vendredi continuent d’influencer sur le taux de change de l’euro.
 
Pour l’EURUSD, notre vision est haussière du fait de l’excellente performance de l’euro la semaine dernière, avec un plus haut de deux semaines atteint face au dollar à 1.3228, ce qui a permis à la paire de sortir de son range de 1.30-1.3150 sur le marché des changes. Toutefois, l’euro n’est pas à l’abri d’un regain de tensions dans les semaines à venir sur le terrain de la dette, ce qui pourrait conduire le cross vers 1.2950 puis 1.26. La prudence est donc de mise, avec la mise en place de stratégies intraday sur l’eurodollar.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *