Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du vendredi 13 janvier 2012

– Plutôt bonne tenue de l’euro dans la foulée des adjudications espagnole et italienne
– Mario Draghi appelle à adopter le nouveau pacte de discipline budgétaire dès janvier
– Calendrier économique forex plutôt vide, avec principalement la balance commerciale américaine et l’indice de confiance de l’Université du Michigan
 
Les marchés ont bien accueilli le statu quo de la BCE – largement prévu – et surtout les deux adjudications réussies de l’Italie et de l’Espagne. L’Italie, en partie grâce aux réformes courageuses conduites par le nouveau gouvernement Monti, a réussi à lever 12 milliards d’euros d’obligations à court terme, soit le montant prévu, à des taux moyens de 2.735% (contre 5.952% lors de la dernière émission similaire) tandis que l’Espagne a réussi son premier test de l’année en écoulant pour dix milliards d’euros d’emprunts à trois et cinq ans, à des taux également en nette baisse.
 
Ces émissions réussies, si elles n’augurent pas de la suite des évènements, ont eu un impact positif sur les marchés, et notamment sur le cours de la monnaie des 17.
A noter aussi que la BCE a, sans surprise, maintenu son taux directeur inchangé. Lors de sa traditionnelle conférence de presse, Mario Draghi a clairement exhorté les dirigeants européens à adopter le nouveau pacte de discipline budgétaire ce mois-ci et non en mars. L’Italien a en effet compris que les politiques doivent davantage coller au temps économique et financier.
 
Si, au regard de la situation actuelle, la mise en place par la BCE d’un vrai programme d’assouplissement quantitatif (similaire par exemple à celui mis en oeuvre outre-Manche) parait de plus en plus exclu, l’institution de Francfort devrait, soit en février, soit en mars, annoncer une expansion de son Securities Market Program (SMP) qui a permis aux titres de dettes périphériques de retrouver des couleurs. Dans le pire des scénarios, nous tablons sur un passage de 211 milliards d’euros à 450 milliards, afin de faire face à la résurgence, a priori inévitable, des tensions sur le marché obligataire.
 
Aujourd’hui, la séance qui s’amorce sera peu chargée. On regardera toutefois avec intérêt la publication de la balance commerciale américaine à 14h30 qui est prévue, selon le consensus, à -$44.9B, suivie par l’indice de confiance de l’université du Michigan à 15h55 qui est attendu à 70.4, soit en hausse par rapport au mois précédent. Ces deux éléments auront toutefois peu d’impact immédiat sur les cours du Forex.
 

Prévisions Forex:
 

L’EURUSD a marqué un point haut hier à 1.2805 dans la foulée de l’émission obligataire espagnole et du discours de Mario Draghi. Les différents signaux positifs envoyés depuis quelques jours (émissions obligataires européennes ou encore Livre Beige de la Fed) ont permis une consolidation du cross autour du niveau de 1.27 après deux tests consécutifs des 1.2666.
 
Même si la tendance baissière n’est toujours pas interrompue, notamment du fait du manque de décisions concrètes prises par les leaders européens, la chute de l’euro semble avoir stoppé, pour le moment du moins, après avoir trouvé un support suffisamment conséquent. La poursuite de la consolidation de l’euro autour de 1.27 est donc envisageable pour cette séance.
 
D’un point de vue purement graphique, on notera la formation d’une figure en “Double Bottom” qui passe par 1.27, une première depuis plus de douze ans.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *