Press "Enter" to skip to content

La revue matinale de forex.fr du 20 août

–    Nouvelle dégradation des indicateurs économiques américains qui font crainte une reprise en W

–    L’aversion au risque a repris le dessus, plongeant les places asiatiques dans le rouge

–    Les valeurs refuge (CHF, USD et JPY) ont les faveurs des traders – la paire EUR/CHF pourrait tester un nouveau plus bas

Nouvelle déception au niveau des indicateurs américains suite à un indice Philly Fed en nette dégradation qui laisse penser à un ralentissement de la reprise dans le secteur manufacturier, alors que les demandes hebdomadaires d’allocations chômage ne cessent de croitre, confirmant une énième fois la dégradation nette du marché de l’emploi outre-Atlantique. L’indice Philly Fed a chuté à -7.7 tandis que les allocations chômage ont atteint leur plus haut niveau depuis novembre 2009 à 500 000 demandes.

Avec de tels indicateurs, l’aversion au risque a évidemment repris le dessus, faisant chuter très nettement les marchés actions, avec une baisse de 1.7% de l’indice S&P 500, tandis que les marchés asiatiques évoluent ce matin dans le rouge.

Sur le marché FX, l’aversion au risque s’est traduite naturellement par un repli stratégique sur les valeurs refuge (USD, JPY, CHF) au détriment des devises à fort rendement comme l’AUD, le CAD ou le NZD. Les devises scandinaves n’ont également pas tenu face à l’EUR, même le NOK qui aurait pu être soutenu par la publication du PIB norvégien au deuxième trimestre.

Sur le marché des matières premières, le baril de brut s’enfonce en dessous de 75 dollars après avoir atteint au début du mois d’août le niveau de 82 dollars le baril. De nombreuses inquiétudes pèsent sur la demande en pétrole et nous nous attendons à ce que le pétrole teste les niveaux de 70/80 dollars le baril au troisième trimestre.

Les nouvelles de la journée

Peu d’indicateurs économiques prévus aujourd’hui ce qui laisse présager une journée plutôt calme. Les marchés devraient certainement passer la séance à digérer les mauvais indicateurs américains publiés hier, ce qui devrait avoir surtout pour conséquence de renforcer l’aversion au risque.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *