Press "Enter" to skip to content

La revue matinale de forex.fr du 3 septembre

–    L’appétit au risque a continué sur les marchés actions américains suite à la publication de données économiques positives, écartant le risque d’un ralentissement de l’activité – l’attention se portera aujourd’hui sur les chiffres de l’emploi et du chômage outre-Atlantique

–    Sur le marché FX, la couronne suédoise a été poussée par la hausse des taux d’intérêt et l’appétit au risque sur les marchés actions. Le Japon considère qu’une intervention sur le yen sans les Etats-Unis n’aura aucun impact sur la devise.

Les marchés actions américains et les taux du Trésor ont augmenté suite à la publication de bons indicateurs économiques, notamment une baisse des demandes hebdomadaires d’allocation chômage. Par conséquent, l’indice S&P 500 a clôturé en hausse de 0.9%, confirmant le rallye des derniers jours à la veille du week-end.

Les marchés actions asiatiques ont suivi la tendance esquissée par Wall Street ce matin avec une hausse de 0.3% de l’indice asiatique MSCI. Cette tendance fut renforcée par la hausse de l’indice PMI chinois concernant le secteur des services en août.

Sur le marché des changes, la SEK a connu un net renforcement hier face à la monnaie unique européenne, cassant le niveau de 9.30. Ce matin, la paire se situait juste en-dessous de ce niveau. La paire EUR/USD est en revanche restée stable à 1.28 tandis que l’USD/JPY continue de se trader en-dessous de 85 yens. Il n’y a pas eu beaucoup de commentaires sur le marché des devises une fois que des officiels japonais aient affirmé qu’une intervention sur le yen, sans être coordonnée avec les Etats-Unis, n’aura aucun impact majeur.

Les nouvelles de la journée

Aujourd’hui, les investisseurs se concentreront essentiellement sur les chiffres de l’emploi américain au mois d’août. Au cours des derniers jours, les nombreux indicateurs publiés étaient plutôt mitigés avec des demandes d’allocation en hausse, un ADP décevant mais un ISM en hausse, atteignant son plus haut niveau depuis 1983. Selon le consensus des économistes, le taux de chômage devrait atteindre 9.6%. Plus tard dans la journée, les investisseurs guetteront également l’indice ISM non manufacturier qui pourrait s’afficher en léger déclin. Il faut toutefois être prudent car l’ISM manufacturier a réservé des surprises cette semaine.

Sachant que l’exposition au risque demeure l’élément clé de lecture du marché des changes, il faudra surtout surveiller les chiffres du chômage US aujourd’hui afin de se positionner. De bons chiffres pourraient avoir un impact intéressant sur l’EUR, les devises scandinaves et les devises matières premières. En revanche, de mauvais chiffres auront un impact limité sur le JPY et le CHF tant la hausse des dernières séances fut importante.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *