Press "Enter" to skip to content

La revue matinale de forex.fr du 4 octobre 2010

–    La Chine a promis d’apporter son soutien à l’euro et à la Grèce en stimulant de demande domestique

–    Le gouvernement letton a remporté les élections en faisant une campagne basée sur l’austérité

–    Les marchés asiatiques ont continué dans le vert, à l’instar de vendredi

–    Pas de mouvements significatifs des principales paires de devises ce matin

La principale actualité du week-end fut la visite du Premier ministre chinois Wen Jiabao en Europe, avec un arrêt très remarqué en Grèce. Il a notamment affirmé que son pays achèterait des bons du Trésor grec une fois que le pays sera retourné sur le marché. La Chine a supporté au cours des derniers mois l’euro et aussi le gouvernement espagnol en achetant des bons. Cette nouvelle a eu un impact positif sur le marché et a permis de réduire un peu l’écart entre les différents bons européens.

En Lettonie, le gouvernement a largement remporté les élections en faisant une campagne basée sur la poursuite des mesures d’austérité. La population n’a apparemment pas cédé aux sirènes du populisme. Cette victoire devrait rassurer l’UE et le FMI car certains partis de l’opposition appelait à renégocier le prêt accordé au pays par le FMI afin de le sortir de la crise.

Au Brésil, la dauphine du président Lula sera obligée de passer par un deuxième tour. La campagne a notamment été placée sous le jour de l’économie, la candidate du parti au pouvoir affirmant qu’elle allait poursuivre la politique de Lula et reconduire dans ses fonctions le président de la banque centrale. L’opposition a critiqué ce choix, soulignant que le Brésil est redevenu un pays exportateur de matières premières et non plus de produits industriels en raison de l’appréciation du real face au dollar US et à l’euro.

En Asie, les marchés financiers profitaient du sentiment positif, à l’exception de Tokyo qui a clôturé en baisse. Paris doit ouvrir dans quelques minutes.

Sur le marché Forex, les principales paires sont stables pour le moment. Les devises scandinaves ont regagné un peu de terrain face à l’EUR après la baisse de vendredi. La paire EUR/SEK a notamment progressé à 9.26 contre 9.16 vendredi tandis que l’EUR/NOK était autour de 8.04. Pour les principales paires, le dollar a gagné un peu de terrain face à l’euro et au yen. Les investisseurs s’interrogent surtout pour le moment sur la possibilité d’une nouvelle intervention de la BoJ alors qu’une réunion de deux jours vient de commencer.

Les nouvelles de la journée

L’actualité n’est pas trop chargée aujourd’hui, avec principalement la publication aux Etats-Unis des ventes de maisons. Autrement, les investisseurs guetteront une nouvelle fois la situation sur le marché obligataire européen quelques jours après les propos marquants du Premier ministre chinois.

Le marché des changes devrait peu évoluer, dans l’attente des réunions des banques centrales au cours de la semaine et du rapport sur l’emploi américain en fin de semaine. La BoJ et la BoE pourraient assouplir leur politique monétaire un peu plus, fragilisant ainsi la livre sterling et le yen. L’EUR pourrait également souffrir un peu cette semaine alors que le WSJ rapporte que les villes espagnoles font face à une dette intenable.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *