Press "Enter" to skip to content

La revue matinale du Forex – 20/07/2010

–    Les nouvelles économiques parvenues des Etats-Unis hier n’ont pas permis au dollar américain de relever la tête. En effet, bien que les résultats d’entreprises soient toujours très bons, une perte de vigueur a été constatée, notamment concernant les résultats annoncés par le géant Texas Instruments. De plus, l’indice NAHB du marché de l’immobilier est particulièrement déçu les investisseurs puisqu’il est ressorti à 14 contre 16 attendu par les économistes.

–    Les marchés actions américains ont repris à la hausse tandis que les marchés asiatiques évoluaient cette nuit en nette hausse. Hier, l’indice S&P 500 a gagné près de 0,6%. L’aversion au risque semble avoir perdu de la vigueur sur les marchés aujourd’hui, à l’exception près des marchés japonais qui évoluent dans le rouge.

–    Le forint hongrois continue d’être sous pression tandis que la paire EUR/USD évolue autour de 1.30.

–    Le compte rendu de la dernière réunion de la RBA au cours de laquelle les taux furent maintenus à leur niveau, ajouté à l’appétit au risque, ont boosté l’AUD dans les échanges cette nuit en Asie. Ainsi, la paire AUD/USD a gagné plus de 1%, évoluant autour de 0.88. Le compte rendu de la réunion a notamment fait état d’inquiétudes concernant la reprise économique en Chine et aux Etats-Unis ce qui signifie que la banque centrale pourrait ne pas monter ses taux de nouveau dans les prochains mois.

Les nouvelles de la journée

De plus amples informations sont attendues dans la journée dans le secteur de l’immobilier américain. Hier, un mauvais indicateur a souligné un ralentissement de la reprise dans le secteur immobilier. Il est probable que les indicateurs qui vont être publiés aujourd’hui confirment ce mouvement, sachant que le crédit d’impôt accordé aux propriétaires est arrivé à expiration en avril. Les ventes de maisons devraient par conséquent enregistrer un déclin de 4,6% en juin avec une faible progression des permis de construire.

La Banque du Canada devrait, selon les experts, relever son principal taux directeur de 25 points de base, à 0.75%.

Enfin, les investisseurs pariant que le yen soit le grand perdant de la reprise économique en ont encore pour leur frais puisque la devise nippone continue de se renforcer. En effet, la paire USD/JPY s’est approchée du seuil de 87 yens pour un dollar hier. La condition sine qua non pour que le yen se déprécie un peu sur le marché des changes serait une hausse des taux américains, ce qui ne devrait pas arriver avant au moins 2011.

Rejoignez la communauté forex.fr sur Facebook et Twitter en un clic!

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *