Press "Enter" to skip to content

La rubrique écofi du 25 janvier

L’actualité des marchés:

– Des baisses très significatives sur les marchés actions américains ont été enregistrées vendredi ainsi qu’une hausse importante de l’indice VIX, « l’indice de la peur », donc de la volatilité.

– Le marchés asiatiques ont suivi le sentiment sur les marchés américains et ont clôturé en baisse, bien que beaucoup plus modérée.

– Les principales paires de devises sont restées stables la nuit dernière.

– L’Euro se traite face à des paires centrales à des niveaux techniques intéressants.

– En Scandinavie, l’EUR continue a se renforcer face au SEK, alors que le NOK et le DKK restent stables.

Aux Etats-Unis, on a vécu vendredi une session dramatique sur les marchés actions alors que les indices ont terminé en baisse de 2% à 3%, un peu comme on l’avait vécu dans les jours fous de l’automne 2008. Cette baisse a suivi la proposition populiste du Président Obama de « limiter les risques financiers des banques », c’est-à-dire en imposant une régulation draconienne et évidemment contre-productive. La baisse la plus importante a bien entendu été enregistrée dans les secteur des banques et des entreprises financières.

De plus, la spéculation sur l’avenir de Ben Bernanke à la tête de la Fed a aussi pesé sur les indices, comme les tentatives de la Chine de limiter les risques d’une économie en surchauffe. Étrange, tout de même, quand on pense qu’il y a seulement quelques mois, les autorités chinoises se battaient pour « relancer l’économie »… ce qui montre, une fois de plus, que les gouvernements ne gouvernent pas grand chose…

L’indice VIX, dit « de la peur », mesurant la volatilité, est passé d’un niveau moyen, sous les 20%, à plus de 27% vendredi, ce qui exprime une forte peur.

Les marchés actions asiatiques ont suivi le sentiment négatif américain, mais de manière bien plus modérée. Le Nikkei a fermé en baisse de 0.73% et le Hang Seng a enregistré une baisse de 0.78%. Rien de bien terrible. Ce matin, à l’ouverture, les marchés européens sont en baisse modérée. Il semble pour l’instant que le choc de vendredi ait été encaissé. La question est maintenant de savoir si on va se rétablir dans les prochains jours ou si nous sommes partis pour la grosse correction que tout le monde attend depuis déjà quelque temps.

Dans les données économiques, on attend aujourd’hui la suite des résultats des entreprises pour le quatrième trimestre 2009, alors que les marchés continueront à suivre les développements en provenance de Grèce. On suivra aussi avec intérêt la confirmation au Sénat du deuxième mandat de Bernanke, dont le mandat arrive à échéance le 31 janvier prochain. Si le vote n’a pas lieu cette semaine, cela pourrait causer des vagues dans le marché.

On attend également la vente des maisons existantes, de deuxième main, aux États-Unis, qui devraient être en forte baisse, suite à la fin du programme de subvention étatique des achats d’appartements. Nous attendons les chiffres allemands de l’Ifo, la réunion de la Fed, les résultats du PIB américain du quatrième trimestre 2009 et, et peut-être surtout, le discours d’Obama sur l’État de l’Union.

Sur le marché des devises, sur le front des devises scandinaves, la Krone danoise s’est stabilisée au niveau de 7.445, atteint la semaine dernière, après une période de baisse, qui a commencé lorsque la banque centrale danoise a coupé ses taux d’intérêts, qui sont maintenant supérieurs à ceux de la zone euro de seulement 0.05%, ce qui montre par ailleurs que les investisseurs voient essentiellement dans le DKK un produit de remplacement de l’Euro. Il semble par ailleurs que les traders ferment des positions shorts et cela a une influence claire sur le marché, comme on l’a vu vendredi avec un mouvement très violent. Cela devrait peut-être faire réfléchir les décideurs économiques danois et la population quant à l’opportunité de rentrer dans la zone euro, mais au vu du climat politique dans le petit État scandinave, il ne faut pas trop y compter.

Le SEK a poursuivi sa baisse face à l’Euro ce matin et se traite juste en-dessous du niveau de 10.25. Le NOK est resté assez stable face à la monnaie unique et se traite autour du niveau de 821. Les paires principales sont aussi stables, avec l’EUR/USD à 1.416, l’USD/JPY à 90.1 et l’USD/CHF au-dessus de 1.04.

Du point de vue technique, la paire EUR/USD est passée de positive à négative, ce qui voudrait dire qu’on s’attend maintenant à une hausse du dollar. Les problèmes de la Grèce sont largement la cause de cet événement majeur sur l’évolution de la paire, qui demande malgré tout à être confirmé dans les semaines à venir. Une baisse du marché des actions pourrait aussi faire baisser la paire, confirmant le statut de monnaie de réserve du dollar, en dépit des coups que le billet vert  encaissé l’année dernière. 
Toujours du point de vue technique, les paires EUR/GBP et EUR/CHF se traitent à des niveaux intéressants, et les traders feraient bien de garder les yeux ouverts sur elles.

N’oubliez pas vos stops !!!

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *