Press "Enter" to skip to content

La rubrique écofi du 5 janvier

L’actualité des marchés:

– Les rendements obligataires sont en baisse, les actions poursuivent leur hausse et le marché des changes est stable.

– Peu de nouvelles économiques en ce début d’année.

La situation sur les marchés:
Les bonnes nouvelles du côté des chiffres de l’ISM manufacturier n’ont pas réussi à empêcher la baisse des rendements obligataires hier. Les « bruits » conciliants émis par Bernanke et Kohn ont eu plus d’influence et les cours ont continué de monter.

La combinaison de bonnes attentes pour le secteur industriel et une Fed qui continue à ne pas concevoir de hausse prochaine des taux est excellente pour le marché des actions américain. Le S&P500 a pris 1.6% alors que le Nasdaq montait de 1.7%. Les autres marchés sur le continent américain et les marchés asiatiques et du Moyen-Orient ont suivi le rythme et enregistrent presque tous de belles hausses. En revanche, en Europe, les écrans sont rouges ce matin avec de petites baisses. 

Aujourd’hui, on attend les chiffres du chômage en Allemagne, qui devraient être sans changement, et de l’inflation dans l’Euroland, qui devrait être en hausse. Aux Etats-Unis, on attend les ventes de maisons pour le mois de novembre. La grande question va être de mesurer la baisse suite à la fin du rabais sur les impôts suite à l’achat de maison.

Sur le marché des devises, la paire EUR/USD est restée très stable hier soir et ce matin, bien au-dessus de 1.44, alors même que la paire EUR/JPY est tombée fortement au niveau de 132.68. La paire USD/JPY a suivi le mouvement en passant sous les 92 et en tombant à 91.96, démontrant la force actuelle de la devise japonaise, même si à notre avis, la valeur fondamentale du JPY est plus basse, vers les 95.

Les devises scandinaves sont restées sans grands changement ce matin, après s’être renforcées hier alors que la paire USD/CHF retourne sous les niveaux de 1.03 à 1.0297 et semble rechercher le chemin de la parité.

Dans un environnement où les prix des matières premières montent, avec le pétrole proche de ses niveaux 2009 les plus hauts et des marchés actions en hausse, on s’attend à voir à court terme les devises liées aux matières premières aussi en hausse, comme le NOK, l’AUD, le NZD ou le CAD. Pour cette année, nous pensons que les devises scandinaves devraient être positives et nous voyons en elles de bons investissements.

En Norvège, on attend les indicateurs du PMI, qui a été très faible par rapport aux autres pays dans la deuxième moitié de 2009. L’indicateur devrait malgré tout être en hausse, bien que probablement toujours en dessous du niveau de 50, qui indique une expansion. Il n’est tout de même pas impossible qu’il dépasse ce fameux niveau, et sinon ce mois-ci, peut-être le mois prochain.

N’oubliez pas vos stops !

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *