La semaine de l’euro

Cette semaine fut plutôt mouvementée sur la paire EUR/USD.

Après un début de semaine difficile, le billet vert prenait le dessus pourtant grâce à l’annonce lundi de l’agence de notation Standard & Poor’s. Rehaussant la perspective de la note de la dette américaine de négative à stable, celle-ci permit au dollar de surpasser ses concurentes mardi et mercredi.

L’euro a quant à lui a poursuivi son ascension depuis plus d’un mois cette semaine, jusqu’à rencontrer une résistance dans la zone des 1.3380-90 jeudi. En effet, la cour constitutionnelle a entendu les arguments au sujet de la constitutionnalité de la participation de l’Allemagne au programme OMT de la BCE.

Les commentaires qui sont ressortis de l’examen de deux jours du programme OMT par les Sages allemands ont amené à estimer que la cour ne bloquera pas la participation allemande à l’OMT, particulièrement après que le juge Vosskuhle ait dit que la conditionalité d’accès à l’OMT dressait une frontière claire entre politique fiscale et politique monétaire.

eurogroupe

Cette semaine fut plutôt mouvementée sur la paire EUR/USD.

Après un début de semaine difficile, le billet vert prenait le dessus pourtant grâce à l’annonce lundi de l’agence de notation Standard & Poor’s. Rehaussant la perspective de la note de la dette américaine de négative à stable, celle-ci permit au dollar de surpasser ses concurentes mardi et mercredi.

L’euro a quant à lui a poursuivi son ascension depuis plus d’un mois cette semaine, jusqu’à rencontrer une résistance dans la zone des 1.3380-90 jeudi. En effet, la cour constitutionnelle a entendu les arguments au sujet de la constitutionnalité de la participation de l’Allemagne au programme OMT de la BCE.

Les commentaires qui sont ressortis de l’examen de deux jours du programme OMT par les Sages allemands ont amené à estimer que la cour ne bloquera pas la participation allemande à l’OMT, particulièrement après que le juge Vosskuhle ait dit que la conditionalité d’accès à l’OMT dressait une frontière claire entre politique fiscale et politique monétaire.

Hier, le dollar américain était en forme face à la plupart de ses concurrents, dans l’attente des résultats économiques des Etats-Unis, après que leurs bonnes performances dévoilées jeudi aient ravivé les rumeurs de diminution des acquisitions d’actifs de la Réserve Fédérale dès cette année. En première partie de séance européenne, l’euro a fléchi devant lui, l’EUR/USD perdant 0.41% pour tomber à 1.3319. Actuellement, la paire présente un point clef à 1.3358 et une résistance à 1.3382. Les supports à surveiller sont à 1.3321 et 1.3303.

En conclusion, le dollar américain reste donc enfermé dans une période corrective depuis la fin du mois de mai. Le schéma technique en place depuis le 22 mai lié au choc baissier des actions japonaises se poursuit avec la correction des actions et des contrats de taux longs. La paire EURUSD a donc encore du potentiel haussier devant elle.

Cette semaine, le Japon et le devenir du QE de la FED sont restés les principaux sujets de préoccupation. Et La perception d’une certains faiblesse dans les dernières données économiques américaines et les rumeurs en provenance de la FED ont nettement modifié le sentiment de marché à l’égard de la réduction du QE.

A suivre mardi, l’indice allemand ZEW évaluant les perspectives économiques outre-Rhin en hausse à 38.1 selon les analystes contre 36.4 précédant.
 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie