Press "Enter" to skip to content

La situation du 28 janvier sur les marchés

– Le discours de la Fed a laissé complètement inchangé tous les facteurs principaux, y compris le taux d’intérêts, le programme d’achat d’avoirs et les parties centrales du discours.

– Les actions américaines sont reparties à la hausse, suite à l’annonce de la Fed.

– Le sentiment positif a gagné les marchés asiatiques, où les indices enregistrent de forts gains.

– La paire EUR/USD passe brièvement sous le niveau de 1.40, pour la première fois depuis le mois de juillet dernier. 

La journée de hier a été pleine d’événements importants, qui ont peut-être permis de retrouver l’appétit du risque, pour le moment. Les marchés actions américains ont réagi très favorablement à l’annonce de la Fed, qui n’a pas changé son engagement de laisser les taux bas "pour une période temps prolongée", et qui a amélioré son opinion de l’économie en général.

Le sentiment positif s’est poursuivi sur les marchés asiatiques, où on enregistre d’importants gains. A la fois le Nikkei et le Hang Seng sont en hausse de 1.5% au moment de l’écriture de ces lignes, alors que les futures sur le S&P sont de nouveau à la hausse. 

On attend aujourd’hui les dernières nouvelles du front grec ainsi que la poursuite des résultats du quatrième trimestre. On attend également le vote de confirmation de Bernanke pour aujourd’hui.

Dans l’Euroland, la commission européenne va livrer des données économiques pour décembre. On attend aux Etats-Unis les résultats des ventes de biens durables et ceux du chômage, au travers des demandes d’allocations chômage. Celles-ci devraient poursuivre leur baisse. Sinon, les marchés devraient mal réagir. Les ventes de biens durables sont un signe important de reprise, et c’est pourquoi les marchés liront attentivement ces résultats.

Sur le marché des devises, l’Euro continue de souffrir des problèmes de la Grèce et du Portugal. Il est passé ce matin pour la première fois depuis le mois de juillet sous la barre des 1.40. En effet, les deux pays sont toujours sous la loupe des investisseurs, qui craignent pour leur capacité à rembourser leurs dettes. Tout cela n’est évidemment pas bon pour l’Euro, qui perd du terrain face à la majorité des autres devises.  L’USD s’est aussi renforcé face au JPY et la paire est repassée au-dessus des 90. Les devises cycliques, comme le NZD par exemple, ont bénéficié du sentiment positif sur les marchés et sont en hausse, même face au dollar, bien que le "kiwi" n’ait reçu aucun soutien de la RBNZ, la banque centrale néo-zélandaise, qui a gardé ses taux inchangés à 2.50%, la nuit passée.

L’année 2009 s’est caractérisée par un lien opposé entre l’USD et les actions. Plus les actions montaient, plus l’USD baissait. En revanche, ce lien s’est affaibli depuis quelques mois maintenant et on a vécu hier encore une journée où l’UDS s’est renforcé, ainsi que les marchés actions. Ce changement reflète le changement de priorités sur le marché du forex, qui redonne apparemment plus d’importance aux taux d’intérêts qu’aux actions.

Techniquement, la paire EUR/USD pourrait descendre jusqu’à la région de 1.3832/1.3755, suite à la cassure de la résistance de 1.4007

N’oubliez pas vos stops !

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *