La situation sur les marchés financiers le 20 avril

Les actions américaines montent après les résultats de Citigroup et le vote divisé de la SEC dans l'affaire Goldman-Sachs.

La publication des protocoles de la RBA  envoie l'AUD à la hausse

La situation en Grèce continue d'attirer les titres avec l'élargissement du spread entre les obligations allemandes et grecques à leur plus haut niveau historique.

citigroup1.jpg

Les actions américaines montent après les résultats de Citigroup et le vote divisé de la SEC dans l’affaire Goldman-Sachs.

La publication des protocoles de la RBA  envoie l’AUD à la hausse

La situation en Grèce continue d’attirer les titres avec l’élargissement du spread entre les obligations allemandes et grecques à leur plus haut niveau historique.

Les actions US ont commencé la semaine sur une note positive, alors que Citigroup a battu les estimations de profit et qu’il est apparu que la SEC est divisée sur le cas Goldman, le long de lignes politiques, ce qui tend à montrer, et ce n’est pas surprenant, qu’il s’agit d’une cabale politique plus que d’un véritable cas juridique.

Le marché continue néanmoins de craindre que la SEC veuille se racheter de ses très nombreuses bévues en poursuivant de manière agressive tout le monde et n’importe qui, n’importe comment et pour n’importe quoi.

Cette approche pourrait également se transférer vers les autres régulateurs nationaux et faire régner la panique parmi les investisseurs, ce d’autant plus que les sociétés ayant perdus de l’argent reniflent une opportunité de se refaire sur le dos de Goldman-Sachs.

Cependant, la nouvelle du désaccord interne au sein de la SEC a calmé les marchés, qui ont pris 0.7%.

Le sentiment positif s’est poursuivi sur la plupart des marchés asiatiques, même si le Nikkei a fini en très légère baisse, de 0.07%, alors que le Hang Seng a fini en hausse de 1.02%.

Les craintes concernant la Grèce continuent de dominer l’actualité.

Hier, Axel Weber, le Président de la Bundesbank, a dit à des députés allemands que la Grèce aurait put-être besoin de plus d’aide que les 30 milliards d’Euros que le plan de sauvetage de l’Union européenne et du FMI prévoyait.

Weber a aussi exprimé ses doutes concernant la capacité de la Grèce à mettre en œuvre les mesures d’austérité auxquelles elle s’est astreinte. 

En conséquence, le spread entre le rendement des obligations grecques et allemandes est arrivé à son plus haut niveau historique depuis l’instauration de l’union monétaire.

Aujourd’hui, on attend avec une grande curiosité les résultats de l’émission obligataire grecque, qui donnera plus d’indication sur la capacité du pays à se financer.

Sur le marché obligataire, les obligations américaines ont reculé quelque peu après leur rallye de vendredi.
Le pétrole a quant à lui fini en-dessous de 82 USD le baril pour la première fois depuis la fin mars.

Sur le marché des devises, l’AUD a reçu du soutien suite à la publication des protocoles de la réunion de la RBA du 6 avril dernier. La RBA a dit que le boom du secteur minier australien poussera l’inflation à la hausse.

Le CAD s’est renforcé ces dernières 24 heures, alors que le retour de l’appétit du risque a envoyé le JPY à la baisse.

En Scandinavie, la Riksbank suédoise a laissé son taux directeur à 0.25%, alors qu’elle a clairement laissé entendre que la hausse des taux s’approchait, peut-être à la fin de l’été ou au début de l’automne.

N’oubliez pas vos stops !

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie