Press "Enter" to skip to content

La situation sur les marchés le 1er juin

Sur les marchés actions asiatiques, on a enregistré cette nuit des baisses significatives sur tous les marchés, suite à une fuite (une heure à l’avance) du chiffre du PMI manufacturier chinois.

Le Nikkei a terminé en baisse de 0.58%, le Hang Seng a perdu 1.16%, le Sensex 1.49%, alors que la bourse de Shanghai s’est contentée d’une baisse de 0.92%. Enfin, en Australie, l’indice S&P/ASX a perdu 0.37%. Une nouvelle fois, l’Australie est relativement moins touchée par les mauvaises nouvelles que ses voisines. Les futures sur le S&P américain sont également en baisse, de 0.6%.

Comme on pouvait s’y attendre, en Australie, la RBA a laissé ses taux d’intérêts inchangés à 4.50%, dédiant la plupart de son attention à la crise fiscale et budgétaire européenne. A part ces commentaires, le communiqué a été bien perçu par les investisseurs, poussant l’AUD à la hausse face aux devises principales.

Plus spécifiquement, la RBA a dit que l’inflation resterait dans la partie supérieure de son objectif pour l’année prochaine, alors que la croissance en Asie resterait forte et que la reprise aux Etats-Unis s’établirait.

En Australie même, la RBA a dit que le commerce international, qui reste à un haut niveau, continuerait des soutenir la consommation et la demande australiennes.

De son côté, la Banque centrale néo-zélandaise devrait se lancer bientôt, probablement dès sa prochaine réunion, dans une campagne de resserrement de sa politique monétaire et de hausse des taux. 

En Chine, un membre de la Banque centrale chinois, la PBOC, Li Daokui, a déclaré au Financial Times que les problèmes du secteur immobilier en Chine sont pires que ceux en Angleterre et aux Etats-Unis avant la crise de 2008, et qu’elle est en plus exacerbée par le mécontentement social, bien qu’il ait rajouté qu’à ce stade, et malgré le risque de surchauffe, la situation en Chine est encore sous contrôle.

Dans ce contexte, il est intéressant de noter que le nombre de transactions immobilières à Beijing, Shanghai et Shenzen pour le mois de mai est tombé de 70% en rythme annuel, suite aux mesures prises par le gouvernement chinois, qui semblent donc obtenir les résultats désirés. Reste à savoir si ces résultats sont désirables, mais c’est évidemment une autre histoire…

Sur le marché des changes, l’euro est reparti à la baisse plus rapidement que prévu, tombant de 1.2310 à 1.2165, suite au rapport de la BCE, selon lequel les banques de l’Eurozone pourraient encore effacer de leurs bilans des mauvaises dettes à la hauteur de 195 milliards d’euros ! Le niveau de résistance de 1.2143 n’est plus très loin maintenant et une nouvelle baisse au-dessous de ce niveau risque fort d’entraîner une chute sous les 1.20.

De son côté, le GBP s’est renforcé quelque peu, remontant au-dessus de 1.45 face à l’USD. L’AUD, après s’être affaiblie en début de session, s’est donc renforcé suite aux commentaires de la RBA. Le JPY est resté juste au-dessus de 91 face à l’USD, mais s’est renforcé face à l’EUR et au GBP.

Sur le marché des matières premières, l’or continue sa montée au-dessus de 1’220 USD l’once, en lien avec la faiblesse de l’euro.

Suite aux événements politiques dans la Méditerranée, le pétrole est monté jusqu’à 75 USD le baril, avant de retomber lourdement ce matin à 72.27 suite à la retraite du sentiment du risque sur les marchés actions européens.

N’oubliez pas vos stops !

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *