La tendance de fond sur l’euro/yen est toujours à la baisse

Après avoir clôturé hier à 99.44 yens pour un euro, la monnaie des 17 était en légère hausse ce matin face au yen à 99.54 mais la tendance est toujours en faveur d'une poursuite de la baisse.

En effet, le moins que l’on puisse dire c’est qu’en ce moment la monnaie unique évolue dans un marché de plus en plus méfiant et sombre.

En effet le plan d’aide à l’Espagne accordé samedi par les membres de la zone euro et qui était censé rebooster la monnaie européenne sur les marchés n’a pas vraiment eu l’effet escompté. Les réactions positives pour la monnaie unique qui ont suivi cette annonce ont laissé place dès le début de la semaine à des inquiétudes par rapport à la mise en place de cette aide mais aussi par rapport à son efficacité. Le fait que l’agence d’évaluation financière Fitch ait dégradé la note de dix huit banques espagnoles mardi ne fait que conforter les cambistes et les investisseurs dans leurs positions plus que sceptiques face au plan d’aide en faveur de l’Espagne.

yen forex

Après avoir clôturé hier à 99.44 yens pour un euro, la monnaie des 17 était en légère hausse ce matin face au yen à 99.54 mais la tendance est toujours en faveur d’une poursuite de la baisse.

En effet, le moins que l’on puisse dire c’est qu’en ce moment la monnaie unique évolue dans un marché de plus en plus méfiant et sombre.

En effet le plan d’aide à l’Espagne accordé samedi par les membres de la zone euro et qui était censé rebooster la monnaie européenne sur les marchés n’a pas vraiment eu l’effet escompté. Les réactions positives pour la monnaie unique qui ont suivi cette annonce ont laissé place dès le début de la semaine à des inquiétudes par rapport à la mise en place de cette aide mais aussi par rapport à son efficacité. Le fait que l’agence d’évaluation financière Fitch ait dégradé la note de dix huit banques espagnoles mardi ne fait que conforter les cambistes et les investisseurs dans leurs positions plus que sceptiques face au plan d’aide en faveur de l’Espagne.

Mais ce n’est pas tout puisque désormais les regards se tournent également vers l’Italie qui accuse une dette de 1900 milliards d’euros et dont les taux à 10 ans ont atteint le seuil critique des 6%. Les propos de la ministre des Finances autrichienne qui estime que l’Italie pourrait avoir recours à une aide financière internationale ne font que confirmer les inquiétudes qui pèsent sur l’Europe. Sans oublier, bien sûr, les élections prochaines en Grèce qui seront plus que déterminantes pour l’avenir du pays et surtout pour la question de son maintien en zone euro.

Dans la journée, les chiffres concernant le niveau de production industrielle de la zone euro du mois d’avril sont attendus. Ils pourraient faire baisser d’avantage la monnaie européenne s’ils s’avèrent être négatif. Dans le cas contraire, de bons chiffres ne devraient pas suffire à inverser la tendance sur l’EUR/JPY. Même la menace d’une intervention directe de la Banque du Japon sur le Forex n’a pas réussi à inverser la tendance de fond sur la paire. La volatilité va encore continuer de s’accenter dans les jours qui viennent et on déconseillera évidemment aux traders forex de laisser courir leurs positions durant le week-end à cause des législatives grecques.

 
 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie