Press "Enter" to skip to content

Le Brésil peut-il continuer à relever ses taux d’intérêt ?

Cette question devrait trouver une réponse cette semaine, la Banque centrale du Brésil se réunit en effet pour deux jours cette semaine. Elle annoncera les étapes à venir concernant la campagne relative aux taux directeurs (taux Selic, Special clearance and escrow system). Ce chiffre qui s’élève à 10.5% aujourd’hui est l’un des plus élevé au monde, rien qu’au cours des dix derniers mois, le taux a augmenté de 3.25%.

Il est donc probable qu’on annonce aujourd’hui une augmentation du taux directeur mais l’ampleur de cette hausse reste encore à déterminer selon les économistes et analystes. Ces derniers s’accordent cependant sur une hausse légèrement rétrogradée de 0.25% alors que le taux initialement prévu était de 0.50%. Ce recul s’explique par l’inquiétante faiblesse de la croissance économique brésilienne. Les dernières données communiquées par la Banque centrale du Brésil suggéraient, en effet, que le pays avait flirté avec la récession au cours du deuxième trimestre de l’année 2013 et les perspectives de cette année ne sont pas beaucoup plus réjouissantes.
2015 ne devrait pas faire beaucoup mieux non plus, les prévisions de croissance autour des 2% demeurant en effet bien loin des années fastes de 2009 et 2010, époque à laquelle le Brésil était attendu pour aider l’économie mondiale à sortir de se période de récession.

L’inflation reste au Brésil un problème grave. Cependant, les économistes affirment que la Banque centrale du Brésil devrait renoncer à sa cible officielle d’une inflation avoisinant les 4.5% dans les deux ans. Ces derniers préconisent plutôt un taux d’inflation en dessous d’une limite établie à 6.5%. La volonté de la Banque centrale du Brésil de ralentir le rythme peut s’expliquer par le fait que les effets de la hausse des taux d’intérêt sur l’économie peuvent prendre 6 mois. Le pays temporise donc un peu avant de se décider du cours de l’action afin de se laisser le temps d’évaluer la portée des mesures mises en place précédemment.

La semaine dernière, le gouvernement brésilien annonçait des efforts concertés visant à réduire le rythme de ses dépenses. Cette information devrait sans doute aider la Banque centrale dans sa prise de décision. Beaucoup de critiques ont en effet été formulées au cours des dernières années concernant l’augmentation des dépenses gouvernementales. Ces dernières allant à l’encontre des objectifs de réduction de l’inflation de la Banque.

Les économistes ont ainsi conclu que cette décision était davantage compatible avec la communication et la stratégie du gouvernement en ce moment. La Copom, comité de politique monétaire de la banque centrale, devrait indiquer dans son communiqué post réunion que le resserrement monétaire est proche de la fin.

Sur le forex, les taux de change ont chuté hier pour la quatrième journée consécutive. A l’heure de la rédaction de cet article, la paire EUR-BRL est en hausse de 0.04% elle s’échange aux alentours de 3.2144 réaux pour un euro et la paire USD-BRL affiche un statut quo, 2.3412 pour un dollar. Le cours relativement calme attend vraisemblablement les annonces de la Banque centrale brésilienne.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *