Press "Enter" to skip to content

Le bulletin hebdomadaire de forex.fr du 21 août

Les bonnes nouvelles venues d’Europe n’ont pas suffi, cette semaine encore, à atténuer les craintes des investisseurs sur la santé de l’économie mondiale.

Plusieurs données macroéconomiques publiées cette semaine aux Etats-Unis – notamment les demandes hebdomadaires d’allocations chômage et l’indice Philly Fed – ont ravivé les craintes d’une reprise en W. L’Europe n’est, certes, pas exempte de tares mais comparé à la situation économique outre-Atlantique, le continent semble s’en sortir plutôt bien.

La semaine fut particulièrement favorable à l’euro qui est revenu flirter avec le seuil de 1.29 dollar. Les émissions obligataires réussies des pays ibériques et la très nette amélioration des perspectives économiques en Allemagne – en dépit d’une chute prévisible de l’indice ZEW – ont offert un nouveau souffle à la monnaie unique européenne.

Au-delà de la zone euro, la situation semble également s’améliorer avec un renforcement prévisible dans les mois à venir de la couronne tchèque et surtout du zloty, l’une des devises sur lesquelles la rédaction de forex.fr met beaucoup d’espoirs. Ces devises devraient être portées principalement par l’amélioration de l’économie en Pologne et en République Tchèque et elles devraient profiter d’un recul prévisible de l’euro dans les semaines à venir.

En effet, le potentiel de rebond de l’euro est assez limité en ce moment à cause de l’aversion au risque qui pousse les investisseurs vers l’USD, le JPY et le CHF. De plus, la possibilité d’une dégradation de la note souveraine de plusieurs pays européens, dont l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni, par l’agence de notation financière Moody’s risque de peser sur l’euro et de remettre sur le devant de la scène la crise de la dette en Europe.

Dans notre précédent bulletin, la rédaction de forex.fr mettait justement en garde contre la crise de la dette qui pourrait de nouveau rebondir à en juger par l’accroissement de l’écart de spreads entre les pays européens.

L’aversion pour le risque en fin de semaine a poussé dans ses retranchements l’euro face au JPY mais aussi face au CHF. Nous estimons que la paire EUR/CHF a un fort potentiel de baisse qui pourrait lui faire atteindre de nouveaux plus bas lors des prochaines séances. Le dollar s’est également déprécié considérablement face au JPY, frôlant un plus bas depuis près de quinze ans dans la nuit de jeudi à vendredi. Cet affaiblissement se répercute beaucoup sur les performances des principales valeurs de la Bourse de Tokyo cette semaine.

Cependant, bien qu’une intervention sur le marché des changes soit exclue pour le moment, la réunion de lundi prochain entre le ministre des Finances nippon et le gouverneur de la BoJ devrait résulter dans l’annonce de nouvelles mesures de soutien à l’économie, ce qui pourrait offrir un répit au yen. Il est donc préférable soit de clore ses positions soit d’être long sur la monnaie nippone.

En dépit de l’aversion au risque, les devises matières premières ont assez bien résisté cette semaine, du fait principalement des taux pratiqués par les banques centrales de ces pays. Le NZD et l’AUD ont notamment profité de nouvelles spéculations sur le yuan et d’une hausse des matières premières qui s’est atténuée en fin de semaine. Nous conseillons toutefois de bien placer vos stops sur ces devises car elles ne sont pas protégées contre un excès de faiblesse dû au contexte économique international.

Enfin, signe que l’aversion au risque est de retour, l’once d’or a gagné sur la semaine près de 15 dollars, atteignant ainsi 1230 dollars l’once, avec un plus haut hebdomadaire à plus de 1237 dollars.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *