Press "Enter" to skip to content

Le dollar canadien en nette hausse après le chômage américain

Bonne fin de séance sur le marché des changes pour le dollar canadien qui a gagné près de 0.6% face à l’USD, atteignant 96.45 cents en raison d’une amélioration des perspectives économiques mondiales et aussi d’une hausse très nette des prix du baril de pétrole.

Ainsi, pour la cinquième journée consécutive, le loonie a accumulé les gains. Cette performance s’est effectuée dans un contexte très propice puisque les marchés actions et les marchés matières premières sont en hausse. La principale bonne nouvelle de la journée fut la publication des chiffres du chômage aux Etats-Unis. A la surprise générale, le taux de chômage est tombé à 8.8% en mars alors que les économistes interrogés s’attendaient à une stagnation à 8.9%.

Bien que le président de la Fed de New York, William Dudley, ait très nettement tempéré ces chiffres, les investisseurs les ont très bien accueilli, notant au passage que le chômage est à son plus bas niveau depuis exactement un an.

Comme à chaque fois, le dollar canadien a profité de ces chiffres pour prendre du terrain.

Autre facteur qui a poussé à la hausse la devise, le prix du baril qui a pris 1.1% à New York aujourd’hui, du fait de l’appétit au risque et de la très forte diminution des inquiétudes géopolitiques, spécialement dans le monde arabe.

Face à la monnaie unique européenne, la hausse fut aussi substantielle, à hauteur de 1.1% et face au yen de plus de 2.2%, soit la plus forte hausse journalière depuis l’intervention concertée sur le marché des changes des principales banques centrales dans la foulée du tremblement de terre au Japon.

Les autres devises qui ont enregistré de très bonnes performances aujourd’hui sont le real brésilien, comme d’habitude, mais aussi la couronne norvégienne et le peso mexicain.

Le 12 avril prochain, la Banque du Canada doit se réunir mais les experts de Forex.fr s’attendent au maintien du statu quo monétaire, à 1%, ce qui devrait avoir un impact très limité sur le taux de change du CAD.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *