Press "Enter" to skip to content

Le dollar néo-zélandais fait fi des derniers chiffres du marché foncier

Le dollar néo-zélandais a chuté dans les premières opérations jeudi, car le marché était carrément concentré sur la hausse du taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine, ignorant les données internes qui indiquaient pourtant une plus lente augmentation de la valeur de la construction résidentielle. Le volume de toutes les activités de construction dans le pays a augmenté de 1,4 %, un taux bien en-dessous des prévisions qui tablaient sur une hausse de plus de 2 % et de la hausse de 5,5 % perçue au second trimestre. Tandis que les données peuvent indiquer un certain refroidissement dans le secteur en général, la configuration régionale était très différente. En effet, l’activité dans le marché foncier florissant d’Auckland a réussi à augmenter de 32 % tandis qu’à Canterbury la hausse était d’à peine 4 %. Le dollar néo-zélandais était stable après le rapport, mais il a ensuite chuté dans la session locale à l’annonce de l’action de la Fed.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *