Le dollar retrouve pleinement son statut de valeur refuge

La confirmation de la récession en zone euro a permis au dollar américain de retrouver un peu plus les faveurs des cambistes face à une monnaie unique qui avait connu depuis hier un certain entrain à la faveur principalement d'un rebond technique.

Analyse fondamentale eurodollar

L'économie de la zone euro a reculé de 0.1% au troisième trimestre comparé avec les trois mois précédents contre une hausse timide de 0.1% pour l'Union Européenne (UE) dans son ensemble. Ce recul confirme le retour en récession de l'eurozone et les difficultés économiques importantes du Vieux-Continent. Au sein de l'UE, sept pays sont officiellement en récession, notamment les Pays Bas, l'Italie, la Grèce ou l'Espagne.

Bien que la bourse madrilène connaisse une envolée aujourd'hui, les défis restent nombreux pour le pays qui a réaffirmé une nouvelle fois qu'une demande d'aide au Fonds Monétaire International n'est pas d'actualité. Plusieurs messages contradictoires ont été envoyés à ce sujet. Le gouverneur de la Banque Nationale Belge, Luc Coene, a ainsi estimé que l'Espagne doit demander de manière "urgente" une aide extérieure hier tandis que le commissaire chargé des affaires économiques, Olli Rehn, considère que cela n'est nullement nécessaire du fait des récentes mesures prises par le pays qui devraient suffisantes pour exécuter le programme de réduction du déficit.

euro forex_trading_devises

La confirmation de la récession en zone euro a permis au dollar américain de retrouver un peu plus les faveurs des cambistes face à une monnaie unique qui avait connu depuis hier un certain entrain à la faveur principalement d’un rebond technique.

Analyse fondamentale eurodollar

L’économie de la zone euro a reculé de 0.1% au troisième trimestre comparé avec les trois mois précédents contre une hausse timide de 0.1% pour l’Union Européenne (UE) dans son ensemble. Ce recul confirme le retour en récession de l’eurozone et les difficultés économiques importantes du Vieux-Continent. Au sein de l’UE, sept pays sont officiellement en récession, notamment les Pays Bas, l’Italie, la Grèce ou l’Espagne.

Bien que la bourse madrilène connaisse une envolée aujourd’hui, les défis restent nombreux pour le pays qui a réaffirmé une nouvelle fois qu’une demande d’aide au Fonds Monétaire International n’est pas d’actualité. Plusieurs messages contradictoires ont été envoyés à ce sujet. Le gouverneur de la Banque Nationale Belge, Luc Coene, a ainsi estimé que l’Espagne doit demander de manière “urgente” une aide extérieure hier tandis que le commissaire chargé des affaires économiques, Olli Rehn, considère que cela n’est nullement nécessaire du fait des récentes mesures prises par le pays qui devraient suffisantes pour exécuter le programme de réduction du déficit.

De l’autre côté de l’Atlantique, c’est le “mur budgétaire” et les prochaines nouvelles mesures de soutien de la banuqe centrale américaine qui occupent les investisseurs. A priori, à en juger par la teneur du compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale, les membres du FOMC étudient de nouvelles mesures de soutien pour prendre le relais de l’Opération Twist. Par ailleurs, les discussions se précisent entre républicains et démocrates pour éviter le retour en récession de l’économie américaine, sans grand succès jusqu’à présent. Il ne faut pas s’attendre à un accord avant plusieurs semaines.

Analyse technique eurodollar

Pendant la séance d’hier, l’eurodollar a connu une belle progression mais a rencontré une résistance à 1.28. Hier, on a pu constater graphiquement la formation d’une bougie “Etoile fugace” qui indique la tendance haussière de court terme risque de connaître un certain essouflement. Il faudra donc rester attentif à ce mouvement. Le MACD et le RSI confirment d’ailleurs la hausse mais elle va pas durer longtemps. Se positionner acheteur sur l’euro en ce moment n’a de sens que si vous investissez en intra-day. Pour un positionnement de moyen terme, sur plusieurs jours par exemple, il est plus prudent d’être vendeur et de miser sur la sécurité inhérente au dollar en dépit des quelques inquiétudes liées au “mur budgétaire” qui peuvent provoquer à terme un regain de volatilité. Un mouvement au-dessus de 1.2850 invaliderait notre point de vue et il serait alors possible de se positionner “long” sur l’eurodollar.

La fin de séance sera influencée aujourd’hui par la publication à 16h de l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie.

 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie