Press "Enter" to skip to content

Le forex dans l’attente de l’adjudication italienne de 11 milliards d’euros

Après des gains importants hier du yen face à l’euro et au dollar, la séance asiatique a marqué une rupture brutale puisque la monnaie nippone a perdu beaucoup de terrain face à 15 autres monnaies selon Bloomberg. L’affaiblissement du yen est le résultat de rumeurs annonçant dans les prochains mois de nouvelles mesures d’assouplissement de la part de la BoJ alors qu’avait prévalu le statu quo monétaire hier. Le conseil d’administration de la BoJ doit se réunir de nouveau le 27 avril prochain mais selon plusieurs spécialistes, il ne fan pas s’attendre a-à de nouvelles mesures avant mai.
 
En tout cas, ces spéculations ont permis une reprise du dollar américain et de l’euro puisque le yen a perdu 0.3% face à l’USD et 0.4% face à l’EUR, insuffisant encore pour effacer les pertes de la veille.

Vers un dollar à 105 yens

Sur le long terme, les experts de Mizuho Corporate Bank s’attendent à une poursuite de la hausse du dollar face au yen qui pourrait selon l’analyse technique conduire le billet vert d’ici deux ans vers un plus haut niveau depuis octobre 2008 à 105 yens pour un dollar. Pour l’instant, cet avis est encore peu partagé par les analystes devises qui considèrent qu’il est impossible de faire des prévisions sur le si long terme en raison de nombreuses inconnues, notamment en ce qui concerne les développements futurs de la crise souveraine européenne.

Le dollar australien se reprend

Toujours en Asie, les investisseurs ont constaté une demande un peu plus importante pour les devises jugées à risque, grâce notamment à une hausse de l’indice S&P 500 futures qui a permis au dollar australien d’interrompre sa chute face à la monnaie américaine. L’AUD se reprenait ainsi avec des gains de 0.4% par rapport à son niveau de clôture la veille ce qui a porté la paire à 1.0292 ce matin.

L’adjudication italienne en ligne de mire

En Europe, les marchés commencent à peine à s’ouvrir dans un climat tendu puisque les taux de rendement des obligations espagnoles à dix ans ont atteint leur plus haut niveau hier depuis le 12 décembre dernier, obligeant les autorités à infirmer les rumeurs de demande d’aide extérieure de Madrid.
La journée qui s’annonce sera particulièrement cruciale pour la zone euro avec l’émission obligataire italienne pour un montant de 11 milliards d’euros. Dans l’attente de cette opération présentée par les cambistes comme vitale pour l’Italie, sans surprise, la monnaie unique continuait sa chute face au dollar pour atteindre un plus bas niveau de trois semaines. En cas de rupture du niveau de 1.2950, la chute de l’euro pourrait conduire la paire vers 1.26 voire 1.25. Le scénario est identique face au yen puisque les cambistes envisagent une baisse de l’euro à 104 yens, un niveau qui n’avait plus été vu depuis le 17 février dernier.
 
Le pessimisme semble donc l’emporter ce matin sur le forex mais avant de céder aux alertes des plus alarmistes, il est conseillé d’attendre pour prendre position que l’opération italienne soit conclue.
 
Aussi, les investisseurs du marché des changes ne manqueront pas à 20h la publication du Beige Book de la Fed.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *