Press "Enter" to skip to content

Le « Price shading » sur le forex

Sur le marché des changes, certains brokers ne jouent pas vraiment le jeu avec leurs clients. En effet, il arrive parfois que lorsque le cours d’une paire est sur une tendance haussière, le broker ajoute un pip ou deux à la cotation pour augmenter la marge qu’il encaissera et ce au détriment bien sûr, de leurs clients. C’est ce que l’on appelle le « Price shading ».

Cette manipulation est rendue possible par le fait que le forex est un marché interbancaire où les niveaux des spreads dépendent de l’offre et de la demande. Les brokers qui se rémunèrent par l’intermédiaire de ces spreads, ont donc plus à gagner lorsque le volume de transaction est élevé. Dans la mesure où aucun organisme n’interdit aux courtiers de modifier leurs marges il n’y a que la concurrence pour réduire quelque peu leurs prétentions. En effet, s’ils demandent trop, les traders choisiront un autre intermédiaire pour leur activité.


Comment détecte t’on le « Price shading » ?
Pour détecter le « Price shading » il convient de comparer les cours proposés par les différents brokers. Si cela peut sembler simple ce n’est pas vraiment le cas.
En effet, certains brokers se placent dans la catégorie « no dealing desk ». Avec cela, ils permettent à leurs clients d’avoir un accès direct aux cours interbancaires. Ils ne se rémunèrent pas sur les écarts de pip mais avec une commission. Logiquement, il est donc préférable d’opter pour ces derniers car ils ne manipulent pas le cours des devises pour gagner leur vie. Oui mais voilà, l’appellation porte à confusion dans la mesure où les cotations accessibles du marché interbancaire concernent les ordres atteignant des dizaines voire des centaines de millions de dollars et non pas les micro-deals des particuliers. En étant « no dealing desk » les brokers doivent recourir à ce que l’on appelle du « market making ». Il s’agit d’avoir la capacité de fournir des cotations et ce quelque soit l’état actuel du marché. Pour cela, ils font donc leur propre cotation. Vous l’aurez compris, alors qu’ils tentent de se différencier des brokers marchant aux spreads, ils font en fait, la même chose ! Le service « no dealing desk » est la plupart du temps un simple argument marketing.

Pour faire le bon choix, étudiez avec précision les offres de plusieurs brokers et comparez les cours et les spreads qu’ils pratiquent. Généralement, si vous constatez qu’un broker offre systématiquement des cours plus élevés à l’achat et plus bas à la vente par rapport aux cours interbancaires c’est qu’il pratique sans aucun doute le « Price shading ».

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *