Press "Enter" to skip to content

Le marché prend ses gains sur l’EURJPY avant que le G20 n’évoque le cas japonais

Hier, les marchés financiers ont été ébranlés par une vague de mauvais chiffres macro-économiques venus d’Europe. Les chiffres de croissance de la production domestique en zone euro montrent que le Vieux-Continent s’enfonce dans la récession. L’année 2012 est la première année depuis 1995 où aucun trimestre de croissance n’est enregistré. La France et l’Allemagne, les deux économies les plus résilientes, montrent des signes de difficultés économiques croissantes. Commentant ces données, le membre autrichien de la BCE a annoncé ce matin que la récession dans la zone euro pourrait se poursuivre au rythme de -0.2% voire -0.3% cette année au fur à mesure que le décalage s’accentue entre le Nord et le Sud de la zone.

Seule bonne nouvelle au niveau de l’euroland aujourd’hui, l’excédent du commerce extérieur a atteint 81.8 milliards d’euros l’an passé contre un déficit de 15.7 milliards en 2011. Pour le mois de décembre, cet excédent se monte à 11.7 milliards.

Cependant, la baisse de l’euro face au yen ce matin s’explique davantage par l’actualité nippone et la perspective du G20 que par ces chiffres européens qui, pourtant, sont globalement inquiétants. En effet, le yen s’affiche en hausse du fait de la possible nomination de Toshiro Muto comme chef de la Banque du Japon (BoJ). L’homme est connu pour ses positions conservatrices et serait donc peu enclin à mener une politique monétaire ultra-accommodante pour relancer la croissance dans le pays. Cette nomination devrait être officialisée d’ici quelques jours et paraît en contraction avec les objectifs pourtant annoncés par le gouvernement japonais depuis décembre.

Par ailleurs, les cambistes ont aussi sagement allégé leurs positions sur la paire EUR/JPY avant le sommet du G20 qui devrait a priori évoquer longuement le cas du Japon. Le communiqué final a de grandes chances d’appeler les économies mondiales à ne pas se lancer dans des dévaluations compétitives, un message qui s’adressera particulièrement à Tokyo. 

De fait, c’est une attitude plutôt prudente du marché qui se distingue ce matin. Beaucoup de cambistes ont pris leurs gains depuis les premiers échanges avec une paire qui a chuté de plus de 126 yens à moins de 124 yens en l’espace de quelques heures. En d’autres termes plus de 250 pips! Ce mouvement était à prévoir et comme c’est souvent le cas dans le forex, mieux valait suivre la tendance.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *